actualités informations catalogue
 


TITRES

AUTEURS

NOUVELLES

ROMANS ET RÉCITS

ESSAIS

BEAUX LIVRES

COLLECTIFS

DICTIONNAIRES ET OUVRAGES PRATIQUES

POCHES

CONNAÎTRE

L'INSTANT SCÈNE

L'INSTANT CINÉ

TRADUCTIONS

ANTHOLOGIES

THÉÂTRE

LIVRES NUMÉRIQUES

TWITTÉRATURE

TRAJECTOIRE

COLLECTION EXPLORATOIRE


Prix France-Québec, finaliste 2003
Prix littéraire du Salon international du livre de Québec 2004
Orfeo

Hans-Jürgen Greif

Roman.
260 pages ; 24,95 $
ISBN 2-89502-177-5

Aussi disponible en PDF, poche et ePub

Feuilleter cet ouvrage

Quand Weber retira les mains du clavier, les notes résonnèrent dans la pièce pendant quelques secondes encore. L'émotion du contact direct avec cette voix l'empêchait de parler. Il entendit sa propre respiration comme un sifflement, regarda Orfeo : le musico se tint immobile quelques instants, frais, sans signe apparent de fatigue, puis se tourna vers Weber.

Comment expliquer la fascination qu'exerçait autrefois le castrat, le musico des Italiens ? Nostalgie de l'androgynie mythique, de cette condition initiale où l'humain est un être avant que d'être homme ou femme ? Ivresse des hauteurs où la voix atteint la plénitude ? Virtuosité des partitions ? Voilà que, formé par la Signora, vieille musicienne excentrique, surgit un jeune homme capable de concilier les exigences techniques et la musicalité en vertu de laquelle la voix humaine, en récital ou à l'opéra, parvient à traduire la vie intense de l'âme. Critique musical et lui-même ancien élève de la Signora, Weber prend en charge Orfeo dans l'espoir de l'amener au sommet de son art. Pour cela, il faut passer l'épreuve des concours, déjouer des collusions, protéger une voix dont l'extrême beauté est aussi redevable de sa fragilité. Il ne sait pas alors à quel point l'entrée d'Orfeo dans sa vie la bouleversera.
Il n'est pas alloué à tous les écrivains d'écrire un roman musical. Celui de Hans-Jürgen Greif se glisse entre l'intention et la voix, épouse les partitions, restitue les délicatesses qui, dans le phrasé, dans le dialogue avec le piano, dans l'émotion directe, font de l'humain l'instrument dont on dit parfois qu'il est le plus beau.

« Dans son désir d'offrir une histoire qui porte en elle l'amour de la musique et du chant, Hans-Jürgen Greif offre ici un livre où s'équilibrent organisation, richesse et simplicité. » (Benny Vigneault, Lettres québécoises.)

« Greif narre la musique comme il manie l'intrigue. Le lecteur, transporté par le récit aux multiples rebondissements (la fin est quasi impossible à prévoir), ne s'ennuie donc pas une seconde. » (Lucie Renaud, La Scena Musicale.)

« Le roman de Greif, qui devrait se rallier l'attention des mélomanes, offre une perspective saisissante sur le décalage entre l'intuition esthétique et l'existence commune. » (Thierry Bissonnette, Au fil des événements)

« Mais au-delà de la musique, c'est essentiellement de désir que nous parle ce roman. » (Louis Jolicœur, Nuit Blanche.)

Édition vendue exclusivement dans les Amériques.


Greif, Hans-Jürgen, Orfeo. Québec, L'instant même, 2003, 260 pages.