actualités informations catalogue
 


TITRES

AUTEURS

NOUVELLES

ROMANS ET RÉCITS

ESSAIS

BEAUX LIVRES

COLLECTIFS

DICTIONNAIRES ET OUVRAGES PRATIQUES

POCHES

CONNAÎTRE

L'INSTANT SCÈNE

L'INSTANT CINÉ

TRADUCTIONS

ANTHOLOGIES

THÉÂTRE

LIVRES NUMÉRIQUES

TWITTÉRATURE

TRAJECTOIRE

COLLECTION EXPLORATOIRE


COMMUNIQUE

Deux semaines encore

Marielle Giguère

Roman.
150 pages ; 19,95 $
ISBN 978-2-89502-421-7

Aussi disponible en PDF et ePub

Feuilleter cet ouvrage
Pour acheter le livre numérique

Sortie 278, Laurier-Station, « Une ville à la campagne ». Oui, bon, en tout cas... Grand-maman a traîné grand-papa partout, elle l'a fait déménager d'innombrables fois parce que grand-maman, il y a toujours quelque chose à l'intérieur d'elle qui est un peu déçu, un petit bonhomme amer qui murmure que le bonheur, il est peut-être ailleurs. Alors, elle magasine des maisons sur Internet, mais moi, je pense qu'elle magasine des vies qu'elle n'a pas eues. À Sainte-Croix-de-Lotbinière, ils se sont installés pour plus longtemps, à cause de la maladie de grand-papa, mais aussi parce que nos filles, pauvres filles, elles vivent toutes en ville, il faut bien que nos petits-enfants, ils respirent du vrai air de temps en temps. L'idée qu'elle ait trouvé finalement sa maison, là-bas en Grèce, me traverse l'esprit. Je la repousse.

Dans ce roman magnifique, Marielle Giguère suit l'histoire d'une famille en apparence banale : grands-parents, parents, enfants. Leur tissu est pourtant troué de tragédies, certaines plus fortes que d'autres. Le départ de la grand-mère, partie à l'aventure, marque le début de cette histoire teintée de poésie, de résilience et d'amour. Celle qui ne devait partir que quelques jours envoie au fil des mois des cartes postales à son mari, des signes de vie qui ne portent que quelques mots : Deux semaines encore. Je t'aime.

C'est principalement par le biais d'Arnaud, le petit-fils de la voyageuse, que se dévoile le récit. Jeune homme timide, proche de son grand-père avec qui il partage l'amour des vieilles choses, Arnaud s'émancipe comme il le peut de cette famille qu'il trouve lourde à porter. Entre Montréal et Sainte-Croix-de-Lotbinière, où la famille a une maison au bord de l'eau, entre le Marché aux puces Saint-Michel et la splendeur du fleuve, d'un passé cabossé à un avenir incertain, se dessine le récit d'une existence à fleur de peau.
Avec beaucoup de doigté et de légèreté, Marielle Giguère joue avec les codes du genre romanesque ; insérées dans le récit, des parties qui ressemblent à de courtes scènes théâtrales mettent en place les décors, campent les personnages et créent une ambiance qui happe le lecteur.




Giguère, Marielle, Deux semaines encore. Longueuil, L'instant même, 2019, 150 pages.