actualités informations catalogue
 


TITRES

AUTEURS

NOUVELLES

ROMANS ET RÉCITS

ESSAIS

BEAUX LIVRES

COLLECTIFS

DICTIONNAIRES ET OUVRAGES PRATIQUES

POCHES

CONNAÎTRE

L'INSTANT SCÈNE

L'INSTANT CINÉ

TRADUCTIONS

ANTHOLOGIES

THÉÂTRE

LIVRES NUMÉRIQUES

TWITTÉRATURE

TRAJECTOIRE

COLLECTION EXPLORATOIRE


La complainte d'Alexis le trotteur

Pierre Yergeau

Roman.
165 pages ; 18,95 $
ISBN 2-921197-34-0

Dans Hochelaga, « après les émeutes », un homme et une femme arpentent des voies parallèles, captifs de leur condition besogneuse. Quelque chose les pousse l'un vers l'autre, fût-ce une méprise. Mais qui est-on et qui peut-on rencontrer quand les registres de l'État ont oublié qui l'on était ?

« C'est une folle allégorie d'un milieu ravagé par la récession, une fuite en avant dans un univers métaphorique, une descente dans le ventre de la terre, où gît la part d'ombre d'une humanité placée devant la mort. Mais ce bas-relief sculpté dans la misère, ce monde où les personnages plongés dans la noirceur, n'arrivent jamais à se rencontrer, Yergeau l'a sculpté avec les mêmes outils d'écrivain que des années d'apprentissage ont aiguisés. C'est la même écriture où tout s'entrechoque ; la même prose qui a sa saveur à elle, unique et incomparable, douce et amère ou tendre et désespérée. La même langue où tout s'oppose, où tout est écartelé, où l'inanimé se met à vivre, inquiétant, attirant, et signifiant. » (Marie-Claude Fortin, Voir Montréal)




Yergeau, Pierre, La complainte d'Alexis le trotteur. Québec, L'instant même, 1993, 165 pages.