actualités informations catalogue
 


TITRES

AUTEURS

NOUVELLES

ROMANS ET RÉCITS

ESSAIS

BEAUX LIVRES

COLLECTIFS

DICTIONNAIRES ET OUVRAGES PRATIQUES

POCHES

CONNAÎTRE

L'INSTANT SCÈNE

L'INSTANT CINÉ

TRADUCTIONS

ANTHOLOGIES

THÉÂTRE

LIVRES NUMÉRIQUES

TWITTÉRATURE

TRAJECTOIRE

COLLECTION EXPLORATOIRE


Prix du Gouverneur général (traduction), finaliste 1997
Verre de tempête

Jane Urquhart

Nouvelles. Traduit de l'anglais par Nicole Côté.

184 pages ; 21,95 $
ISBN 2-921197-70-7

Édition épuisée

Les personnages de Verre de tempête portent tous une ombre dans leurs bagages, une ombre qui, bien souvent, profite du dépaysement provoqué par un séjour à l’étranger pour se démasquer. Jane Urquhart montre qu’on ne voyage, finalement, que pour mieux se rencontrer soi-même. Un regard proustien jeté sur la vie à la ferme en Ontario, une réminiscence de Percy Shelley à Venise : le recueil de Jane Urquhart est parsemé de moments de grâce.

« À l’exemple de cette dernière nouvelle La mort de Robert Browning, le recueil de Jane Urquhart se lit comme une traversée de labyrinthes remplis de canaux et de reflets de verre. Dense, varié, et superbement traduit par Nicole Côté – cette dernière était finaliste pour le dernier prix du gouverneur général du Conseil des Arts du Canada dans la catégorie « traduction » –, l’œuvre devrait plaire aux amateurs de nouvelles savamment ouvragées. » (Michel Lord, Lettres québécoises)




Urquhart, Jane, Verre de tempête. Traduit de l'anglais par Nicole Côté. Québec, L'instant même, 1997, 184 pages.