actualités informations catalogue
 


TITRES

AUTEURS

NOUVELLES

ROMANS ET RÉCITS

ESSAIS

BEAUX LIVRES

COLLECTIFS

DICTIONNAIRES ET OUVRAGES PRATIQUES

POCHES

CONNAÎTRE

L'INSTANT SCÈNE

L'INSTANT CINÉ

TRADUCTIONS

ANTHOLOGIES

THÉÂTRE

LIVRES NUMÉRIQUES

TWITTÉRATURE

TRAJECTOIRE

COLLECTION EXPLORATOIRE


Manuscrits pour une seule personne

Marc Chabot
Sylvie Chaput

Essai.
151 pages ; 16,95 $
ISBN 2-89502-171-6

Aussi disponible en PDF

Feuilleter cet ouvrage

Il arrive à la pensée de voyager, de se laisser porter par le pas lent du facteur ou par l’instantanéité du courriel, de se présenter chez le destinataire comme si elle s’y invitait. Elle est elle-même une invitation, un espoir de réunion alors qu’on est à distance l’un de l’autre, alors que dehors il y a la guerre, le fracas et le silence. Vincent écrit à Théo ce que pourrait être l’art, ce que pourrait être du Van Gogh, entre Jaspers et Heidegger disparaît « la possibilité d’avoir confiance », George Bernard Shaw combat la migraine par du papier gris, Alain Grandbois s’entoure de marges immenses. C’est en vous parlant que j’avance et que je suis.La collaboration de Sylvie Chaput (biographe de Margaret Fuller et romancière saluée pour Les cahiers d’Isabelle Forest) et de Marc Chabot (parolier et essayiste, auteur notamment de Don Quichotte ou l’enfance de l’art et de En finir avec soi : les voix du suicide) n’est pas nouvelle : ils nous avaient donné Lettres sur l’amour et À nous deux ! Ils ont accompli leur propre voyage dans des correspondances diverses, y trouvant en définitive la négation de l’absence. Ce parcours se lit comme une série de lettres qu’on aurait découvertes dans un coffre.




Chabot, Marc, Chaput, Sylvie, Manuscrits pour une seule personne. Québec, L'instant même, 2002, 151 pages.