actualités informations catalogue
 


TITRES

AUTEURS

NOUVELLES

ROMANS ET RÉCITS

ESSAIS

BEAUX LIVRES

COLLECTIFS

DICTIONNAIRES ET OUVRAGES PRATIQUES

POCHES

CONNAÎTRE

L'INSTANT SCÈNE

L'INSTANT CINÉ

TRADUCTIONS

ANTHOLOGIES

THÉÂTRE

LIVRES NUMÉRIQUES

TWITTÉRATURE

TRAJECTOIRE

COLLECTION EXPLORATOIRE


Nous aurions un petit genre
Publier des nouvelles

Gilles Pellerin

Essai.
222 pages ; 24,95 $
ISBN 2-921197-79-0

Gilles Pellerin ouvre un débat qui aborde la nouvelle suivant l’axe de la poétique (qu’est-ce qu’une nouvelle aujourd’hui ? pourquoi faire bref ? la nouvelle se définit-elle par sa fin ? par sa brièveté ?), de la pédagogie (quel usage peut-on faire de la nouvelle en classe ?), de la critique (comment parler de l’espace fragmenté du recueil ? peut-on dépasser le niveau de l’analyse thématique ?) et du marché. Derrière le propos de l’éditeur et son désir de sortir la nouvelle de tout ghetto au profit d’une conception large de la littérature et de la fiction narrative, le style emporté permet de reconnaître l’homme de passion et le critique de la société québécoise contemporaine dans sa relation avec la culture du livre.

« [...] son essai est une pièce maîtresse à porter au dossier de la nouvelle de cette fin de siècle. » (René Godenne, Les lettres romanes)




Pellerin, Gilles, Nous aurions un petit genre. Publier des nouvelles. Québec, L'instant même, 1997, 222 pages.