actualités informations catalogue
 


TITRES

AUTEURS

NOUVELLES

ROMANS ET RÉCITS

ESSAIS

BEAUX LIVRES

COLLECTIFS

DICTIONNAIRES ET OUVRAGES PRATIQUES

POCHES

CONNAÎTRE

L'INSTANT SCÈNE

L'INSTANT CINÉ

TRADUCTIONS

ANTHOLOGIES

THÉÂTRE

LIVRES NUMÉRIQUES

TWITTÉRATURE

TRAJECTOIRE

COLLECTION EXPLORATOIRE


Prix du Gouverneur général, finaliste 2002
Prix Montmorency des cégépiens, finaliste 2002
La désertion

Pierre Yergeau

Roman.
201 pages ; 24,95 $
ISBN 2-89502-142-2

Aussi disponible en PDF

Feuilleter cet ouvrage

De quoi se compose l'Abitibi des commencements aux yeux de Michelle-Anne Hanse, fille de saltimbanques née dans un camp de bûcherons ? C'est un territoire aussi vaste qu'une religion, aussi obsédant qu'un amour. Le silence où l'on craint de voir son être se dissoudre, dans la sérénité froide de la voûte céleste, la confusion d'un paysage répétitif où la même épinette se dresse sur des kilomètres. En s'installant à Val d'Or avec monsieur Tchen, Mie croit pouvoir échapper à cet univers, au monde de légende que lui a légué sa grand-mère Tony. Elle aspire à des horizons neufs, à l'agitation bruyante de la ville et aux amours de feuilleton. Mais quelle histoire Michele emportera-t-elle à la fin ?
Pierre Yergeau a entrepris une grande fresque abitibienne dont le premier volet, L'écrivain public, a suscité l'admiration. Après l'épiscopale Amos et Nanibush la ville-bordel, il poursuit l'exploration fantasmatique du pays natal en donnant pour cadre à La désertion la ville couchée sur l'or.




Yergeau, Pierre, La désertion. Québec, L'instant même, 2001, 201 pages.