actualités informations catalogue
 


ACTUALITÉS

NOUVEAUTÉS

ARCHIVES

RECHERCHE

(389264)
Coup de cœur des amis du polar
Lauréate du prix des Indigenous Voices Awards / Livre prééminent en prose d'un écrivain autochtone émergent et du prix littéraire Découverte du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, J. D. Kurtness reçoit maintenant le prix Coup de cœur des amis du polar de la Société du roman policier de Saint-Pacôme pour son roman De vengeance.

Ce prix attribué par un vote du grand public lui a été remis lors du Gala tenu le samedi 6 octobre 2018.

Toutes nos félicitations à J. D. Kurtness !
Les papillons boivent les larmes de la solitude / en librairie le 9 octobre
Avec une douceur, une poésie et une délicatesse qui la caractérisent, Anne Genest livre ici un premier recueil de quatorze nouvelles dont le charme indéniable témoigne de l'amour que son auteure porte à la langue et à ses infinies possibilités.
Le lancement du livre se tiendra le jeudi 18 octobre à 18 h à la libraire Le Port de tête (Montréal).
Félicitations à trois de nos auteurs !
La semaine a été faste pour des auteurs de L'instant même. Dans la catégorie Théâtre, Os. La montagne blanche de Steve Gagnon et Invisibles de Guillaume Lapierre-Desnoyers sont finalistes des Prix du Gouverneur général.
Os. La montagne blanche de Steve Gagnon est aussi finaliste du Prix Marcel-Dubé de l'Académie des lettres du Québec.
Dans la catégorie essai, Que peut la critique littéraire ? de David Dorais est finaliste du prix Victor-Barbeau de l'Académie des lettres du Québec.
Les lauréats des prix de l'Académie seront dévoilés le 23 octobre tandis que ceux des Prix littéraires du Gouverneur général le seront le 30 octobre.
Prix Jovette-Bernier
Le meilleur dernier roman de Claude La Charité est en lice pour le Prix Jovette-Bernier. Les trois livres finalistes ont retenu l'intérêt des membres du comité par leur originalité et leurs qualités littéraires. Le nom du lauréat ou de la lauréate sera dévoilé lors de la conférence de presse prévue pour le 1er novembre 2018.
Le prix sera remis lors de l'ouverture protocolaire de la prochaine édition du Salon du livre de Rimouski.
Bonne retraite, Jocelyne / en librairie le 25 septembre
Jocelyne réunit sa famille pour lui annoncer sa décision de prendre sa retraite. Mais les choses ne se déroulent pas comme elle le souhaitait.
Bonne retraite, Jocelyne, la toute récente pièce de Fabien Cloutier, sera jouée à La Licorne du 9 octobre au 10 novembre 2018 au Trident du 15 janvier au 9 février 2019 et au CNA à l'automne 2019.
Bonne retraite, Jocelyne est le second texte de Fabien Cloutier écrit dans le cadre de sa résidence d'auteur à La Licorne. Le premier, Pour réussir un poulet, lui a valu le Prix littéraire du Gouverneur général.
Le lancement se tiendra le mardi 25 septembre à 17 h 30 au Bar à vin Pullman (3424, av. du Parc, Montréal).
À ne pas manquer le passage de Fabien Cloutier à Plus on est de fous, plus on lit !, le jeudi 24 septembre 2018 et à Tout le monde en parle, le dimanche 30 septembre 2018. (Pour écouter l'extrait.)
J. D. Kurtness, lauréate du prix Découverte (suite)
J. D. Kurtness sera présente au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean du 27 au 30 septembre 2018.
Elle recevra le prix Découverte pour son roman De vengeance lors de la cérémonie d'inauguration. Plusieurs séances de dédicaces et rencontres devant public sont à l'horaire.
Suite
Effacé / en librairie le 18 septembre
Un narrateur s'adresse à l'enfant qu'il a été pour lui rappeler un passé douloureux et violent. Si le sujet est difficile, Alain Raimbault sait trouver les mots pour l'aborder avec franchise, voire humour. De la France au Québec, d'une maison de passe parisienne à la campagne, l'histoire d'un jeune garçon devenu homme se dévoile dans un rythme rapide et vif, sans complaisance.
Alain Raimbault a aussi publié un recueil de nouvelles, Inventaire du Sud, à L'instant même.
Le lancement du livre aura lieu le 27 septembre à 18 h à la librairie Port de tête (Montréal). Bienvenue à tous !
La Bibliothèque-interdite / en librairie le 18 septembre
La Bibliothèque-interdite constitue une œuvre originale où récitatifs et chansons se succèdent et se mélangent dans une atmosphère de réalisme fantastique, poignante et acide, si chère à la culture argentine.
Buenos Aires. C'est l'époque du tango, de la milonga et du couteau ! Les artistes sont censurés par le gouvernement et intimidés par des milices fascistes. L'un de ces artistes, un poète désargenté, est enlevé puis enfermé dans une cellule. Il découvre avec étonnement que son ravisseur est « l'inspecteur Barracuda », le personnage fictif d'un tango séditieux dont il est l'auteur. De leur confrontation surgira un fil d'Ariane qui mènera le poète à une ultime illumination puis aux ténèbres. Le spectacle rend hommage aux écrivains et poètes qui prirent la plume pour condamner la montée du fascisme.
La Bibliothèque-interdite est en tournée jusqu'en novembre, au Québec et au Nouveau-Brunswick. Elle sera présentée notamment à l'Impérial de Québec dans le cadre du festival littéraire Québec en toutes lettres le 24 octobre. (Pour connaitre les détails de la tournée.)
La face cachée des cailloux / en librairie le 18 septembre
Avec doigté et poésie, Chantale Gingras raconte la vie, avec ses grandes joies et ses inévitables malheurs. Grâce à une mosaïque de personnages évoluant dans la ville de Québec, elle s'approche du quotidien tout en l'éclairant de son regard unique. Professeure de littérature au cégep de Sainte-Foy, Chantale Gingras a collaboré de nombreuses années à la revue Québec français. Elle est l'auteure d'un recueil de twittérature (La vie est brève, L'instant même, 2016). La face cachée des cailloux est son premier roman.
Le lancement de La face cachée des cailloux se tiendra le dimanche 16 septembre à la librairie La liberté (Québec) à 14 h.
Bienvenue à tous!
Les versions numériques du livre sont en vente dès maintenant.
J. D. Kurtness, lauréate du prix Découverte
Nous apprenons avec plaisir que J. D. Kurtness est lauréate du prix littéraire Découverte du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour son roman De vengeance. Les prix seront remis au Salon du livre qui se tiendra du 27 au 30 septembre.
De vengeance a précédemment reçu le prix Livre prééminent en prose d'un écrivain autochtone émergent des Indigenous Voices Awards.
Toutes nos félicitations à J. D. Kurtness !
« On remarquera tout de suite que ce tout premier roman est écrit au « je », ce qui donne dès le départ un caractère intime au récit. Le lecteur sera frappé par cette écriture souvent lumineuse tout autant que par la vision du monde mise en relief... Il est rare qu'un premier roman soit aussi réussi. » (Michel Bélair, Le Devoir.)
L'Art de la chute / en librairie le 28 août
La finance est devenue une abstraction et s'est immiscée dans toutes les sphères de notre vie.
Jusque dans l'art contemporain.
Surtout dans l'art contemporain.
Ce que vous verrez ce soir s'appuie sur une recherche documentaire. On a cité des artistes, des galeristes, des encanteurs, des spéculateurs et des économistes. On a tenté de voir plus clair dans les mécanismes obscurs du marché. Et d'entrer dans l'intimité de l'art et de l'économie.

Cette démonstration est faite à partir du récit de l'évolution de la carrière d'une jeune artiste en art visuel. Un peu à bout de souffle, l'augmentation du prix du cuivre l'obligeant à revoir son mode de création, elle obtient une résidence d'artiste à Londres pour se ressourcer. Sa vie et sa carrière seront complètement transformées par sa rencontre avec un trader américain très actif sur le marché de l'art.
Les auteurs présentent leur travail comme une « fiction documentaire », une recherche sur les dynamiques de marché agrémentée d'anecdotes sur le milieu de la finance et du marché de l'art. La publication du texte a permis de transmettre aux lecteurs plusieurs références qui ont mené au scénario puis au texte de L'Art de la chute. Le lecteur curieux y trouvera des lectures passionnantes ou, à tout le moins, des lectures qui ont passionné les auteurs.
L'Art de la chute est un texte et un scénario de Véronique Côté, Jean-Michel Girouard, Jean-Philippe Joubert, Simon Lepage, Danielle Le Saux-Farmer, Marianne Marceau, Olivier Normand et Pascale Renaud-Hébert, avec la collaboration au scénario de Claudia Gendreau et Valérie Laroche. Le texte a été établi avec la collaboration de Catherine Mathis.
Mise en scène et direction de la création Jean-Philippe Joubert.
Succès public et critique lors de sa création en 2017 au Théâtre Périscope à Québec, L'Art de la chute a récolté les prix de la critique de l’AQCT, meilleur spectacle et meilleur texte.
La pièce sera reprise à La Licorne du 11 au 29 septembre 2018 pour partir en tournée dans la province jusqu'en mars 2019. (Pour connaitre les détails de la tournée.)
Le pélican et le labyrinthe de Hans-Jürgen Greif et Guy Boivin
« Dès les toutes premières pages, très efficaces, on sent la pleine maîtrise du métier, du sujet ; l'écriture court, coule, progresse comme une rivière poussée par les crues du printemps. Le rythme est d'une vivacité remarquable. C'est direct, immédiat comme un coup de poing, précis et terriblement bien ancré dans le réel, car aucun détail n'est laissé au hasard. (...) Un roman très fort, habilement structuré, percutant. » (François Ouellet, Nuit blanche.)
Mme G.
Dans le dernier numéro de la revue Les libraires, Anne-Marie Genest (Librairie Pantoute) a craqué pour Mme G. de Maxime Beauregard-Martin.
« Avec une joie et une simplicité désarmante, Maxime Beauregard-Martin rend un vibrant hommage à une femme plus grande que nature. Précédé par un immense succès critique et populaire sur scène, le texte en lui-même est aussi sensible, drôle, attachant, touchant, teinté tout du long d'une grande tendresse pour son sujet. »
Encore de bons commentaires sur Un livre sur Mélanie Cabay.
« Un livre sur Mélanie Cabay est une œuvre hybride mais pas éparpillée, disparate mais magnifiquement cohérente : elle retrace l'effort de l'auteur pour brosser un portrait de la courte vie de la jeune femme, elle jette un regard lucide et détaillé sur le microcosme amical qui se déployait autour de François Blais à l'été 1994 ; et l'auteur enquête, comme il peut, sur l'identité du meurtrier de la jeune femme, parce que les journalistes et les simples amateurs de faits divers raffolent des théories unificatrices pour expliquer les meurtres non résolus... Mieux, avec ce récit si personnel, (François Blais) prend part à une grande discussion collective aussi essentielle que douloureuse, y ajoutant sa singularité, nécessaire » (Marie-Michèle Giguère, Lettres québécoises.)
Nos félicitations à J. D. Kurtness !
Le roman de J. D. Kurtness, De vengeance, a été déclaré Livre prééminent en prose d'un écrivain autochtone émergent une catégorie des Indigenous Voices Awards. Les lauréats ont été dévoilés, lors de la soirée-gala, au colloque annuel de l'Association des études littéraires autochtones (Indigenous Literary Studies Association (ILSA)) à Régina, le 29 mai 2018.
Le meilleur dernier roman
Le meilleur dernier roman de Claude La Charité a été reçu de façon très positive par les médias.
« Après son recueil de nouvelles La pharmacie à livres et autres remèdes contre l'oubli, Claude La Charité nous entraîne dans son Meilleur dernier roman où il y a encore beaucoup à savourer et à tirer de la substantifique moelle des livres (...) Cette histoire, bien arrosée de garum et menacée dès l'ouverture par l'implosion d'un pourceau volant, ne joue pas uniquement sur le registre de la farce, mais propose également une réflexion sensible et sérieuse sur l'éternité de cette matière subtile, ce supplément d'âme que l'on appelle imaginaire. Elle rend hommage à ces premiers romans québécois qui nous influencent encore, à l'art de ces livres qui engendrent les livres. » (Marise Belletête, Les Méconnus.)
« Roman clairement élaboré, s'étirant d'un événement à un autre, surgissant de chapitres solidement édifiés, organisés de main de maître par un écrivain maniant sa langue et son humour comme rarement on en lit dans la littérature québécoise d'aujourd'hui. » (Dominique Blondeau, Ma page littéraire Dominique Blondeau.)
« Claude La Charité nous convie ici par l'humour à combler le trou béant qui semble s'installer au cœur de l'institution littéraire : le lectorat. » (Miranu Craciunescu, La recrue.)
« Désopilant ! Ce premier roman de Claude La Charité, professeur au Département des lettres et humanités de l'Université du Québec à Rimouski, l'est dès les premières pages, en plongeant dans une cérémonie de remise dudit prix qui tourne au vinaigre. » (Fabien Deglise, Le Devoir.)
Le lancement parisien du Meilleur dernier roman se tiendra à la Librairie du Québec à Paris le mercredi 20 juin à 18 h 30.
Prix Sony Labou Tansi des lycéens
Nous avons eu le grand bonheur d'apprendre que deux pièces publiées par L'instant même ont été sélectionnées pour l'édition 2019 du Prix Sony Labou Tansi des lycéens. En dessous de vos corps je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas de Steve Gagnon et Dehors de Gilles Poulin-Denis sont parmi les cinq pièces choisies par un jury d'enseignants. Elles seront lues par les lycéens qui devront voter pour la pièce lauréate en mai 2019. Nous offrons nos sincères félicitations aux auteurs.
François Blais lauréat du Prix des Horizons imaginaires 2018
Après de très sérieuses, voire déchirantes délibérations finales, le jury intercollégial du Prix des Horizons imaginaires a désigné François Blais comme lauréat de la deuxième édition du prix, pour son roman Les Rivières suivi de Les montagnes, paru aux éditions de L'instant même. Le prix lui a été décerné le samedi 5 mai 2018 dans le cadre du Congrès Boréal de science-fiction, fantastique et fantasy, à Montréal. En plus ...
Nous présentons nos sincères félicitations à François Blais.
Suite
Un livre sur Mélanie Cabay
Pierre Lebeau a fait subir le test de la page 107 à Un livre sur Mélanie Cabay, de François Blais, à l'émission Plus on est de fous, plus on lit : « Dans ce cas-ci le livre a passé le test haut la main ». (Pour entendre l'extrait.)
Un coin de paradis d'Ayelet Tsabari
« Ayelet Tsabari renouvelle les récits sur l'immigration juive en dépassant le simple cadre politico-culturel. Les onze nouvelles du recueil sont souvent centrées sur les Juifs Mizrahi d'Israël, à travers des mères et enfants, des soldats, des gitans, des amants et des meilleurs amis, tous cherchant leur place dans notre monde, leur coin de paradis. (...) l'auteure transforme un vécu local en une expérience universelle. » (Paul-François Sylvestre, http://jaipourmonlire.ca/jai-lu-pour-vous.php)