Tous les éléments  Entre le   et le    Rechercher...
      Titre    Résumé 

2019/04/10 au 2019/06/30
La face cachée de la lune
La pièce de Robert Lepage interprétée par Yves Jacques est présentée au Théâtre Jean-Duceppe du 3 avril au 11 mai 2019. Le texte est disponible en librairie.
« La face cachée de la lune, c'est bien plus que de l'originalité. C'était déjà avant-gardiste lors de sa création, et c'est encore aussi magique et absolument impressionnant, quelque 20 années plus tard. » (Alice Côté Dupuis, La Bible urbaine.)
2019/04/10 au 2020/01/31
Pour qu'il y ait un début à votre langue
La Bible urbaine décerne 4 étoiles à la pièce de théâtre de Steve Gagnon, Pour qu'il y ait un début à votre langue.
« Si Steve Gagnon souhaitait ne laisser personne indifférent, c'est un défi réussi. Le texte, que vous pouvez vous procurer et qui vaudrait la peine d'être relu, autant que la scénographie, est chargé à bloc…  » (Édith Malo, La Bible urbaine.)
2019/04/05 au 2019/09/30
Deux semaines encore de Marielle Giguère
« Certains thèmes tels que la douleur, l'échec et la souffrance occupent une place importante dans l'histoire. Pourtant, beaucoup de lumière émane du texte. Marielle Giguère nous offre un premier roman poignant où la force du nombre et la solidarité familiale prennent tout leur sens. » (Geneviève Bossé, La recrue).
Jean-François Sylvestre qui trouve que Marielle Giguère « excelle dans l'art d'illustrer comment la fiction convient souvent mieux aux gens que la plate réalité » a accordé 3 étoiles et demi au livre dans son blog J'ai lu pour vous (Pour lire l'article.)
2019/04/05 au 2019/05/31
Le refus de la maternité.
Une discussion animée par Soline Asselin réunira deux auteures dont les romans parus récemment abordent ce thème. L'étincelle de Nicole Richard et La résilience des corps de Marie-Ève Muller mettent en scène deux femmes qui doivent faire accepter à leur entourage leur refus de maternité.
La rencontre se tiendra à la librairie L'Euguélionne le mercredi 17 avril à 18 h.
2019/04/05 au 2020/08/31
Le corps souillé / quelques commentaires des médias
« Éric Falardeau signe un essai concis qui donne envie de découvrir ou de revisiter de nombreux titres qui y sont compris. » (Natalia Wysocka, Le Devoir.)
« ... le véritable tour de force de l'ouvrage survient dans sa dissection des sous-genres et dans l'énumération d'un corpus de longs-métrages que les cinéphiles auront envie d'ajouter à leur liste de visionnements. Au final, nous vous recommandons grandement cet essai qui, comme on le constate de plus en plus avec les textes parus chez L'instant même, se veut un véritable outil pour cinéphiles. » (Jean-François Croteau, Horreur Québec.)
2019/04/01 au 2019/04/26
Salon du livre de Québec / 10 au 14 avril 2019
Au stand de L'instant même (271), venez rencontrer nos auteur(e)s en signature :
Hans-Jürgen Greif et Guy Boivin, Le pélican et le labyrinthe ;
Chantale Gingras, La face cachée des cailloux ;
Jean-Philippe Joubert, L'Art de la chute ;
André Caron, Frankenstein lui a échappé ;
Marie-Ève Muller, La résilience des corps ;
Éric Falardeau, Le corps souillé ;
Maxime Robin, Contes à passer le temps ;
Marielle Giguère, Deux semaines encore ;
François Blais, Un livre sur Mélanie Cabay ;
Anne Genest, Les papillons boivent les larmes de la solitude.

Chantale Gingras sera sur la scène Radio-Canada le jeudi 11 avril à 17 h 45 pour une entrevue avec Gisèle Gallichan.
Suite
2019/03/25 au 2019/08/31
Les papillons boivent les larmes de la solitude
« Quand une lecture se fait simple et naturellement limpide, nous n'imaginons pas le travail qu'il y a derrière tant de fluidité, parce qu'il est de bon ton de lire sans trop se poser de questions. C'est ce qu'on a ressenti en nous délectant des récits brefs d'une écrivaine (Anne Genest) de qui on ignorait le talent, car il en faut beaucoup pour parvenir à cet état apparent de détachement. Pour ne pas dire de dépouillement... Quatorze textes qui interpellent chacun et chacune de nous selon sa forme de sensibilité. » (Dominique Blondeau, Ma page littéraire.)
2019/03/25 au 2019/05/15
Le corps souillé / lancement
2019/03/25 au 2019/06/30
Les Rendez-vous littéraires du Centre de la francophonie des Amériques
Les Rendez-vous littéraires mettent en relation des écrivains de langue française avec des étudiants en français langue seconde de niveau postsecondaire et universitaire. Tout se passe en ligne : les étudiants lisent une œuvre en version numérique et la rencontre se déroule par visioconférence. Pour la 5e édition l'auteure de La vie est brève, Chantale Gingras, échangera avec des étudiants de l'université Sainte-Anne en Nouvelle-Écosse. (Pour en savoir plus.)
2019/03/22 au 2019/05/31
Journée mondiale du théâtre
La journée mondiale du théâtre est célébrée à travers le monde le 27 mars depuis sa création en 1961 par l'Institut international du théâtre (IIT).
Pour l'occasion, le Conseil québécois du théâtre offrira plusieurs activités dont une discussion dite « table longue » sur le thème « Théâtre et numérique : une réconciliation est-elle possible ? » avec, entre autres, la participation de Dominique Leclerc, auteure de Post Humains. (Pour en savoir plus.)

De son côté, la revue Les libraires a publié une liste de pièces de théâtre qui ont fait craquer les libraires indépendants du Québec. Quatre pièces de la collection L'instant scène sont sur cette liste :
Mes enfants n'ont pas peur du noir de Jean-Denis Beaudoin ;
Mme G. de Maxime Beauregard-Martin ;
Cinq à sept de Fanny Britt ;
Bonne retraite, Jocelyne de Fabien Cloutier.
2019/03/19 au 2019/06/28
Pour qu'il y ait un début à votre langue / en librairie le 26 mars
La nouvelle pièce de théâtre de Steve Gagnon met en scène la fin tragique des rêves d'étendues immenses et de liberté d'adolescents déçus par leur entourage. Frédéric, maintenant dans la vingtaine, est mourant dans sa chambre d'hôpital. À son chevet défilent ses proches dévastés à qui il refuse de parler. Au cœur de sa fièvre émergent son frère d'âme, Wilson, et son amour de jeunesse, Odile, qui l'accompagnent jusqu’à sa fin qui prend des airs de tempête de sable.
mais l'affaire c'est que je crois pas aux dieux et je crois pas
au destin
je pense que c'est lâche de croire au destin
la vie est une suite de hasards plus ou moins surprenants
c'est tout
dans mon cas c'est plutôt saugrenu je l'avoue d'avoir
échappé à la mort deux fois pour finir avec un cancer des os
j'ai survécu à deux tours de cordon ombilical autour du cou
j'ai survécu aux flammes
et c'est finalement mon propre corps qui m'envoie brûler
en enfer
mais je pense qu'au bout du compte c'est un peu ma faute
moi
au fond
je voulais vivre
mais je pense que c'était pas assez clair mon affaire


Pour qu'il y ait un début à votre langue, texte et mise en scène de Steve Gagnon, sera à l'affiche du théâtre Denise-Pelletier, du 3 au 20 avril 2019.
2019/03/19 au 2019/04/15
Causerie avec Fabien Cloutier
Le jeudi 21 mars à 19 h, Claudia Larochelle s'entretiendra avec Fabien Cloutier à la librairie Alire.
La discussion sera suivie par une période de questions et de signatures.
Bienvenue à tous !
2019/03/19 au 2019/05/31
L'écrivain public, un livre à lire et à relire !
L'écrivain public de Pierre Yergeau a été sélectionné pour la liste préliminaire du prix Hervé-Foulon. Un livre à relire. Le prix créé en 2013 est décerné à un ouvrage québécois de prose narrative (roman, récit, nouvelles) qui mérite de rayonner à nouveau sur la place publique. Une bourse de 5 000 $ est remise au lauréat. Ce dernier est également à l'honneur lors des Correspondances d'Eastman la même année. Le jury est composé de professionnels du milieu littéraire.
Les trois finalistes seront connus à la fin du mois d'avril et le grand gagnant recevra son prix à la librairie de Verdun en mai.

« Comment parler d'un très grand roman, de l'œuvre majeure d'une décennie peut-être, quand je m'en sens encore, quelques heures après le choc, et pour très longtemps j'espère, prisonnier ? L'écrivain public entre dans la littérature, la très grande, comme en son espace naturel, comme s'il y était attendu. Sans imposture et sans que rien ne lui résiste. » (Réginald Martel, La Presse.)
2019/03/11 au 2019/05/30
Bientôt à Paris
Du 15 au 18 mars prochain, L'instant même s'installe à Livre Paris (stand de Québec édition). Claude La Charité auteur de Le meilleur dernier roman et Jean-Marie Lanlo, notre directeur de la collection L'instant ciné et coauteur de Le cinéma québécois au féminin seront sur place pour rencontrer les visiteurs.

Le 2 avril à 18 h Le corps souillé d'Éric Falardeau sera lancé à Metaluna store, 7 rue Dante, Paris.
2019/03/11 au 2019/07/31
La résilience des corps
« Histoire d'amour entre une jeune femme confinée à la marginalité par la maladie et un homme chérissant confort et traditions, La résilience des corps explore avec sensibilité la possibilité même de la parentalité pour ceux et celles dont la psyché se désorganise sans avertissement. » (Dominic Tardif, Le Devoir.)
« Dans ce roman choral très réussi, on comprend la force de cet amour unique, mais aussi l'impuissance, autant celle de Clara que celle de Romain, devant cette maladie dévastatrice. Touchant. »(Coup de pouce)
2019/03/07 au 2019/05/31
Le corps souillé / en librairie le 12 mars
L'essai Le corps souillé d'Éric Falardeau, s'intéresse à deux genres cinématographiques souvent méprisés (le gore et la pornographie) et plus particulièrement à ce qui les unit : l'exhibitionnisme spectaculaire des fluides corporels, qui exprime selon lui un rapport trouble, voire haineux, au corps.
Leur exposition, fétichisée par le gros plan, agit comme un révélateur de la relation ambiguë que le sujet, le spectateur ou son double cinématographique (les personnages auxquels il s'identifie ou non), entretient avec son enveloppe charnelle.
Le corps souillé. Gore, pornographie et fluides corporels aborde différents enjeux (anthropologiques, sociologiques et psychologiques) à travers l'analyse de la représentation des fluides corporels. Objets de dégoût et de fascination, ils sont l'expression d'une angoisse existentielle que le gore et la pornographie nous obligent insidieusement à confronter.
Éric Falardeau est doctorant en communication et enseigne le cinéma à Montréal. Ses recherches portent sur le cinéma pornographique. Il a réalisé le long métrage culte Thanatomorphose (2012) qui a remporté une dizaine de prix dans les festivals internationaux.
2019/03/05 au 2019/03/31
Lancement de Deux semaines encore
2019/02/25 au 2019/03/15
Marie-Ève Muller / Salon du livre de l'Outaouais
2019/02/21 au 2019/05/31
La résilience des corps
« Avec La résilience des corps, l'auteure Marie-Ève Muller signe un premier roman bouleversant et angoissant, une œuvre voyant s'alterner deux narrateurs pour deux points de vue différents sur une relation, sur une incompréhension, sur une disparition. À travers Clara et Romain, le lecteur est invité à réfléchir sur la santé mentale et ces moments où tout dérape, à la maternité et au thème étonnement peu abordé de son refus, à l'amour que l'on croit donner et à celui que l'on se croit dû. » (Jean-Sébastien Doré, Impact campus.)
2019/02/21 au 2019/04/30
Prix des libraires catégorie jeunesse
François Blais et Valérie Boivin sont les lauréats du Prix des librairies catégorie 6-11 ans pour Le livre où la poule meurt à la fin (Les 400 coups).
« Grâce à Catherine, cette poule qui dépense à outrance l'argent qu'elle n’a pas, François Blais offre un album hilarant où l'impertinence du ton n'affecte pas la pertinence du propos. » (Chantal Fontaine, Librairie Moderne, Saint-Jean-sur-Richelieu)
L'instant même félicite les auteurs pour ce prix.
2019/02/19 au 2019/03/04
Sauver des vies / nouvelle date du lancement
Le lancement du livre de la pièce de Pascale Renaud-Hébert, Sauver des vies, se tiendra au théâtre La Bordée le soir de la première.
2019/02/18 au 2019/03/31
Deux semaines encore / en librairie le 26 février
Ce roman magnifique de Marielle Giguère suit l'histoire d'une famille en apparence banale : grands-parents, parents, enfants. Le départ de la grand-mère, partie à l'aventure, marque le début de cette histoire teintée de poésie, de résilience et d'amour. Celle qui ne devait partir que quelques jours envoie au fil des mois des cartes postales à son mari, des signes de vie qui ne portent que quelques mots : Deux semaines encore. Je t'aime.
C'est principalement par le biais d'Arnaud, le petit-fils de la voyageuse, que se dévoile le récit. Jeune homme timide, proche de son grand-père avec qui il partage l'amour des vieilles choses, Arnaud s'émancipe comme il le peut de cette famille qu'il trouve lourde à porter.
Avec beaucoup de doigté et de légèreté, Marielle Giguère joue avec les codes du genre romanesque : insérées dans le récit, de courtes scènes théâtrales mettent en place les décors, campent les personnages et créent une ambiance qui happe le lecteur.
2019/02/13 au 2019/02/28
Sauver des vies / lancement
En raison du mauvais temps le lancement prévu pour le mercredi 13 février sera remis à une date ultérieure. À suivre....
Le livre est bel et bien en librairie depuis le 12 février et la pièce sera présentée à La Bordé du 26 février au 23 mars.
2019/02/08 au 2019/06/30
Post Humains en tournée
La dernière représentation de Post Humains sera présentée le 9 février au Théâtre Espace libre. Dès le 13 février la pièce repart pour une tournée en province et, nouvelle qui vient tout juste d'être confirmée, « sur les planches de la prestigieuse Schaubühne, à Berlin, dans le cadre du Festival international New Drama. » (Simon-Olivier Lorange, La Presse.)
Les arrêts de la pièce :
13 février 2019 : Maison des arts de Laval ;
27 février 2019 : Théâtre des Deux Rives, St-Jean-sur-le-Richelieu ;
13 mars 2019 : Salle André-Gagnon, La Pocatière ;
14 mars 2019 : Théâtre du Bic, 20 mars 2019 ;
20 mars 2019 : Théâtre Gilles-Vigneault, St-Jérôme ;
23 mars 2019 : Théâtre des Deux Rives, St-Jean-sur-le-Richelieu ;
26 et 27 mars 2019 : Théâtre Hector-Charland, L’Assomption ;
4 avril 2019 : Salle Michel-Côté, Alma ;
9 et 10 avril : Schaubühne, Festival International New Drama, Berlin ;
4 mai 2019 : Pavillon de l’Île, Châteauguay.
Pour en savoir plus sur la tournée.
2019/02/06 au 2019/03/31
Sauver des vies / en librairie le 12 février
Les personnages que met en scène Pascale Renaud-Hébert sont issus de deux mondes complètement différents : d'une part, une famille banale ; d'autre part, un jeune couple. Leurs univers se fracassent quand Murielle et Maude découvrent qu'elles souffrent de cancer, et qu'il n'y aura pas de guérison possible. Chacun à sa façon, leurs hommes doivent apprendre à continuer à vivre, à accepter la douleur du deuil. Mais plus encore, ils doivent réussir à s'effacer pour réellement accompagner celle qui lutte, qui comprend qu'elle ne réalisera pas ses projets, qu'elle ne verra pas grandir ses enfants, qu'elle doit lâcher prise.
Pascale Renaud-Hébert est de la promotion 2014 du Conservatoire d'art dramatique de Québec. Elle travaille comme actrice, auteure et metteure en scène. Elle a signé plusieurs pièces de théâtre, notamment Le jeu, Sauver des vies, Antigone et Princesse de personne. À l'automne 2016, Pascale fait partie du palmarès des dix jeunes auteurs à surveiller selon Marie-Louise Arsenault à « Plus on est de fous, plus on lit ! » En 2018, elle fait une première incursion dans le monde la télévision comme scénariste et est co-auteure de la série « M'entends-tu », diffusée à Télé-Québec en 2019
La pièce Sauver des vies, texte et mise en scène de Pascale Renaud-Hébert, sera présentée au théâtre La Bordée, du 26 février au 23 mars 2019.
Le lancement du livre aura lieu le mercredi 13 février à la Librairie Pantoute de Saint-Roch de 18 h à 20 h.
2019/01/30 au 2019/02/22
La Porte du non-retour
Le déambulatoire théâtrale et photographique La Porte du non-retour de Philippe Ducros sera présenté du 5 au 12 février au théâtre Périscope en coprésentation avec le Mois Multi.
« Philippe Ducros, artiste et citoyen engagé, a imaginé un déambulatoire photo bouleversant, éprouvant et nécessaire, un aller-retour entre la beauté et l'horreur, entre la souffrance et la résilience. Sous nos yeux, une cinquantaine de photos prise au Togo, en Éthiopie et au Congo. Dans le casque d'écoute, les mots lucides, justes et sensibles, jamais complaisants, jamais moralisateurs, jamais sentencieux de Ducros... » (Christian Saint-Pierre, Voir Montréal.)
2019/01/23 au 2019/04/30
La résilience des corps / en librairie le 29 janvier
Les personnages du premier roman de Marie-Ève Muller, Clara et Romain, forment un couple atypique : il est actuaire, toujours tiré à quatre épingles, rigoureux, solitaire  elle est brouillon, atteinte de schizophrénie, sans emploi. C'est pourtant leur rencontre qui marque le point de départ de ce roman à plusieurs voix : celle de Romain, et celles de Clara, qui souffre d'épisodes de dissociation. Quand la vie la bouscule, quand les chocs sont trop difficiles à encaisser, Clara s'efface au profit d'autres personnalités, pendant quelques jours ou quelques semaines. Elle se réveille souvent à l'hôpital, incapable de se souvenir de ses faits et gestes, entièrement dépendante d'une famille et d'un système souvent infantilisants.
Si Romain souhaite de tout cœur fonder une famille, Clara s'y refuse. Quand elle comprend qu'elle est enceinte malgré les précautions prises, elle panique, s'emballe, se rebiffe et fuit. Au fil des pages se développe un jeu de manipulation et de pouvoir, dans lequel le corps de la jeune femme lui est en quelque sorte confisqué, son identité bafouée, au profit de cet enfant dont elle ne veut pas. Entre la folie de Clara, son honnêteté et sa vulnérabilité, et le désespoir de Romain, qui s'accroche à l'idée de la famille comme à une bouée de sauvetage, Marie-Ève Muller dépeint des personnages à vif, chacun pris dans ses contradictions et ses chimères, sans tomber dans un manichéisme primaire.
Le lancement de La résilience des corps aura lieu à la Microbrasserie La Barberie (310, rue Saint-Rock à Québec) le 14 février à 17 h. Bienvenue à tous !
Marie-Ève Muller sera également présente au Salon du livre de l'Outaouais. Elle offrira des séances de dédicaces dans l'espace Dimedia, le samedi 2 mars de 14 h 30 à 15 h 30 et de 19 h à 20 h ainsi que le dimanche 3 mars de 10 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 14 h 30.
2019/01/17 au 2019/03/31
Post Humains / en libraire le 22 janvier 2019
Quand Dominique apprend qu'elle est atteinte d'une maladie chronique, son monde bascule ; elle devra toute sa vie dépendre d'outils technologiques pour contrôler son état de santé. C'est sur ce choc, ce constat, que s'ouvre la pièce Post Humains de Dominique Leclerc.
Stupéfaite de constater que les compagnies qui fabriquent et fournissent les outils dont elle a besoin pour survivre peuvent également s'approprier les données recueillies, Dominique part à la recherche d'une solution qui lui permettrait d'être autonome dans la prise en charge de sa maladie. Son parcours la mène à croiser des acteurs majeurs dans l'univers du post humanisme et les différentes philosophies qui alimentent cet univers troublant. Ce qui était au départ une quête pour améliorer sa qualité de vie se transforme en un questionnement qui, au final, demeure sans réponse : le corps humain est-il appelé à disparaître au profit de supports technologiques ? L'humain est-il encore humain si ne subsiste que son intelligence ? La douleur, les sensations cutanées, la faim, sont-elles des expériences nécessaires ou superflues ? Doit-on à tout prix « améliorer » le corps pour transcender ses limites, ou au contraire l'accepter et simplement le maintenir en bon état ?
La pièce créée en 2017 sera reprise à Espace libre du 30 janvier au 2 février 2019.
« Cyborgs et transhumanistes, loin de la plupart des regards, se consacrent à créer l'humain du futur : un homme amélioré et augmenté par des implants et autres modifications corporelles. La comédienne Dominique Leclerc s'approche d'eux et leur pose d'excellentes questions dans la pièce documentaire Post Humains, un travail sensible et intelligent qui se sert de l'autofiction pour vulgariser et nuancer un sujet complexe. » (Philippe Couture, Voir.)
« C'est une production à la fois instructive, ludique et pertinente que nous propose Dominique Leclerc. Alliant théâtre documentaire, autofiction et performance, Post Humains est le fruit de plusieurs années de recherches, dont le point de départ est une condition médicale affectant l'auteure : le diabète de type 1. » (Aurélie Olivier, Jeu.)
« Post Humains est à la fois une performance hors normes, un moment de théâtre d'une belle intelligence, et la démonstration qu'on peut aborder et vulgariser des sujets normalement difficiles lorsqu'on fait preuve d'une sensibilité aussi admirable. » (Pierre-Alexandre Buisson, La bible urbaine.)
Post Humains a été finaliste au Prix Michel-Tremblay qui récompense le meilleur texte porté à la scène pendant la saison précédente.
2019/01/15 au 2019/02/28
J. D. Kurtness
J. D. Kurtness sera l'invitée du Cercle littéraire Françoise-Loranger ce mercredi 16 janvier à 19 h 30 pour présenter son roman De vengeance. La rencontre, ouverte à tous, se tiendra à la bibliothèque Armand-Cardinal de Mont-Saint-Hilaire.
2018/12/21 au 2019/02/15
Janvier 2019
La pièce de Fabien Cloutier, Bonne retraite, Jocelyne, sur la liste de la revue Les libraires des meilleurs livres de l'année 2018, sera présentée au Trident du 15 janvier au 9 février.
Le texte de la pièce Post Humains de Dominique Leclerc sortira en librairie le 22 janvier et sera présentée à Espace libre du 30 janvier au 9 février.
Le roman de Marie-Ève Muller, La résilience des corps, sera en libraire le 29 janvier.
2018/11/28 au 2019/06/28
Une récompense pour la pièce de théâtre L'art de la chute
Le Conseil des arts et des lettres du Québec a décerné à L'art de la chute le Prix du CALQ-œuvre de l'année dans la Capitale-Nationale 2018.
« Les membres du comité de sélection du CALQ ont souligné la force et l'intelligence de L'art de la chute, une production percutante. Le texte est bien ficelé, le sujet fouillé et documenté avec soin. La mise en scène rythmée fait place à des personnages forts, interprétés par des comédiens solides. »
L'instant même félicite les créateurs Véronique Côté, Jean-Michel Girouard, Jean-Philippe Joubert, Danielle Le Saux-Farmer, Simon Lepage, Marianne Marceau, Olivier Normand et Pascale Renaud-Hébert. (Pour en savoir plus.)
2018/11/19 au 2019/02/28
Un livre sur Mélanie Cabay sur la liste préliminaire du Prix des libraires du Québec
La liste préliminaire 2018 du Prix des libraires du Québec a été dévoilée dans le cadre du salon du livre de Montréal. Parmi les 12 romans sélectionnés se trouve Un livre sur Mélanie Cabay de François Blais.
Créé en 1994 le prix des libraires du Québec honore les auteurs dont l'œuvre a retenu l'attention des libraires par son originalité et sa qualité littéraire. Ces derniers voteront dans un premier temps pour établir une liste de finalistes qui sera connue en février 2019 pour finalement choisir les lauréats qui seront présentés lors d'un gala en mai 2019.
« Troublant et percutant, l'ouvrage de François Blais raconte ce fait divers, ce drame humain, soit la disparition de Mélanie Cabay, en juin 1994, et la découverte de son corps, deux semaines plus tard. Il rappelle les événements, pose des questions sur l'enquête et s'interroge sur les liens entre d'autres meurtres semblables. Il met en lumière ce qui apparaît comme des négligences de la part de la police lors d'enquêtes sur des crimes commis dans les années 70. Avec cette humilité qui le caractérise et une pointe de colère, Blais nous rappelle le nombre effarant de filles et de femmes violentées et honore, avec beaucoup d'humanité, leur mémoire. » (Chantal Fontaine, Les libraires.)
« À l'été 1994, François Blais achève une sabbatique qui doit lui permettre de réfléchir à ce qu'il veut faire dans la vie (mais qu'il passe plutôt devant NHL 93). Ce même été, on retrouve le corps sans vie de Mélanie Cabay. S'étant promis à l'époque de ne jamais oublier la jeune fille et son triste sort, l'auteur décide, près de 25 ans plus tard, de se pencher sur le fait divers. Entre entreprise journalistique à la Serial et récit autobiographique, François Blais nous amène au plus près d'une obsession à sa mesure : Qu'est-il arrivé à Mélanie Cabay ? Comment expliquer la mollesse de l'enquête ? Quel est l'impact de sa mort sur ses proches ? Mais, surtout, comment diable ce genre de crime est-il possible ? Et le génocide rwandais, lui ? François Blais a fait ses armes et sa réputation en dépeignant l'absurdité du couple, de l'amour, de la vie. Ici, une petite poussée de maturité plus tard, on le retrouve devant l'absurdité de la mort. Et on ne s'est jamais senti aussi proche de lui. » (Anne-Marie Genest, Les libraires.)
2018/11/14 au 2019/02/28
Mathieu Leroux, le nouveau directeur de L'instant scène
Les éditions de L'instant même ont le plaisir d'annoncer que Monsieur Mathieu Leroux succédera à Madame Chantal Poirier à la direction de la collection de théâtre L'instant scène à compter de janvier  2019.
Auteur, metteur en scène, comédien et dramaturge en danse, Mathieu Leroux est diplômé de l'École supérieure de théâtre de l'UQAM (profil interprétation). Il a fondé et a été à la codirection de deux compagnies théâtrales (Putto Machine et Les Néos) ; il a été de l'équipe de tournée du Théâtre Sans Fil pendant sept ans, en plus d'être l'auteur des textes et de la performance d'une centaine de courtes pièces au sein des Néos. Il est créateur d'un spectacle solo (La naissance de Superman, Caserne Letourneux, 2009), d'une pièce de groupe (Scrap, Espace Libre, 2012), et a cosigné l'adaptation des six pièces de la saga familiale Les Atrides (Église Saint-Jean-Baptiste, 2013) - cycle dans lequel il incarnait aussi le rôle de Pylade. Sa coadaptation d'Ombre Eurydice Parle d'Elfriede Jelinek sera présentée au Théâtre Prospero en 2019.
Mathieu Leroux est détenteur d’une maîtrise en littérature française. On lui doit plusieurs publications, notamment un roman, Dans la cage (Héliotrope, 2013), un essai Quelque chose en moi choisit le coup de poing (La Mèche, 2016) et une nouvelle dans le collectif Il n'y a que les fous (L'instant même, 2015).
Son expérience dans l'accompagnement d'auteurs dramatiques et son engagement passionné s'inscrivent dans la continuité de l'identité d'une collection qui demeure, à ce jour, une référence.
L'instant même remercie sincèrement Chantal Poirier pour le travail accompli à la tête de la collection L'instant scène et souhaite la bienvenue à son successeur Mathieu Leroux.
Suite
2018/11/02 au 2018/11/30
Salon du livre de Montréal, édition 2018
Encore cette année L'instant même sera au Salon du livre de Montréal (stand 460 /espace Dimedia) du 14 au 19 novembre. Plusieurs de nos auteurs offriront des séances de dédicaces :
Beauregard-Martin, Maxime (Mme G.)
Samedi : 15 h -17 h
Dimanche : 11 h - 13 h / 15 h - 17 h
Bélanger, David (Métastases)
Samedi : 18 h - 19 h
Blais, François (Un livre sur Mélanie Cabay)
Samedi : 13 h - 15 h / 17 h - 18 h
Dimanche : 13 h - 15 h
Caron, André (Frankenstein lui a échappé)
Samedi : 11 h - 13 h / 16 h - 18 h
Dimanche : 11 h - 13 h
Cloutier, Fabien (Bonne retraite, Jocelyne)
Vendredi : 18 h - 20 h
Dorais, David (Que peut la critique littéraire ?)
Vendredi : 18 h - 19 h
Genest, Anne (Les papillons boivent les larmes de la solitude)
Jeudi : 18 h - 19 h
Samedi : 14 h - 16 h
Gingras, Chantale (La face cachée des cailloux)
Samedi : 12 h - 14 h / 16 h - 18 h
Dimanche : 11 h - 13 h / 15 h - 16 h
Kurtness, J. D. (De vengeance)
Samedi : 18 h - 19 h
Dimanche : 12 h - 14 h
La Charité, Claude (Le meilleur dernier roman)
Samedi : 13 h - 14 h / 18-19 h
Dimanche : 14 h - 16 h
Marcotte, Josée (Hikikomori)
Samedi : 11 h - 13 h
Raimbault, Alain (Effacé)
Jeudi : 18 h - 19 h
Dimanche : 13 h - 15 h / 16 h - 17 h
Richard, Nicole (L'étincelle)
Samedi : 14 h - 15 h
Robin, Maxime (Contes à passer le temps)
Vendredi : 18 h - 20 h
Samedi : 15 h - 16 h / 18 h - 19 h.

Le vendredi 16 novembre de 16 h 45 à 17 h 30, l'Association des écrivains francophones d'Amérique remettra son prix et ses mentions à l'Agora. Une mention spéciale d'excellence a été décernée à Davis Dorais pour son essai Que peut la critique littéraire ?
Le samedi 17 novembre L'instant même vous invite à assister à une discussion entre J. D. Kurtness, Claude La Charité et Maxime Robin ayant pour thème L'humour permet-il de tout dire ? Animée par David Bélanger, cette Table ronde se tiendra de 17 h à 17 h 30 à l'Agora.
Suite
2018/10/30 au 2018/12/31
Que peut la critique littéraire ?
Une mention spéciale d'excellence a été décernée à l'essai de David Dorais, Que peut la critique littéraire ? par La Société des écrivains francophones d'Amérique. Selon le jury :
« Cet essai réhabilite la critique littéraire dans un monde où les critiques littéraires orientent souvent mal les lecteurs et lectrices des œuvres littéraires. Ce livre, en fait, remet à l'heure les pendules de la critique littéraire. »
Les prix seront remis dans l'agora du Salon du livre de Montréal le vendredi 16 novembre à 16 h 45.
David Dorais sera présent au stand de L'instant même (espace Dimedia 460), le vendredi 16 novembre de 18 h à 19 h.

Cet essai était aussi finaliste du prix Victor-Barbeau de l'Académie des lettres du Québec 2018. Même s'il n'a pas remporté la palme le jury a aussi souligné son excellence :
« La critique littéraire, notamment celle qui s'adresse au grand public, trouve sa véritable raison d'être dans ce que j'appelle la vie de l'esprit. Il faut avant tout croire qu'une telle chose existe. En conclusion de son essai aussi modeste que lumineux, David Dorais semble formuler une proposition proche de l'idée reçue : chacun de nous, dans le terreau de sa vie intérieure, est disponible à la réception d'une œuvre d'art ; mais là où notre pensée est confuse ou distraite, là où notre connaissance est lacunaire, la critique peut nous nourrir en osant formuler des jugements esthétiques, fondés sur des critères exigeants et propres à l'œuvre littéraire. Qui aurait cru qu'une affirmation aussi limpide, produit dérivé d'un espoir largement ressenti par tous les damnés de l'art d'écrire et les assoiffés de lecture ouvrée, serait reçue comme une hérésie ? Un excellent essai est souvent le difficile reflet du réel, notre jury l'a ici pleinement reconnu. »

Nos félicitations à David Dorais !
Suite
2018/10/30 au 2018/11/30
Claude La Charité au Salon du livre de Rimouski
L'édition 2018 du Salon du livre de Rimouski se tiendra du 1er au 4 novembre. L'auteur Claude La Charité en lice pour le Prix Jovette-Bernier pour Le dernier meilleur roman sera présent au stand 79 (Dimedia) pour des séances de dédicaces le samedi 3 novembre de 15 hà 16 h et de 19 h à 20 h et le dimanche de 11 h à 12 h et de 14 h à 15 h. Claude La Charité participera aussi aux entrevues Auteurs en rafale le samedi à 17 h 30 sur la scène Hydro-Québec et à l'activité Speed Booking qui se tiendra sur la Mezzanine Radio-Canada le dimanche 4 novembre à 13 h.
Claude La Charité sera l'invité de Marie-Andrée Lamontagne à son émission Parking Nomade qui sera diffusée à Radio VM le 31 octobre à 13 h et en rediffusion le 1er novembre à 1 h et le 3 novembre à 12 h 30.
Il sera aussi présent au Salon du livre de Montréal au stand de L'instant même (espace Dimedia 460) le samedi 17 novembre de 13 h à 14 h et de 18 h à 19 h ainsi que le dimanche 18 novembre de 14 h à 16 h. Claude La Charité participera aussi à la Table ronde L'humour permet-il de tout dire ? qui se tiendra à l'Agora le samedi 17 novembre de 17 h à 17 h 45.
2018/10/26 au 2018/11/30
André Caron fête l'Hallowen
Pour plus de renseignements voir notre page Facebook.
2018/10/26 au 2018/12/31
Des échos dans les médias de La Bibliothèque-interdite
« Maîtrisant délicieusement des ficelles du réalisme magique et des flammèches du tango argentin, Denis Plante a créé un opéra-tango aussi intelligent qu'envoûtant. On sort de La Bibliothèque interdite complètement sous le charme de l'œuvre... et de Sébastien Ricard. » (Josianne Desloges, Le Soleil.)
Claude Bernatchez a reçu Denis Plante à Première heure pour l'entretenir de sa pièce. (Audio fil du 23 octobre 2018).
La tournée de La Bibliothèque-interdite se continue jusqu'au 18 novembre. (Pour connaitre les détails de la tournée.)
2018/10/24 au 2019/02/28
Steve Gagnon, lauréat du prix Marcel-Dubé
L'académie des lettres du Québec a décerné le prix Marcel-Dubé à la pièce
Os. La montagne blanche de Steve Gagnon. La cérémonie de dévoilement des lauréats a eu lieu le mercredi 23 octobre. Rappelons que la pièce est aussi finaliste au Prix du Gouverneur général.
Toutes nos félicitations à Steve Gagnon !
2018/10/24 au 2018/12/31
L'étincelle / en librairie le 30 octobre
Une jeune femme revisite son enfance auprès d'une mère fragile. Les souvenirs et le présent s'entremêlent dans une écriture simple, directe et musicale. Nicole Richard aborde des sujets difficiles tels que la maternité, la pression sociale, la maladie mentale et la féminité avec courage et doigté.

Nicole Richard a publié Intra-muros à L'instant même ainsi que des recueils de poésie aux éditions du Noroît. Elle enseigne au primaire depuis plus de trente ans.
2018/10/16 au 2018/12/31
Lancement du livre La Bibliothèque-interdite
Un lancement du livre La Bibliothèque-interdite aura lieu le mercredi 24 octobre à la librairie Pantoute succursale Saint-Roch à 17 h. Bienvenue à tous !
La pièce sera présentée à 20 h à l'Impérial dans le cadre du festival Québec en toutes lettres. (Pour acheter les billets et connaitre les détails de la représentation).
Après son arrêt à Québec, la pièce continue sa tournée jusqu'au 18 novembre. (Pour connaitre les détails de la tournée.)
La Bibliothèque-interdite est une œuvre originale où récitatifs et chansons se succèdent et se mélangent dans une atmosphère de réalisme magique, poignante et acide, si chère à la culture argentine.
Le texte et la musique sont de Denis Plante dans une mise en scène de Brigitte Haentjens et Sébastien Ricard, avec Sébastien Ricard, Francis P. Palma à la contrebasse, Matthieu Léveillé à la guitare et Denis Plante au bandonéon.
2018/10/16 au 2018/11/30
Québec en toutes lettres
La 9e édition du festival Québec en toutes lettres se déroulera du 20 au 28 octobre 2018. (Pour consulter la programmation.) « Québec en toutes lettres est un festival thématique novateur qui contribue au rayonnement de la littérature par le biais d'une programmation audacieuse. Chaque automne, depuis 2010, le festival propose au grand public des découvertes et des défis d'écriture et de lecture, ainsi que des manifestations littéraires placées sous le signe de la curiosité et de l'inusité. »
Entre autres, en collaboration avec le Centre québécois du P.E.N. international et Amnistie internationale, l'activité animée par Bernard Gilbert, Livres comme l'air, se tiendra le dimanche 21 octobre à 16 h 30 (accès libre). Dix écrivain.e.s québécois.es témoignent de leur solidarité en lisant les textes de dix écrivain.e.s persécuté.e.s ou emprisonné.e.s à travers le monde.
Jumelages :
Alain Beaulieu et Nabeel Rajab (Bahreïn)
Hans-Jürgen Greif et Ahmed Mansoor (Émirats arabes unis)
Natalie Jean et Golrokh Ebrahimi Iraee (Iran)
Martine Latulippe et Huang Qi (Chine)
Pierre Morency et Ahmet Altan (Turquie)
Sylvie Nicolas et Tayseer Salman Al Najjar (Jordanie)
Anne-Marie Olivier et Shamael al-Nur (Soudan)
Marie-Ève Sévigny et Nasrin Sotoudeh (Iran)
Richard Vallerand et Nazir Al-Majid (Arabie saoudite)
Mathieu Villeneuve et Mehman Huseynov (Azerbaïdjan).
2018/10/09 au 2018/12/31
Coup de cœur des amis du polar
Lauréate du prix des Indigenous Voices Awards / Livre prééminent en prose d'un écrivain autochtone émergent et du prix littéraire Découverte du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean, J. D. Kurtness reçoit maintenant le prix Coup de cœur des amis du polar de la Société du roman policier de Saint-Pacôme pour son roman De vengeance.

Ce prix attribué par un vote du grand public lui a été remis lors du Gala tenu le samedi 6 octobre 2018.

Toutes nos félicitations à J. D. Kurtness !
2018/10/05 au 2018/10/31
Les papillons boivent les larmes de la solitude / en librairie le 9 octobre
Avec une douceur, une poésie et une délicatesse qui la caractérisent, Anne Genest livre ici un premier recueil de quatorze nouvelles dont le charme indéniable témoigne de l'amour que son auteure porte à la langue et à ses infinies possibilités.
Le lancement du livre se tiendra le jeudi 18 octobre à 18 h à la libraire Le Port de tête (Montréal).
2018/10/03 au 2018/12/31
Félicitations à trois de nos auteurs !
La semaine a été faste pour des auteurs de L'instant même. Dans la catégorie Théâtre, Os. La montagne blanche de Steve Gagnon et Invisibles de Guillaume Lapierre-Desnoyers sont finalistes des Prix du Gouverneur général.
La revue L'actualité a posé quelques questions à tous les finalistes. (Pour lire les réponses.)

Os. La montagne blanche de Steve Gagnon est aussi finaliste du Prix Marcel-Dubé de l'Académie des lettres du Québec.
Dans la catégorie essai, Que peut la critique littéraire ? de David Dorais est finaliste du prix Victor-Barbeau de l'Académie des lettres du Québec.
Les lauréats des prix de l'Académie seront dévoilés le 23 octobre tandis que ceux des Prix littéraires du Gouverneur général le seront le 30 octobre.
2018/09/28 au 2018/11/30
Prix Jovette-Bernier
Le meilleur dernier roman de Claude La Charité est en lice pour le Prix Jovette-Bernier. Les trois livres finalistes ont retenu l'intérêt des membres du comité par leur originalité et leurs qualités littéraires. Le nom du lauréat ou de la lauréate sera dévoilé lors de la conférence de presse prévue pour le 1er novembre 2018.
Le prix sera remis lors de l'ouverture protocolaire de la prochaine édition du Salon du livre de Rimouski.
2018/09/19 au 2018/12/31
Bonne retraite, Jocelyne / en librairie le 25 septembre
Jocelyne réunit sa famille pour lui annoncer sa décision de prendre sa retraite. Mais les choses ne se déroulent pas comme elle le souhaitait.
Bonne retraite, Jocelyne, la toute récente pièce de Fabien Cloutier, sera jouée à La Licorne du 9 octobre au 10 novembre 2018 au Trident du 15 janvier au 9 février 2019 et au CNA à l'automne 2019.
Bonne retraite, Jocelyne est le second texte de Fabien Cloutier écrit dans le cadre de sa résidence d'auteur à La Licorne. Le premier, Pour réussir un poulet, lui a valu le Prix littéraire du Gouverneur général.
Le lancement se tiendra le mardi 25 septembre à 17 h 30 au Bar à vin Pullman (3424, av. du Parc, Montréal).
À ne pas manquer le passage de Fabien Cloutier à Plus on est de fous, plus on lit !, le jeudi 24 septembre 2018 et à Tout le monde en parle, le dimanche 30 septembre 2018. (Pour écouter l'extrait.)
2018/09/18 au 2018/10/16
J. D. Kurtness, lauréate du prix Découverte (suite)
J. D. Kurtness sera présente au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean du 27 au 30 septembre 2018.
Elle recevra le prix Découverte pour son roman De vengeance lors de la cérémonie d'inauguration. Plusieurs séances de dédicaces et rencontres devant public sont à l'horaire.
Suite
2018/09/13 au 2018/12/31
Effacé / en librairie le 18 septembre
Un narrateur s'adresse à l'enfant qu'il a été pour lui rappeler un passé douloureux et violent. Si le sujet est difficile, Alain Raimbault sait trouver les mots pour l'aborder avec franchise, voire humour. De la France au Québec, d'une maison de passe parisienne à la campagne, l'histoire d'un jeune garçon devenu homme se dévoile dans un rythme rapide et vif, sans complaisance.
Alain Raimbault a aussi publié un recueil de nouvelles, Inventaire du Sud, à L'instant même.
Le lancement du livre aura lieu le 27 septembre à 18 h à la librairie Port de tête (Montréal). Bienvenue à tous !
2018/09/11 au 2018/12/31
La Bibliothèque-interdite / en librairie le 18 septembre
La Bibliothèque-interdite constitue une œuvre originale où récitatifs et chansons se succèdent et se mélangent dans une atmosphère de réalisme fantastique, poignante et acide, si chère à la culture argentine.
Buenos Aires. C'est l'époque du tango, de la milonga et du couteau ! Les artistes sont censurés par le gouvernement et intimidés par des milices fascistes. L'un de ces artistes, un poète désargenté, est enlevé puis enfermé dans une cellule. Il découvre avec étonnement que son ravisseur est « l'inspecteur Barracuda », le personnage fictif d'un tango séditieux dont il est l'auteur. De leur confrontation surgira un fil d'Ariane qui mènera le poète à une ultime illumination puis aux ténèbres. Le spectacle rend hommage aux écrivains et poètes qui prirent la plume pour condamner la montée du fascisme.
La Bibliothèque-interdite est en tournée jusqu'en novembre, au Québec et au Nouveau-Brunswick. Elle sera présentée notamment à l'Impérial de Québec dans le cadre du festival littéraire Québec en toutes lettres le 24 octobre. (Pour connaitre les détails de la tournée.)
2018/09/06 au 2018/12/31
La face cachée des cailloux / en librairie le 18 septembre
Avec doigté et poésie, Chantale Gingras raconte la vie, avec ses grandes joies et ses inévitables malheurs. Grâce à une mosaïque de personnages évoluant dans la ville de Québec, elle s'approche du quotidien tout en l'éclairant de son regard unique. Professeure de littérature au cégep de Sainte-Foy, Chantale Gingras a collaboré de nombreuses années à la revue Québec français. Elle est l'auteure d'un recueil de twittérature (La vie est brève, L'instant même, 2016). La face cachée des cailloux est son premier roman.
Le lancement de La face cachée des cailloux se tiendra le dimanche 16 septembre à la librairie La liberté (Québec) à 14 h.
Bienvenue à tous!
Les versions numériques du livre sont en vente dès maintenant.
2018/09/06 au 2019/05/31
J. D. Kurtness, lauréate du prix Découverte
Nous apprenons avec plaisir que J. D. Kurtness est lauréate du prix littéraire Découverte du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour son roman De vengeance. Les prix seront remis au Salon du livre qui se tiendra du 27 au 30 septembre.
De vengeance a précédemment reçu le prix Livre prééminent en prose d'un écrivain autochtone émergent des Indigenous Voices Awards.
Toutes nos félicitations à J. D. Kurtness !
« On remarquera tout de suite que ce tout premier roman est écrit au « je », ce qui donne dès le départ un caractère intime au récit. Le lecteur sera frappé par cette écriture souvent lumineuse tout autant que par la vision du monde mise en relief... Il est rare qu'un premier roman soit aussi réussi. » (Michel Bélair, Le Devoir.)
2018/08/23 au 2018/12/31
L'Art de la chute / en librairie le 28 août
La finance est devenue une abstraction et s'est immiscée dans toutes les sphères de notre vie.
Jusque dans l'art contemporain.
Surtout dans l'art contemporain.
Ce que vous verrez ce soir s'appuie sur une recherche documentaire. On a cité des artistes, des galeristes, des encanteurs, des spéculateurs et des économistes. On a tenté de voir plus clair dans les mécanismes obscurs du marché. Et d'entrer dans l'intimité de l'art et de l'économie.

Cette démonstration est faite à partir du récit de l'évolution de la carrière d'une jeune artiste en art visuel. Un peu à bout de souffle, l'augmentation du prix du cuivre l'obligeant à revoir son mode de création, elle obtient une résidence d'artiste à Londres pour se ressourcer. Sa vie et sa carrière seront complètement transformées par sa rencontre avec un trader américain très actif sur le marché de l'art.
Les auteurs présentent leur travail comme une « fiction documentaire », une recherche sur les dynamiques de marché agrémentée d'anecdotes sur le milieu de la finance et du marché de l'art. La publication du texte a permis de transmettre aux lecteurs plusieurs références qui ont mené au scénario puis au texte de L'Art de la chute. Le lecteur curieux y trouvera des lectures passionnantes ou, à tout le moins, des lectures qui ont passionné les auteurs.
L'Art de la chute est un texte et un scénario de Véronique Côté, Jean-Michel Girouard, Jean-Philippe Joubert, Simon Lepage, Danielle Le Saux-Farmer, Marianne Marceau, Olivier Normand et Pascale Renaud-Hébert, avec la collaboration au scénario de Claudia Gendreau et Valérie Laroche. Le texte a été établi avec la collaboration de Catherine Mathis.
Mise en scène et direction de la création Jean-Philippe Joubert.
Succès public et critique lors de sa création en 2017 au Théâtre Périscope à Québec, L'Art de la chute a récolté les prix de la critique de l’AQCT, meilleur spectacle et meilleur texte.
La pièce sera reprise à La Licorne du 11 au 29 septembre 2018 pour partir en tournée dans la province jusqu'en mars 2019. (Pour connaitre les détails de la tournée.)
2018/08/06 au 2019/01/31
Le pélican et le labyrinthe de Hans-Jürgen Greif et Guy Boivin
« Dès les toutes premières pages, très efficaces, on sent la pleine maîtrise du métier, du sujet ; l'écriture court, coule, progresse comme une rivière poussée par les crues du printemps. Le rythme est d'une vivacité remarquable. C'est direct, immédiat comme un coup de poing, précis et terriblement bien ancré dans le réel, car aucun détail n'est laissé au hasard. (...) Un roman très fort, habilement structuré, percutant. » (François Ouellet, Nuit blanche.)
2018/06/27 au 2019/01/31
Mme G.
Dans le dernier numéro de la revue Les libraires, Anne-Marie Genest (Librairie Pantoute) a craqué pour Mme G. de Maxime Beauregard-Martin.
« Avec une joie et une simplicité désarmante, Maxime Beauregard-Martin rend un vibrant hommage à une femme plus grande que nature. Précédé par un immense succès critique et populaire sur scène, le texte en lui-même est aussi sensible, drôle, attachant, touchant, teinté tout du long d'une grande tendresse pour son sujet. »
2018/06/27 au 2019/01/31
Encore de bons commentaires sur Un livre sur Mélanie Cabay.
« Un livre sur Mélanie Cabay est une œuvre hybride mais pas éparpillée, disparate mais magnifiquement cohérente : elle retrace l'effort de l'auteur pour brosser un portrait de la courte vie de la jeune femme, elle jette un regard lucide et détaillé sur le microcosme amical qui se déployait autour de François Blais à l'été 1994 ; et l'auteur enquête, comme il peut, sur l'identité du meurtrier de la jeune femme, parce que les journalistes et les simples amateurs de faits divers raffolent des théories unificatrices pour expliquer les meurtres non résolus... Mieux, avec ce récit si personnel, (François Blais) prend part à une grande discussion collective aussi essentielle que douloureuse, y ajoutant sa singularité, nécessaire » (Marie-Michèle Giguère, Lettres québécoises.)
2018/06/12 au 2018/07/31
Festival Vitesse Lumière
André Caron, l'auteur de Frankenstein lui a échappé, sera à la Ninkasi Saint-Jean (Québec) dans le cadre du festival Vitesse Lumière. Il donnera une conférence sur les adaptations cinématographiques de Frankenstein vendredi 15 juin à 17 h.
La mission du festival Vitesse lumière consiste à diffuser le cinéma de genre et à encourager les cinéastes de la relève.
2018/05/30 au 2018/12/31
Nos félicitations à J. D. Kurtness !
Le roman de J. D. Kurtness, De vengeance, a été déclaré Livre prééminent en prose d'un écrivain autochtone émergent une catégorie des Indigenous Voices Awards. Les lauréats ont été dévoilés, lors de la soirée-gala, au colloque annuel de l'Association des études littéraires autochtones (Indigenous Literary Studies Association (ILSA)) à Régina, le 29 mai 2018.
2018/05/28 au 2018/12/31
Le meilleur dernier roman
Le meilleur dernier roman de Claude La Charité a été reçu de façon très positive par les médias.
« Après son recueil de nouvelles La pharmacie à livres et autres remèdes contre l'oubli, Claude La Charité nous entraîne dans son Meilleur dernier roman où il y a encore beaucoup à savourer et à tirer de la substantifique moelle des livres (...) Cette histoire, bien arrosée de garum et menacée dès l'ouverture par l'implosion d'un pourceau volant, ne joue pas uniquement sur le registre de la farce, mais propose également une réflexion sensible et sérieuse sur l'éternité de cette matière subtile, ce supplément d'âme que l'on appelle imaginaire. Elle rend hommage à ces premiers romans québécois qui nous influencent encore, à l'art de ces livres qui engendrent les livres. » (Marise Belletête, Les Méconnus.)
« Roman clairement élaboré, s'étirant d'un événement à un autre, surgissant de chapitres solidement édifiés, organisés de main de maître par un écrivain maniant sa langue et son humour comme rarement on en lit dans la littérature québécoise d'aujourd'hui. » (Dominique Blondeau, Ma page littéraire Dominique Blondeau.)
« Claude La Charité nous convie ici par l'humour à combler le trou béant qui semble s'installer au cœur de l'institution littéraire : le lectorat. » (Miranu Craciunescu, La recrue.)
« Désopilant ! Ce premier roman de Claude La Charité, professeur au Département des lettres et humanités de l'Université du Québec à Rimouski, l'est dès les premières pages, en plongeant dans une cérémonie de remise dudit prix qui tourne au vinaigre. » (Fabien Deglise, Le Devoir.)
Le lancement parisien du Meilleur dernier roman se tiendra à la Librairie du Québec à Paris le mercredi 20 juin à 18 h 30.
2018/05/10 au 2019/05/31
Prix Sony Labou Tansi des lycéens
Nous avons eu le grand bonheur d'apprendre que deux pièces publiées par L'instant même ont été sélectionnées pour l'édition 2019 du Prix Sony Labou Tansi des lycéens. En dessous de vos corps je trouverai ce qui est immense et qui ne s'arrête pas de Steve Gagnon et Dehors de Gilles Poulin-Denis sont parmi les cinq pièces choisies par un jury d'enseignants. Elles seront lues par les lycéens qui devront voter pour la pièce lauréate en mai 2019. Nous offrons nos sincères félicitations aux auteurs.
2018/05/10 au 2018/06/15
Écrire le théâtre
Le mardi 15 mai les auteurs Jean-Denis Beaudoin (Mes enfants n'ont pas peur du noir), Guillaume Lapierre-Desnoyers (Invisibles) et Kevin McCoy (Norge) seront réunis pour échanger sur le thème « écrire le théâtre ». La table ronde, animée par Daniel Racine, se tiendra à 17 h 30 à la Librairie Zone Libre.
2018/05/07 au 2018/12/31
François Blais lauréat du Prix des Horizons imaginaires 2018
Après de très sérieuses, voire déchirantes délibérations finales, le jury intercollégial du Prix des Horizons imaginaires a désigné François Blais comme lauréat de la deuxième édition du prix, pour son roman Les Rivières suivi de Les montagnes, paru aux éditions de L'instant même. Le prix lui a été décerné le samedi 5 mai 2018 dans le cadre du Congrès Boréal de science-fiction, fantastique et fantasy, à Montréal. En plus ...
Nous présentons nos sincères félicitations à François Blais.
Suite
2018/05/04 au 2018/07/31
Os. La montagne blanche / en représentation
La pièce de théâtre de Steve Gagnon, Os. La montagne blanche présentée jusqu'au 5 mai, à La maison pour la danse de Québec (une présentation du Théâtre Périscope), reçoit des critiques élogieuses.
« Saluons ici la vivacité de la plume et le sens de l'image de Steve Gagnon, qui brode une poésie foisonnante, parfois brute, mais aussi faite de grandes envolées. Et l'auteur donne tout ce qu'il a dans la livraison de ce texte exigeant, qui passe par une montagne russe d'émotions. » (Geneviève Bouchard, Le Soleil.)
« En sueur, en puissance, en douceur et parfois en transe, Steve Gagnon offre une performance magistrale, accompagné par une superbe trame musicale interprétée en direct. » (Yves Leclerc, Le Journal de Québec.)
« C'est un grand poème qui creuse les thèmes de la vie et de la mort comme dans un ballet archéologique. » (Philippe Couture, Voir.)
2018/05/04 au 2018/08/31
Fendre les lacs / en représentation
La pièce de Steve Gagnon, Fendre les lacs sera présentée au théâtre français du CNA du 9 au 12 mai 2018. (Pour en savoir plus.)
« Steve Gagnon, auteur et metteur en scène de Fendre les lacs, a su exprimer avec brio les rapports de l'humain avec les bêtes, mais surtout la part animale en chacun, chacune des protagonistes de sa pièce. Voilà une œuvre forte, intense, émouvante et poétique, portée par des comédiens totalement investis. » (Raymond Bertin, Jeu, revue de théâtre.)
Les textes des pièces de Steve Gagnon sont publiés dans notre collection L'instant scène.
2018/04/20 au 2018/04/30
J. D. Kurtness
Ce dimanche 22 avril à 14 h., la Librairie Paulines a réuni trois auteurs, Alyssa Jérôme, J. D. Kurtness et Sylvain Rivard, à une table ronde pour débattre de la littérature autochtone d'hier à aujourd'hui.
2018/04/20 au 2018/10/31
Un livre sur Mélanie Cabay
Pierre Lebeau a fait subir le test de la page 107 à Un livre sur Mélanie Cabay, de François Blais, à l'émission Plus on est de fous, plus on lit : « Dans ce cas-ci le livre a passé le test haut la main ». (Pour entendre l'extrait.)
2018/04/17 au 2018/04/30
Miniatures, textes de Sylvie Massicotte
Le spectacle Miniatures présente une partie de l'œuvre littéraire de Sylvie Massicotte. Sur la scène de la Maison de la littérature de Québec, le mardi 24 avril 2018, à 20 h, l'auteure lira ses nouvelles et les textes de ses chansons seront interprétés par Frédérike Bédard et Breen Lebœuf qui les ont tour à tour mis en musique. Ils seront accompagnés à la guitare par Roger Mann.
Sylvie Massicotte poursuit depuis plus de vingt ans son travail de nouvelliste (six recueils publiés aux éditions L'instant même, prix Adrienne-Choquette 2015), en plus de participer à des projets interdisciplinaires, de signer des romans jeunesse et de nombreux textes de chansons (Luce Dufault, Isabelle Boulay, Claire Pelletier, Diane Dufresne et plusieurs autres).
2018/04/17 au 2018/05/11
Os. La montagne blanche
Os. La montagne blanche, texte de Steve Gagnon dans une mise en scène de Denis Bouchard, sera présentée du 24 avril au 5 mai 2018 à la Maison pour la danse de Québec (Pour en savoir plus.)
« L'écriture de Steve Gagnon est belle, touchante, vraie, drôle aussi. Son récit a du rythme et fourmille d'images percutantes. Rarement creuse-t-on une relation mère-fils d'aussi belle façon. Le metteur en scène Denis Bernard est à son meilleur quand il soutire de ses interprètes le maximum d'expression et de théâtralité dans un huis clos émotif, comme ici. Steve Gagnon est souvent renversant en fils éploré. » (Mario Cloutier, La Presse)
« Gagnon défend une partition franchement poétique, diablement essoufflante, un grand slam livré avec une aisance admirable. » (Christian Saint-Pierre, Jeu)
2018/04/10 au 2018/05/16
Norge/la tournée en France
Trois salles françaises présenteront Norge la pièce de théâtre de Kevin McCoy, en avril :
- La Comète, à Châlons-en-Champagne, les 12 et 13 avril
- La Manufacture, à Nancy, les 16 et 17 avril
- Lux, Scène nationale, à Valence, les 24 et 25 avril.
2018/04/06 au 2018/04/30
Salon international du livre de Québec / Séances de dédicaces
Plusieurs de nos auteurs seront disponibles pour des signatures au stand de L'instant même (Espace Dimedia / stand 82).
Maxime Beauregard-Martin / Mme G. ;
François Blais / Un livre sur Mélanie Cabay ;
Guy Boivin et Hans-Jürgen Greif / Le pélican et le labyrinthe ;
André Caron / Frankenstein lui a échappé ;
David Dorais / Que peut la critique littéraire ? ;
Chantale Gingras / La vie est brève ;
Isabelle Hubert / Le cas Joé Ferguson ;
J. D. Kurtness / De vengeance .
Claude La Charité / Le meilleur dernier roman ;
Mélissa Labonté / Faire maille ;
Maxime Labrecque / Le film choral ;
Philippe Mottet / Derrière les apparences ;
Maxime Robin / Contes à passer le temps.


Autres activités
André Caron (mercredi 11 avril, 12 h), Hans-Jürgen Greif et Guy Boivin (vendredi 13 avril, 12 h 40) seront à l'émission « Les bouquins d'abord » de CKRL enregistrée en direct au Salon du livre.
Jeudi 12 avril, 15 h 45, Hans-Jürgen Greif et Guy Boivin rencontreront Claudia Larochelle / Scène Rendez-vous littéraires.
Vendredi 13 avril, 11 h, J. D. Kurtness participera à la table ronde La nouvelle fiction autochtone / Scène des Rendez-vous littéraires.
Vendredi 13 avril, 19 à 20 h, Isabelle Hubert et Mélissa Labonté participeront à l'activité Débuts fulgurants / Terrasse des Libraires.
Samedi 14 avril, 18 h, J. D. Kurtness participera à la table ronde Les premières nations entre promesse et reconnaissance / Scène Radio-Canada.
Suite
2018/03/30 au 2018/07/31
François Blais, l'écrivain
« J'aime François Blais. L'écrivain, pas le ministre. J'ai tout lu de lui et pas qu'une fois. Ce type a un talent incroyable. Le genre de conteur surdoué qui tire un page turner des banalités du quotidien. Il pourrait nous raconter sa liste d'épicerie que ce serait intéressant. J'en reste médusée chaque fois. [...] Autant cette portion autobiographique du livre [Un livre sur Mélanie Cabay] est délectable en raison du talent de l'auteur, autant le contraste est douloureux entre la vie somme toute banale d'un adolescent ordinaire et celle, fauchée, d'une autre. » (Marilyse Hamelin, Châtelaine / Pour lire la suite.)
François Blais sera au Salon du livre de Québec, stand 82, pour des séances de dédicaces :
samedi 14 avril de 15 h à 17 h ;
dimanche 15 avril de 12 h à 14 h.
2018/03/28 au 2018/04/30
Le pélican et le labyrinthe / en librairie le 3 avril 2018
Dans ce troublant roman où alternent les voix de Jean-Loup et d'Hortense, les auteurs, Hans-Jürgen Greif et Guy Boivin, nous convient à la rencontre d'un couple en apparence banal. À partir de leur rencontre à Québec dans les années 1970, le lecteur est témoin de la débâcle d'une cellule familiale menée de main de fer par une Hortense manipulatrice, colérique et diabolique. Jean-Loup, un immigré français solitaire, coupé de sa famille et de ses racines, peine à trouver les ressources matérielles et émotives qui lui auraient permis de résister à ce mur de volonté et de hargne. Campé dans l'univers de l'histoire de l'art et de la bibliothéconomie, Le pélican et le labyrinthe ne prétend pas fournir de réponses aux grands maux des couples d'aujourd'hui. Il met plutôt en lumière les effets dévastateurs de certains traits humains.
Le pélican et le labyrinthe est la troisième collaboration de Hans-Jürgen Greif et Guy Boivin (La bonbonnière, 2007 ; Le temps figé, 2012).
Les auteurs seront présents au Salon du livre de Québec, stand 82, pour des séances de dédicaces :
- jeudi 12 avril de 16 h 30 à 18 h ;
- vendredi 13 avril de 18 h à 20 h ;
- samedi 14 avril de 17 h à 19 h ;
- dimanche 15 avril de 14 h à 16 h.
De plus, ils seront sur la scène des Rendez-vous littéraires le jeudi 12 avril à 15 h 45 et sur les ondes de CKRL à l'émission Les bouquins d'abord, enregistrée en direct au Salon du livre de Québec, le vendredi 13 avril à 12 h 40.
2018/03/26 au 2018/08/31
Un livre sur Mélanie Cabay / dans les médias
«  ... dans ce mélange habituel chez lui de culture populaire et savante, d'humour tragique, d'autodénigrement, de pessimisme désespéré et d'humanité. Cette " petite plaquette " est beaucoup plus dense qu'elle n'en a l'air (Blais offre toujours tellement mieux que ce qu'il dit de lui-même) et on la referme rattrapé par nos souvenirs, qui sont eux-mêmes hantés par des fantômes de victimes pétrifiées dans une triste jeunesse éternelle. » (Chantal Guy, La Presse/Pour lire.)
« Un livre qui vaut le détour. [...] C'est un beau devoir de mémoire ce livre-là. » (Émilie Perreault - 98,5 FM, Puisqu'il faut se lever/Pour entendre.)
2018/03/21 au 2018/04/30
Le meilleur dernier roman /en librairie le 27 mars
Soucieux d'exister aux yeux des autres institutions, les professeurs en études littéraires d'une université régionale entreprennent de créer un prix littéraire. Après de longues réunions, ils s'entendent sur la création du Prix du meilleur dernier roman.
Avec humour, cynisme et une bonne dose d'autodérision, Claude La Charité dépeint avec finesse un milieu qu'il connait bien.
Comme Des Esseintes, le personnage de Huysmans, Claude La Charité fait tout à rebours. Il a vécu sa crise de la quarantaine alors qu'il n'avait pas vingt ans et il a commencé sa crise d'adolescence au seuil de la quarantaine en publiant en 2015 sa première œuvre de fiction, le recueil de nouvelles La pharmacie à livres. Puisqu'il fait tout à l'envers, ce Meilleur dernier roman est son premier roman. Et si, à Dieu ne plaise, ce devait aussi être son dernier, la critique unanime pourra dire que c'était son meilleur.
Titulaire d'une chaire de recherche à l'Université du Québec à Rimouski, Claude La Charité a été professeur invité au Centre d'études supérieures de la Renaissance à Tours et à l'UFR de Langue Française de l'Université Paris-Sorbonne. Lauréat du Prix d'excellence en recherche du Réseau de l'Université du Québec en 2006, il a obtenu un prix de vulgarisation de l'ACFAS en 2008 et la Distinction Alcide-C.-Horth en 2013.
L'une des grandes réussites de ce roman est sans conteste ce portrait d'écrivain mythique qui joue allègrement sur les contrastes (...) Il faut lire avec attention l'échange fascinant entre le narrateur et Henri Vernal, dans son scriptorium, pour comprendre ce qui traverse le roman — qui, au départ, se donnait à lire comme une farce. Or voilà la force de La Charité : son comique est sérieux ; son sourire nous fait voir ses dents dans certains passages, comme lorsqu'il critique l'esprit affairiste qui s'empare parfois de l'université. (Le Mouton Noir, Sébastien Chabot)
Le meilleur dernier roman sera lancé à la Librairie L'Alphabet à Rimouski le jeudi 29 mars à 17 h 30.
Pour ceux qui ne pourront pas s'y rendre il y aura un second lancement à la Librairie Zone Libre à Montréal le jeudi 12 avril à 17 h 30.
Vous pourrez aussi rencontrer l'auteur au Salon du livre de Québec (stand 82) lors de séances de dédicaces le samedi 14 avril de 15 h à 16 h et le dimanche 15 avril de 13 h à 14 h.
2018/03/14 au 2018/04/30
Vocalités vivantes, du 16 au 18 mars 2018
Entre août et octobre 2017, la caravane des Productions Rhizome a parcouru une partie du Canada, de la Nouvelle Écosse jusqu'en Saskatchewan, à la rencontre des membres de différentes communautés francophones. Vocalités vivantes, clôturera ce parcours dans le cadre de Constellation Francophone, du Mois de la Francophonie et du Mois de la Poésie de Québec.
Le 16 mars à 19 h 30, différents artistes offriront une performance documentaire, poétique et musicale à la Chapelle du Musée de l'Amérique francophone.
Les 17 et 18 mars, diverses activités (installation interactive, ateliers de twittérature et de poésie, projection de films et parcours poétique) se dérouleront au Musée de la civilisation.
Jean-Yves Fréchette, auteur de Tweet rebelle et coauteur de Ne sois pas effrayé par le pollen dans l'œil des filles, a collaboré à ce projet. Il sera sur scène lors de la performance du vendredi 16 mars et il animera l'atelier de twittérature du samedi 17 mars à 11 h.
Suite
2018/03/07 au 2018/09/28
Invisibles, à lire et à voir !
« Le texte de Guillaume Lapierre-Desnoyers est sans contredit la force de la pièce Invisibles. C'est une écriture imagée, poétique et incisive. Il trace le portrait de deux adolescentes irrévérencieuses, frondeuses et déterminées. Les dialogues sont d'une justesse implacable. (...) Si l'intention de la metteure en scène était de faire briller les mots de Guillaume Lapierre-Desnoyers, c'est totalement réussi. Ce polar noir laisse sur le spectateur une trace indélébile. Des répliques qui s'immiscent sous la peau. » (Edith Malo, Les Méconnus)
« La pièce de Guillaume Lapierre-Desnoyers aborde le sujet délicat des fugueuses. Le texte est cru, vrai, bien documenté. La mise en scène d'Édith Patenaude est précise et rythmée, au diapason de la scénographie et des éclairages. » (Mario Cloutier, La Presse)
« Cette distribution est impeccable et la mise en scène d'Édith Patenaude, toute de sobriété, laisse ce texte fort de Guillaume Lapierre-Desnoyers nous atteindre sans filtre. » (Marie-Claude Girard, Huffpost)
Invisibles de Guillaume Lapierre-Desnoyers a reçu une mention spéciale dans le cadre de la remise du prix Gratien-Gélinas.
La pièce est présentement à l'affiche à La Licorne jusqu'au 16 mars 2018.
2018/03/07 au 2018/12/31
Un coin de paradis d'Ayelet Tsabari
« Ayelet Tsabari renouvelle les récits sur l'immigration juive en dépassant le simple cadre politico-culturel. Les onze nouvelles du recueil sont souvent centrées sur les Juifs Mizrahi d'Israël, à travers des mères et enfants, des soldats, des gitans, des amants et des meilleurs amis, tous cherchant leur place dans notre monde, leur coin de paradis. (...) l'auteure transforme un vécu local en une expérience universelle. » (Paul-François Sylvestre, http://jaipourmonlire.ca/jai-lu-pour-vous.php)
2018/03/07 au 2018/05/31
Dehors adaptée pour la télévision
La pièce Dehors de Gilles Poulin-Denis, produite par Hôtel-Motel, a été créée en mars 2017 au Centre du Théâtre d'aujourd'hui et a été présentée au CNA à Ottawa et au Théâtre Cercle Molière à Winnipeg. Le texte, paru dans la collection L'instant scène, est maintenant adapté pour le petit écran. La première diffusion sera le 26 mars à 22 h sur ARTV (Pour en savoir plus et avoir l'horaire des reprises )
2018/03/05 au 2018/09/30
Un livre sur Mélanie Cabay dans les médias
« L'écrivain aura rarement révélé avec si peu de distance ironique la réelle nature de ses colères, de ses joies, de ses tourments et de ses marottes qu'entre les pages de ce récit, que l'on serait tenté de qualifier d'ode à la vie, même si c'est évidemment beaucoup plus compliqué que ça. Il en va ainsi des bons livres de François Blais, qui ont l'élégance de nous rappeler à quel point l'existence est une aventure aussi précieuse qu'ennuyeuse et invraisemblable. » (Dominic Tardif, Le Devoir)
« Et en mêlant ainsi une mise en contexte personnelle à un regard vif sur le drame d'un été, François Blais saura nous faire partager son indignation et sa tristesse. » (Josée Boileau, Le Journal de Montréal)

On peut entendre les commentaires de Claudia Larochelle sur la page Facebook du Téléjournal 18 h
et regarder la capsule de La Fabrique culturelle sur François Blais :
Le mystère François Blais.
2018/03/05 au 2018/10/31
Frankenstein lui a échappé
Frankenstein lui a échappé. Les tourments cinématographiques d'un mythe moderne sera en librairie le mardi 6 mars, exactement deux cent ans après le Frankenstein de Mary Shelly. On peut entendre André Caron parler de son essai aux émissions Samedi et rien d'autre et Première heure (8 h 39).
André Caron donnera aussi une conférence à la Librairie Zone Libre de Montréal, le mardi 27 mars à 17 h 30.
2018/03/01 au 2019/02/01
Frankenstein lui a échappé / en librairie le 6 mars
André Caron, l'auteur de Frankenstein lui a échappé. Les tourments cinématographiques d'un mythe moderne, est fasciné depuis son plus jeune âge par Frankenstein et ses différentes incarnations.
« Comme bien des gens, je détestais le savant fou de ces films et je m'identifiais au monstre, constamment malmené, torturé, trahi et victime de ses pulsions. J'étais toujours étonné de constater à quel point ces films s'écartaient du roman. Souvent, il ne subsistait de ce dernier qu'une pâle version de Victor et du Monstre. Puis, je me suis mis à remarquer l'influence du roman sur d'autres films. (...) Je continuerai longtemps à penser à ce roman et à ces adaptations détournées, à ces hommages sentis et à ces influences cinématographiques. Le résultat de cette réflexion s'est cristallisé dans le présent ouvrage. »
Publié à l'hiver 1818, alors que sa jeune auteure Mary Shelley n'avait que vingt ans, Frankenstein allait devenir un monument de la littérature anglaise et engendrer plus de cent cinquante films. Pourtant aucun de ceux-ci ne semble aborder directement le thème principal du roman, ni traiter les personnages de Victor Frankenstein et du Monstre comme l'auteure les avait envisagés. Pour essayer de comprendre pourquoi il existe une si grande divergence entre le roman et ces interprétations, transpositions, adaptations ou relectures au cinéma, André Caron a sélectionné une quinzaine de films qui ont contribué à alimenter le mythe de Frankenstein sur les plans historique, thématique, cinématographique et esthétique.

Devenu collaborateur à la revue de cinéma Séquences en 1986, André Caron a enseigné le cinéma au Cégep Garneau pendant 25 ans. Formé en production de films à l'École des Beaux-Arts de l'Université Concordia, il a complété en 2005 une maîtrise en études cinématographiques à l'École de cinéma Mel Hoppenheim. Il se spécialise dans le cinéma de science-fiction et d'horreur.
André Caron sera l'invité de Joël Le Bigot le samedi 3 mars à 9 h 10 à l'émission Samedi et rien d'autre et de Claude Bernatchez à l'émission Première heure, le lundi 5 mars vers 8 h 40.
2018/02/07 au 2018/03/31
Un livre sur Mélanie Cabay / en librairie le 20 février
« À l'été 1994, Foglia couvrait la Coupe du monde de Soccer, qui se déroulait pour la première fois dans un pays où tout le monde se crisse du soccer. Moi aussi je me crissais du soccer, ce qui ne m'empêchait pas de lire tous les comptes rendus de Foglia. Ma mère était abonnée à La Presse, mais je ne me souviens pas l'avoir vue lire le journal. Elle faisait les mots croisés en déjeunant. En ce qui me concerne, j'épluchais le cahier des sports minutieusement, je connaissais la moyenne au bâton de chacun des frappeurs des Expos, et la moyenne de points mérités de chacun des lanceurs. Pour le reste, je me contentais de survoler les manchettes. Je ne lisais en entier que les articles qui parlaient de Mélanie Cabay.
À l'été 1994, je me demandais souvent qui avait tué Mélanie Cabay »
À la fois biographie, enquête, témoignage et autobiographie, Un livre sur Mélanie Cabay est une réflexion sur la mémoire et la violence faite aux femmes. Avec humilité et tendresse, François Blais revient sur les années qui se sont écoulées depuis la disparition de Mélanie Cabay, le 22 juin 1994. La nostalgie est ici teintée de douleur, voire de culpabilité. Ces jeunes femmes qui disparaissent, ces Mélanie, Kristina, Karine ou Rosiana, François Blais les ramène à notre mémoire, leur redonne vie quelques instants, le temps de se dire qu'elles auraient pu être ses sœurs, ses copines, ses professeures.

Versions numériques en vente dès maintenant.
2018/02/02 au 2018/03/31
Invisibles / en librairie le 6 février
" Crisse de folle ! " C'est c'que j'lui crie par la tête. Pas la première fois, une engueulade, une autre. Chaque mur de chaque couloir de ma maison me déchire la peau, chaque bouchée de l'immangeable ragoût de boulettes dont elle est donc tant tellement donc fière cache des lames de rasoir avides. Sa peau aussi m'écorche quand elle veut me donner un bec avant de partir à l'école. En lambeaux.
Chloé, une ado de 15 ans, étouffe dans sa vie terne de banlieue. Pour avoir la vie intense et sans limite à laquelle elle aspire, elle décide de tout quitter en effaçant ses traces.
À la merci de la bonne volonté et des exigences des camionneurs elle parcourt les routes des États-Unis. Entre les squats, les trucks stop et les haltes routières miteuses, elle découvre le revers sordide de cette vie d'errance mais aussi l'amitié qui s'installe solidement entre deux écorchées. Elle laisse dans son sillage le désespoir de sa mère qui ne comprend pas sa rage et le sentiment d'impuissance de l'enquêteur confronté à la détresse qui se profile derrière les fugues.
Invisibles de Guillaume Lapierre-Desnoyers a reçu une mention spéciale dans le cadre de la remise du prix Gratien-Gélinas.
Dans une mise en scène d'Édith Patenaude, la pièce sera jouée à La Licorne du 19 février au 16 mars 2018.
2018/01/18 au 2018/06/30
À paraître hiver-printemps 2018
Notre prochaine fournée éditoriale est des plus alléchantes. Elle se compose du très attendu récit de François Blais, Un livre sur Mélanie Cabay qui sortira le 13 février, d'un roman de Claude La Charité, Le meilleur dernier roman, prévu pour la fin mars et d'une nouvelle mouture du tandem Hans-Jürgen Greif et Guy Boivin, Le pélican et le labyrinthe qui sera en librairie début avril.
Nos collections ne sont pas en reste. L'instant scène qui vient de faire paraître Mme G. de Maxime Beauregard-Martin a encore dans ses cartons une nouvelle pièce de théâtre, Invisibles de Guillaume Lapierre-Desnoyers qui sera en librairie le 6 février (présentée à la Licorne du 19 février au 16 mars). L'instant ciné propose pour sa part, pour le 6 mars, un essai d'André Caron au titre des plus évocateurs Frankenstein lui a échappé. Les tourments cinématographiques d'un mythe moderne.
2018/01/15 au 2018/04/30
De vengeance
La lecture du roman de J. D. Kurtness a été recommandée dans Le Devoir, La Presse, Les Libraires et le livre est dans la listes des 10 incontournables de la littérature autochtone établie par Radio-Canada.
La revue Châtelaine est aussi sous le charme : « On lit chaque chapitre avec délectation, entrant dans la tête d'une narratrice dont l'apparence angélique cache un cœur rempli de dégoût et de rage envers les êtres médiocres et malfaisants. » (Annabelle Moreau)
2018/01/10 au 2018/02/28
Mme G. / en librairie le 16 janvier
Maxime, un jeune auteur et acteur diplômé du Conservatoire de Québec, s'intéresse à la vie et à la carrière d'une octogénaire au passé fascinant.
Par le biais de rencontres se déroulant dans l'appartement miteux de Madame G., Maxime lève le voile sur une partie méconnue de l'histoire de la ville de Québec. Tenancière de maison close, gérante d'un bar illégal, femme indépendante et tenace, Madame G. se livre avec retenue mais permet néanmoins au jeune homme de découvrir des personnages plus grands que nature, des jeunes femmes qui n'ont d'autre option que de trouver refuge au bar / rencontre La Grande Hermine.
Au-delà des anecdotes savoureuses et des perles sur la nature humaine, la pièce de théâtre de Maxime Beauregard-Martin est une magnifique réflexion sur l'amitié. Elle aborde également, non sans un certain humour, les difficultés associées à l'écriture d'une œuvre dramatique.
La pièce sera jouée au Théâtre La Bordée à Québec, du 16 janvier au 10 février 2018.
Le lancement du livre aura lieu le 22 janvier à la Librairie du Quartier (1120, avenue Cartier, Québec), entre 17 et 19 h.

Pour en savoir plus sur la pièce :
Geneviève Bouchard, Le Soleil
Yves Leclerc, Journal de Montréal
2017/12/19 au 2018/03/31
Dehors est une des pièces de théâtre mémorables de 2017 pour Bible urbaine
« Ne laissant aucun répit tout en amplifiant la magnifique poésie et le sens du texte de Gilles Poulin-Denis, le travail de direction de Philippe Ducros est à la fois grandiose et respectueux des thématiques et des symboles présents dans la pièce Dehors... Les scènes du présent, du futur, du passé et des pensées se mélangent et se superposent sans créer aucune confusion, et le fil conducteur de ce texte d'une grande et belle poésie est limpide. » (Alice Côté Dupuis, Bible urbaine)
2017/12/18
Marie Taillon et Gille Pellerin lauréats du Soleil
L'instant même félicite chaleureusement Marie Taillon et Gilles Pellerin. En leur décernant une palme bien méritée, Le Soleil reconnaît et applaudit leur contribution à la vie littéraire québécoise.
« Nous voulions créer quelque chose qui durerait dans le temps »
2017/12/18 au 2018/03/31
Prix de la critique de l'AQCT section Québec
Le mercredi 13 décembre les lauréats des Prix de la critique de l'AQCT section Québec ont été dévoilés. La pièce 887 de Robert Lepage a remporté le prix de la scénographie.
« Robert Lepage a toujours su donner le beau rôle à la ville qui l'a vu naître et grandir. Dans 887, celle-ci s'anime et revit plusieurs moments marquants de la grande et petite histoire, grâce à la conception scénographique astucieuse de l'auteur et du concepteur Sylvain Décarie. Le décor, au premier coup d'œil d'une remarquable simplicité, cache une conception singulière et complexe, un tour de magie scénographique qui ravit, encore une fois, l'œil et le cœur. »
Un prix spécial a aussi été remis à la compagnie La Vierge folle pour Les contes à passer le temps.
« Les critiques de Québec tenaient à souligner l'excellence et l'originalité de ce spectacle bien ancré à Québec, véritable fresque singulière, festive, diversifiée et chaleureuse pour célébrer Noël et notre belle ville. Un lieu tout aussi empreint d'histoire que magnifique ; une ambiance conviviale et festive ; de joyeux lurons et des contes brillamment dialogués et joués, sans oublier le maintenant légendaire bar à desserts ! »
Toutes nos félicitations aux lauréats !
Nous vous rappelons que le spectacle Les contes à passer le temps est présenté dans les voûtes de la Maison Chevalier jusqu'au 30 décembre 2017.
2017/12/18 au 2018/03/31
Prix de la critique de l'AQCT section Montréal
C'est lors d'une cérémonie qui aura lieu en soirée le 18 décembre que seront remis les prix de la critique de l'AQCT, section Montréal. Parmi les finalistes, la pièce de Jean-Denis Beaudoin, Mes enfants n'ont pas peur du noir, se démarque sans conteste. Elle est finaliste dans trois catégories : Meilleur spectacle, Meilleur texte et Scénographie. De plus, Steve Gagnon est finaliste dans la catégorie Interprétation masculine pour le rôle de Sam qu'il y tient.
2017/12/05 au 2018/01/31
Contes à passer le temps /en librairie le 5 décembre
Nous avons eu l'idée des « Contes » autour d'un burger de Chez Victor sur la rue Saint-Jean. À ce moment-là, nous avions rêvé d'offrir aux gens de Québec une tradition. Un spectacle à la fois drôle et touchant, qui pourrait devenir pour eux l'occasion de se réunir juste avant Noël. Nous allions diviser la ville en six, comme un gâteau, et demander à des auteurs d'ici de dévorer leur quartier pour en faire un conte. Nous allions ensuite les offrir à des acteurs d'ici - les meilleurs au monde - et leur demander de les raconter. Et nous avons assemblé ce livre pour que vous aussi, vous puissiez vous joindre à nous.
Même si vous êtes loin. Même si vous êtes seul. Pour être ensemble.

Pour sa septième année, le producteur, La Vierge folle, a puisé six de ses contes préférés parmi les créations des six dernières années. Présentés et rassemblés par Maxime Robin, les textes de Lorraine Côté, Jean-Michel Girouard, Sophie Grenier-Héroux, Noémie O’Farrell, Jocelyn Pelletier et Erika Soucy forment la première partie du recueil. En seconde partie, ce sont des contes classiques du terroir qui ont été revisités. Sous la plume de Maxime Robin, ces histoires intemporelles prennent vie et s'animent, portées par une langue évocatrice.
La septième édition des Contes à passer le temps sera présentée à la Maison Chevalier du 15 au 30 décembre 2017 en collaboration avec Premier Acte et Le centre de valorisation du patrimoine vivant.
2017/11/16 au 2017/12/30
Un coin de paradis / en librairie le 21 novembre
The Best Place on Earth, le recueil de nouvelles d'Ayelet Tsabari, a été traduit par Richard Dubois.
Torontoise d'adoption, l'auteure est née à Tel-Aviv dans une famille israélienne originaire du Yémen. On estime dans son pays d'origine que The Best Place on Earth a renouvelé les récits sur l'immigration juive, à telle enseigne que le livre a été couronné du Sami Rohr Prize for Jewish Literature et du Edward Lewis Wallant Award for Jewish Fiction. La qualité de ce recueil déborde le contexte socioculturel hébreu, comme en attestent les reconnaissances obtenues par le livre au New York Times Review Editors Choice et au Kirkus Review Best Debut Fiction. Un coin de paradis dépasse le cadre d'un document politique ou culturel et repose sur un mode narratif collé aux personnages, à leur sensibilité et à leurs préoccupations et désirs, ce qui n'exclut pas l'esprit critique.
2017/11/09 au 2017/11/30
Le cas Joé Ferguson au Trident
« L'ensemble offre donc un très bel équilibre permettant d'entendre pleinement ce texte dans une proposition scénique qui l'accomplit. Nous nous laissons embarquer. » (Ludovic Fouquet, Jeu)
La pièce d'Isabelle Hubert dans une mise en scène de Jean-Sébastien Ouellette est à l'affiche au Trident jusqu'au 25 novembre 2017.
2017/11/07 au 2017/11/30
Le salon du livre de Montréal du 15 au 20 novembre 2017
Les auteurs à rencontrer au stand de L'instant même (stand 547) :
David Bélanger, Métastases ;
François Blais, Les Rivières suivi de Les montagnes ;
David Dorais, Que peut la critique littéraire ? ;
Steve Gagnon, Os. La montagne blanche ;
Martin Gignac, Le cinéma québécois par ceux qui le font ;
Céline Gobert, Le cinéma québécois au féminin ;
J. D. Kurtness, De vengeance ;
Mélissa Labonté, Faire maille ;
Maxime Labrecque, Le film choral ;
Jean-Marie Lanlo, Le cinéma québécois au féminin et Le cinéma québécois par ceux qui le font ;
Kevin McCoy, Norge ;
Lori Saint-Martin, Mon père, la nuit.


De plus, une table ronde animée par Daniel Racine, L'art, influence ou reflet de la société, se tiendra à l'Agora le samedi 18 novembre de 13 à 13 h 45. Seront présents David Dorais, Mélissa Labonté, Maxime Labrecque et Jean-Marie Lanlo.
Suite
2017/10/25 au 2017/11/30
Le film choral. Panorama d'un genre impur / en librairie le 31 octobre
Concept mouvant et polémique, le film choral présente une forme audacieuse et met en scène, de façon singulière, un monde pluriel. Les personnages évoluent dans des histoires relativement autonomes, qui s'entrecroisent au fil de la narration et qui doivent également être unies d'une certaine manière.
Comment s'articule, au sein d’une même œuvre, la matière de plusieurs histoires ? Pourquoi présenter une constellation de protagonistes alors que leur saillance individuelle risque d'en souffrir ? Comment bien doser chaque histoire sans produire un manifeste moralisateur autour d'une thématique clichée ? Pourquoi cet engouement devient plus tangible au début des années 1990 ?
Le livre de Maxime Labrecque, Le film choral. Panorama d'un genre impur, répondra en partie à ces questions et à plusieurs autres, afin de mieux cerner le film choral dans une perspective historique, d'abord, mais également en le positionnant clairement dans un contexte récent, à la lumière des écrits sur le sujet et en retraçant ses influences.
Maxime Labrecque est doctorant et chargé de cours au département d'études cinématographiques de l'Université de Montréal. Ses recherches portent principalement sur le phénomène du film choral, dans une perspective interdisciplinaire. Il est membre de l'Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC), de la Fédération Internationale de la Presse Cinématographique (FIPRESCI) et rédacteur pour la revue Séquences et pour Voir. Il est également collaborateur à CIBL 101,5 et C'est juste de la TV.
Le lancement du livre aura lieu à la Librairie Zone libre (Montréal) le jeudi 9 novembre à 17 h 30 et à la Librairie Pantoute (rue Saint-Jean, Québec) le vendredi 1er décembre à 17 h.
2017/10/25 au 2017/11/08
Cabinet de curiosités et autres friandises.
Le samedi 28 octobre de 20 h à 23 h la Maison de la littérature et Québec en toutes lettres présentent Cabinet de curiosités et autres friandises.
« Le temps d'une soirée fabulée et fabuleuse, romanciers, nouvellistes, conteurs, poètes et auteurs de BD habitent et transforment les espaces de la Maison de la littérature en véritable cabinet de curiosités !
Découvrez les objets fétiches et les habitudes de création des auteurs invités. Promenez-vous à travers leurs collections : lampes, bibelots, machines à écrire, photographies, tasses à café, souvenirs de voyage, chapeaux, revues à potins, ossements, pattes de lapin, qui sait ? »
Josée Marcotte est parmi les auteurs invités, elle a choisi le thème du Japon relié à son roman Hikikomori. (Pour en savoir plus.)
2017/10/25 au 2017/12/31
Os. La montagne blanche / en librairie le 31 octobre
Bouleversé par le décès de sa mère, un jeune archéologue accepte d'aller travailler sur un chantier de fouilles à des milliers de kilomètres de chez-lui. Loin de Montréal, étourdi par une fuite en avant qui ne semble pas combler l'immense vide laissé par la disparition maternelle, il fait la rencontre d'Edna, qui l'accueille pendant son séjour. Avec l'aide de cette femme sensible et vraie il parvient à se réconcilier avec la vie pour mieux revenir à sa belle infirmière, Nathalie.
Avec une tendresse et une violence d'une rare complémentarité, Steve Gagnon donne la parole à un homme déchiré, un adulte / enfant incapable d'affronter l'existence. Touchant et sincère, le personnage qu'il crée dans Os. La montagne blanche exprime avec simplicité toute la douleur et la colère du deuil, sans compromis ni concessions.
Os. La montagne blanche termine le cycle amorcé avec La montagne rouge (sang) et Ventre.
Dans une mise en scène de Denis Bernard et interprété par Steve Gagnon, Os. La montagne blanche sera joué à La Petite licorne du 13 novembre au 1er décembre 2017.
La pièce sera reprise au Périscope en mai 2018.
2017/10/17 au 2017/12/20
Le cas Joé Ferguson / en librairie le 24 octobre
Camille, étudiante en criminologie, s'intéresse à l'impact des crimes graves en milieu rural. Quand Joé, 19 ans, commet l'impensable, la jeune femme débarque au village pour tenter de comprendre la réaction de la population. Mais elle se bute à un mur de silences, de blessures et de secrets.
Moitié suspense, moitié comédie dramatique, cette pièce rit de nos travers, s'émeut de la solidarité humaine et parle avec légèreté de sujets graves.
Le cas Joé Ferguson se présente comme un casse-tête à reconstruire, une histoire captivante et émouvante qui nous dresse le portrait de la pression insupportable autant que du réconfort extraordinaire d'une communauté tissée serrée.
Le texte d'Isabelle Hubert, dans une mise en scène de Jean-Sébastien Ouellette, sera joué au Trident du 31 octobre au 25 novembre 2017.
2017/10/13 au 2017/11/15
Que peut la critique littéraire ?
L'essai de David Dorais suscite bien des commentaires ! Après avoir été reçu par Danyel Turcotte à l’émission Culture à la carte de Radio VM 91,3 FM il sera à CISM 89,3 FM à l'émission littéraire Les Herbes Folles. L'entrevue sera diffusée en direct le 24 octobre à 16 h 30.
2017/10/12 au 2018/03/31
L'étranger dans la montagne
« Les nouvelles de Roland Bourneuf sont des traversées de l'espace et du temps. Au moyen d'une prose fine et soignée, l'auteur capture les séductions combinées du voyage et de l'imagination. Le lecteur en sortira ébloui et inspiré » (Patrick Bergeron, Nuit blanche)
2017/10/12 au 2017/12/31
Derrière les apparences
« Créer des liens, voilà l'objectif derrière le livre Derrière les apparences, une collection de récits qui propose une incursion dans le quotidien de personnes âgées. » Entrevue à l'émission Première heure, Radio-Canada.

« 16 auteurs jumelés avec 16 personnes... Ça donne un bouquin émouvant, magnifiquement illustré par les photos d'Allison Van Rassel, pleines de lumières et de simplicité. »(Mylène Moisan, Le Soleil)
2017/10/12 au 2018/03/31
De vengeance
« On remarquera tout de suite que ce tout premier roman est écrit au « je », ce qui donne dès le départ un caractère intime au récit. Le lecteur sera frappé par cette écriture souvent lumineuse tout autant que par la vision du monde mise en relief... Il est rare qu'un premier roman soit aussi réussi. » (Michel Bélair, Le Devoir)
2017/10/12 au 2017/10/31
Le grand manège littéraire
Le réseau de librairies Renaud-Bray/Archambault a eu la bonne idée d'organiser une journée dédiée aux lecteurs. Le samedi 21 octobre plusieurs auteurs seront présents dans les diverses succursales du réseau. À Québec, Chantale Gingras (La vie est brève) sera chez Archambault La Capitale de 11 h à 13 h, Josée Marcotte (Hikikomori) chez Archambault Sainte-Foy de 11 h à 13 h et Kevin McCoy (Norge) sera chez Renaud-Bray Laurier de 12 h à 14 h. À Montréal, Julie Kurtness (De vengeance) sera chez Archambault Jean-Talon de 18 h à 20 h.
2017/10/04 au 2017/12/01
Félicitations à Kevin McCoy !
Nous apprenons avec plaisir que Norge est finaliste au Prix du Gouverneur général. La pièce, écrite et interprétée par Kevin McCoy, a tout d'abord été jouée à la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec. La coproduction du Trident et du Théâtre Humain a été un coup de cœur et a valu à Kevin McCoy le Prix des abonnés du Trident pour sa performance. Reprise au théâtre Espace Go à Montréal, Norge a été jouée dans plusieurs autres localités du Québec. D'autres représentations sont annoncées, le 25 octobre à la Salle Pauline-Julien à Sainte-Geneviève, le 11 novembre à l'Espace théâtre de Mont-Laurier et trois autres en France en 2018. Le livre est disponible en librairie.
« Norge est un spectacle multimédia à la fois empreint de sensibilité et érudit, intime et universel, d'une extrême beauté et d'une grande humanité. » (Luc Boulanger, La Presse.ca)
2017/09/28 au 2017/10/18
Derrière les apparences / en librairie le 3 octobre
À l'occasion, la littérature s'avère une redoutable arme de combat. Quand il s'agit, par exemple, de mettre en lumière une communauté tenue dans l'ombre des préjugés, le regard empathique de l'écrivain sait chuchoter la vérité et rétablir l'équilibre du monde. Sollicités par le Service amical Basse-Ville, les seize textes littéraires de ce collectif, fruit d'autant de rencontres entre aînés et auteurs, nous font voir ce qu'il existe de vitalité derrière les apparences du vieillissement.
Textes de Jean-Paul Beaumier, Emmanuel Bouchard, Roland Bourneuf, Annie Cloutier, Véronique Côté, Catherine Dorion, Christine Eddie, Chritiane Frenette, Chantale Gingras, Hans-Jürgen Greif, Anne Guilbault, Simon Lambert, Jean-Sébastien Lemieux, Marie Claude Malenfant, Hélène Robitaille et Bernard St-Onge, sous la direction de Philippe Mottet, avant-propos de Josée Arseneault, préface de Mylène Moisan, postface de Philippe Mottet, 15 photographies couleur d'Allison Van Rassel.
2017/09/26 au 2018/01/31
Les Rivières suivi de Les montagnes. Deux histoires de fantômes
« Admettons-le, rien ne ressemble à un livre de François Blais comme un livre de François Blais, et c'est très bien comme ça, car on adore le lire. Ce duo de nouvelles au parfum de suspense et de surnaturel ne fait pas exception. » (La fabrique culturelle)
2017/09/25 au 2017/10/31
Un nouveau chapitre pour L'instant même.
Le changement de mains des éditions de L'instant même est maintenant officiel.
Sous la direction de Mme Geneviève Pigeon, une collaboratrice de longue date, L'instant même se prépare un avenir teinté tout autant de renouveau que de continuité.
2017/09/21 au 2018/05/31
Félicitations à François Blais
Les Rivières suivi de Les montagnes de François Blais, est un des cinq finalistes du Prix des Horizons imaginaires. Le comité de sélection de cette première édition intercollégiale considère que « Les Rivières suivi de Les montagnes se distingue du reste de la production annuelle et qu'il mérite d'être lu par les nombreux lecteurs qui le découvriront grâce au prix. ». Après avoir délibéré au cours des prochains mois, les jurés de chaque établissements éliront des délégués qui procéderont au vote finale en mai 2018.
2017/09/12 au 2017/12/31
L'étranger dans la montagne de Roland Bourneuf
« Nouvelles fascinantes d'un écrivain lui-même grand voyageur. Exploration de civilisations dans lesquelles les pas du lecteur dessineront leurs empreintes, les inscrivant dans celles d'un écrivain aguerri aux chemins lisses ou terreux, désertés ou encore habités (...) Des nouvelles au style inimitable, à l'écriture généreuse, à lire quand nous doutons des autres et de soi-même. » (Dominique Blondeau, Ma page littéraire)
2017/09/12 au 2017/11/30
Steve Gagnon
La pièce de Steve Gagnon, En dessous de vos corps je trouverai ce qui est immense et qui ne s’arrête pas, mise en scène par Vincent Goethals a été présentée au théâtre du peuple à Bussang du 23 au 27 août 2017. Les critiques ont été élogieuses.
« Un Britannicus moderne baroque au décor stylisé, foudroyant de poésie où la langue percute et éblouie. » (Sabine Lesur, Vosges matin.)
« Vincent Goethals extrait la pureté juvénile, la beauté vénéneuse et la noirceur du texte pour en concevoir un spectacle à la fois cru et lyrique, poétique et charnel, parfois d'une extrême violence, mais qui atteint un étrange éclat fait de neige et de cendres. » (Gil Chauveau, Charlie Hebdo.)
On attend donc avec impatience la prochaine pièce de Steve Gagnon, Os. La montagne blanche. Mise en scène par Denis Bernard et interprétée par Steve Gagnon, la pièce sera présentée à la Petite Licorne du 13 novembre au 1er décembre. Le texte de la pièce sera aussi publié en novembre.

Pour se mettre dans l'ambiance on peut lire ou relire les deux premiers volets de la trilogie La montagne rouge (SANG) et Ventre.
2017/09/07 au 2017/10/31
De vengeance / en librairie le 12 septembre
De vengeance, un premier roman dur et percutant signé J. D. Kurtness. La narratrice, dont le mépris et la haine pour le genre humain n'ont d'égal que sa capacité à l'exprimer et son humour grinçant, découvre accidentellement à douze ans le plaisir de tuer ses semblables. Rien ne pourra plus l'arrêter. J. D. Kurtness ose mettre en scène une narratrice méchante, calculatrice et froide, tout en réussissant l'exploit de nous la rendre sympathique.
Je ne fais pas partie de cette catégorie de gens qui désirent une forme de reconnaissance pour leur travail. Ceux-là mêmes qui finissent par poster des indices à la police, ou par écrire des lettres ouvertes dans les journaux. Je n'ai pas de signature propre, pas un crime ne ressemble à un autre. Je ne trace pas mes initiales sur mes victimes, je ne pisse pas dans les coins de la pièce. Je ne laisse pas de papillons exotiques au fond de la gorge, ou des haïkus pliés dans la veine cave supérieure. La poésie de mes gestes n'a de sens que pour moi.
2017/08/30 au 2017/09/30
Mon père, la nuit en librairie le 5 septembre
Le recueil de nouvelles de Lori Saint-Martin réédité en poche.
L'enfance moud le langage et en tire des métaphores. Un monde nouveau est donné à voir par le biais des consciences alertes, avides, généreuses des personnages d'enfants créés par Lori Saint-Martin. Mais il arrive qu'à la lumière des expressions succèdent les ténèbres d'une chambre de petite fille dans laquelle pénètre un père, la nuit, alors que le « non » fait défaut.
La succession des nouvelles permet à l'auteure de créer un véritable tourbillon dont l'on sort tantôt en état de choc, tantôt dans l'émerveillement, toujours ému.
2017/08/29 au 2017/10/31
Que peut la critique littéraire ? en librairie le 29 août
L'écriture de ce livre découle d'une double insatisfaction de son auteur. À la fois comme lecteur et comme écrivain, David Dorais est souvent déçu des critiques littéraires auxquelles il est exposé et s'étonne toujours de l'unanimité des propos tenus sur les œuvres. Non pas qu'elles soient unanimement encensées : les critiques négatives existent. Mais il constate que, quel que soit le journal ou le magazine lu et quel que soit le jugement porté, il est exposé aux mêmes critères d'appréciation, et donc au même point de vue sur la littérature.
Il propose de faire l’analyse de ce type de critique, qu'il nomme « critique de proximité » et qui repose essentiellement sur les critères du réalisme, de l'émotion, de la thématique et de l'optimisme. Il suggère ensuite deux voies différentes pour aborder les œuvres littéraires, deux voies qui lui semblent injustement négligées, mais qui explorent des critères qui guident les auteurs dans l'écriture et la conception de leurs œuvres, soit la stylistique et l'imaginaire.
Par le biais d’exemples clairs et de remarques constructives, David Dorais signe ici un essai qui pourra intéresser tout autant les critiques littéraires que les observateurs d'autres formes artistiques. Que peut la critique littéraire ? est un appel à l'exigence, à l'examen et à la valorisation du travail des critiques littéraires, ces lecteurs infatigables qui travaillent dans l’ombre.
2017/08/01 au 2018/04/30
Les Rivières suivi de Les montagnes de François Blais
Jérémy Laniel a lu et bien aimé le plus récent livre de François Blais. Il en parle à l'émission Médium large du 13 juillet : « Vraiment délectable (...) je le répète, vraiment délectable, vraiment plaisant à lire. »

« Un livre très bien construit, parfois un peu dense, qui fait se côtoyer brillamment le très banal et l'horreur. » (Josées Lapointe, La Presse)
2017/08/01 au 2018/04/30
Faire maille
« Livre québécois à lire (ou à s'offrir) en mai : Faire maille de Mélissa Labonté. » (P.-A., Buisson, http://www.tonbarbier.com/2017/05/05/14-livres-quebecois-lire-ou-soffrir-en-mai).
« Il y a cinq ans que le Printemps érable a soufflé sur le Québec et, depuis, le projet social qu'il poussait semble être parti au vent... Avec Faire maille, Mélissa Labonté nous ramène la grève étudiante par le biais des mots qui s'y sont greffés. Mots poétiques davantage que discours politiques : l'essai scrute avec discernement « l'engagement poétique de la revue Fermaille », hebdomadaire publié par des étudiants pendant le conflit de 2012. » (Jérôme Delgado, Le Devoir.)
2017/06/21 au 2018/03/31
Le cinéma québécois au féminin
« Si ce livre d'entretiens s'apparente par moments à un exercice didactique, notamment parce que chacun s'ouvre sur la même question (Quelle est la place des femmes dans le cinéma québécois ?), il présente l'immense intérêt de valoriser la parole et le travail des femmes sans sombrer dans un discours revendicateur et dépourvu de nuances. » (Chantal Ringuet, Lettres québécoises.)
« Tackling issues that are as relevant to Toronto and Canadian cinema generally as they are to that of Quebec, Le cinema québécois au féminin is an important contribution to the conversation about equity and representation in our nation's film industry. » (David Davidson, Toronto International Film Festival.)
« Heureusement que certains luttent sans relâche pour changer les mœurs. Et cet ouvrage, aussi bref soit-il, participe à ce combat ». (Luc Laporte-Rainville, Ciné-Bulles.)
« (...) les auteurs ont le mérite de laisser la place aux interviewées. Ce qui est parfait. La discussion n'en est que plus enrichissante et intéressante. » (André Duchesne, La Presse.)
2017/06/15 au 2017/12/31
L'étranger dans la montagne
« L'étranger dans la montagne (L'instant même) de Roland Bourneuf est une véritable perle rare précisément parce qu'elle relève en nous la possibilité de côtoyer l'universel, mais aussi d'élever l'âme vers d'autres états de conscience. (...) Saisissant d'actualité et de grande littérature, dans la lignée des Thomas Mann et de sa Montagne sacrée,le dernier livre de Roland Bourneuf redonne l'espoir que la littérature et la beauté peuvent encore sauver le monde. » (Maya Ombasic, Le Devoir.)
2017/06/08 au 2017/09/30
Une bibliothèque portera le nom de Claire Martin
La Ville de Québec annonce la réouverture de la bibliothèque Claire-Martin, le samedi 10 juin à 13 h. Les lieux (l'ancienne église anglicane St. Matthew) de ce qui était jusqu'à récemment connu comme bibliothèque Saint-Jean-Baptiste ont été rénovés et accueilleront les lecteurs dans l'un des plus beaux espaces de Québec. L'association de Claire Martin et d'un lieu de lecture va de soi, surtout pour ceux qui ont lu le récit « La petite fille lit » (Toute la vie, L'instant même, 1999). Le samedi suivant, 17 juin à 10 h 30, Gilles Pellerin donnera une causerie sur l'écrivaine qui nous quittait centenaire, il y a trois ans.
2017/05/31 au 2017/01/18
L’hiver-printemps 2017 de L’instant scène
En plus de Act of God qui sera en librairie le 31 janvier, deux nouvelles pièces de théâtre seront éditées en février 2017. Tout d’abord Cinq à sept de Fanny Britt, le deuxième volet de la TRILOGIE COCKTAIL, ouverte par le spectacle Ils étaient quatre de Mani Soleymanlou et Dehors de Gille Poulin-Denis qui sera présentée au Théâtre d’Aujourd’hui du 7 au 25 mars 2017.
Les reprises
Pour réussir un poulet de Fabien Cloutier sera présenté au Théâtre Périscope du 14 au 25 mars 2017.
Les spectacles Un, Deux et Trois de Mani Soleymanlou seront repris à Paris du 23 au 31 mars au Théâtre Gérard Philippe, du18 au 22 avril au Théâtre national de la danse Chaillot et du 25 au 29 avril au Tarmac/La scène internationale francophone.
2017/05/30 au 2017/06/30
L'intercollégial de cinéma étudiant
L'événement se tiendra au Collège de Maisonneuve du 6 au 8 juin. Les participants auront la chance de visionner une grande variété de films réalisés par des cégépiens de partout au Québec et d'échanger avec d'autres passionnés du 7e art, dans une ambiance stimulante et festive ! Des classes de maître seront aussi offertes par des professionnels chevronnés du milieu cinématographique.
Le jeudi 8 juin entre 11 h 45 et 13 h 30, le directeur de la collection L'instant ciné, Jean-Marie Lanlo, sera au kiosque de la Librairie-Coop pour présenter la collection.
2017/05/24 au 2017/06/15
Lancement de Faire maille le 30 mai 2017
Une table ronde a été organisée pour revenir sur les points saillants du colloque Les enjeux du contemporain dans la poésie québécoise qui s'est déroulé les 15 et 16 mai à l'Université du Québec à Montréal. Animée par Zéa Beaulieu-April (poète, éditrice et candidate au doctorat en sémiologie) et Stéphanie Roussel (poète, membre du collectif Panthères rouges et étudiante à la maîtrise en littérature) et réunissant trois des intervenants du colloque dont Mélissa Labonté, l'évènement se tiendra à la librairie Le Port de Tête le mardi 30 mai à 19 h.
L'instant même offrira un vin d'honneur à la fin de de table ronde pour célébrer et souligner la parution de l'essai de Mélissa Labonté : Faire maille. L'engagement poétique de la revue Fermaille au printemps 2012.
Bienvenue à tous !
2017/05/16 au 2017/06/30
Symposim Récit Nomade
Ce symposium autour de la création et la réflexion interdisciplinaires sur les récits de voyage artistiques se tiendra du 24 au 28 mai 2017 à l'UQÀM.
Louis Jolicœur, auteur entre autres de Poste restante participera à la table ronde Voyage et processus de création le jeudi 25 mai à 13 h.
Ce même jeudi à 20 h le spectacle Longueur d'ondes et histoires brèves présentera les chansons inédites créées par Sylvie Massicotte et Marie Bernard. Sylvie Massicotte y fera aussi la lecture de quelques-unes de ses nouvelles.
Le spectacle, d'une durée de 1 h 15, sera suivi d'une discussion avec les artistes.
2017/05/16 au 2017/12/31
Théâtre
Ça bouge beaucoup dans le monde du théâtre. Le meilleur moyen de suivre les activités de nos auteurs de la collection L'instant scène, les tournées et présentations de leurs pièces, leurs projets... c'est en consultant la page Facebook dédiée à la collection.
2017/05/15 au 2018/05/31
Faire maille / en librairie le 16 mai
Par le biais d'une lecture des textes du collectif poétique Fermaille, créé à l'UQÀM dans le cadre de la grève étudiante de 2012, Mélissa Labonté se livre à une réflexion incontournable sur l'engagement de la littérature. Elle réfléchit au rôle qu'ont pu jouer les mots et les rythmes pour les auteurs, les auditeurs et les lecteurs, et plus largement place ces actes de création dans une filiation artistique qui plonge ses racines dans les textes de la Révolution tranquille. Faire maille entraîne le lecteur dans une belle marche symbolique qui permet de mieux comprendre l'ardeur, la passion et le désenchantement des jeunes et moins jeunes impliqués dans ces longs mois de contestation, que ce soit dans la rue ou sur le papier.
Au-delà du sujet, essentiel pour qui s'intéresse à la question de la littérature engagée, ce qui retient l'attention dans ce premier livre de Mélissa Labonté relève de la forme : l'écriture est alerte, les phrases sont senties et les mots se révèlent (les siens et ceux des autres) dans toute leur saveur. Quoi de mieux qu'une plume magnifique pour nous faire réfléchir au pouvoir de la littérature et à son engagement social ?
Mélissa Labonté est poète et titulaire d'une maîtrise en études littéraires de l'Université du Québec à Montréal.
Faire maille est le premier titre de la nouvelle collection Trajectoire des éditions de L'instant même. Cette collection s'intéresse aux réflexions et analyses qui abordent le texte littéraire comme un témoin de son temps, un réceptacle et un transmetteur de sens, ainsi qu'aux différents processus qui permettent d'observer comment les œuvres littéraires expriment les changements sociaux et les déplacements symboliques.
2017/04/20 au 2017/05/31
Lancement / Le cinéma québécois au féminin
Le jeudi 27 avril à partir de 17 h 30 vous êtes invité au lancement du livre Le cinéma québécois au féminin à la librairie féministe L'Euguélionne (1426, rue Beaudry à Montréal).

Les femmes sont nombreuses à fréquenter les salles de cinéma ou les différentes formations préparant aux métiers du cinéma, mais elles sont pourtant encore rares à occuper les postes clés sur les plateaux de tournage. Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo ont rencontré Sophie Deraspe, Jessica Lee Gagné, Izabel Grondin, Isabelle Hayeur, Nicole Robert, Chloé Robichaud et Ségolène Roederer pour comprendre les raisons de cette faible représentativité. Ces différents témoignages leur ont permis de dresser un état des lieux du cinéma québécois au féminin, tout en donnant au lecteur des éléments lui permettant de saisir une réalité qui dépasse le seul milieu du cinéma pour toucher notre société dans son ensemble.
« Les auteurs ont le mérite de laisser la place aux interviewées. Ce qui est parfait. La discussion n'en est que plus enrichissante et intéressante. » (André Duchesne, La Presse.)

« S’il y avait un élément à retenir de ce livre facile à digérer par son esprit court et vif, ce serait l'importance de la nuance. Nulle envie ici de parler de cinéma féminin — portant sur des enjeux féminins — ni de cinéma féministe — visant à défendre l'égalité des sexes à l'écran — et encore moins des femmes au cinéma — mettant en scène des personnages féminins. L'angle se resserre autour de celles qui sont derrière la caméra, d'où le cinéma au féminin. » (Ambre Sachet, Les Méconnus.net)
2017/04/12 au 2017/09/30
Les Rivières suivi de Les montagnes de François Blais
« Le centre commercial Les Rivières de Trois-Rivières n'a rien à première vue d'un décor romanesque. À moins bien sûr que vous ne vous appeliez François Blais et que tout votre savoir-faire repose sur une singulière capacité à sublimer situations triviales, lieux anonymes et personnages de perdants pas toujours magnifiques en creuset littéraire. » (Dominic Tardi, Le Devoir.)
« ... vous serez pris au piège jusqu'à la dernière ligne, et (que) vous réaliserez qu'en fait vous l'avez été dès la première page du roman. François Blais le prouve une fois de plus : il est bel et bien un fabuleux conteur. Mieux encore : un incontournable. » (Josée Boileau, Le Journal de Montréal.)
2017/03/31 au 2017/04/18
Salon international du livre de Québec / stand 155
Les auteurs qui seront présents dans notre stand :
Jean-Denis Beaudoin / Mes enfants n'ont pas peur du noir ;
François Blais / Les Rivières suivi de Les montagnes ;
Guy Boivin et Hans-Jürgen Greif / Le temps figé, Complots à la cour des papes ;
Roland Bourneuf / L'étranger dans la montagne ;
Hugues Corriveau / Cartes postales et autre courrier ;
Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo / Le cinéma par ceux qui le font ;
Chantale Gingras / La vie est brève ;
Jean Pierre Girard / J'espère que tout sera bleu ;
Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo / Le cinéma québécois au féminin ;
Kevin McCoy / Norge.
Roland Bourneuf, Martin Gignac, Céline Gobert, Jean-Marie Lanlo et Chantale Gingras seront reçus aux rencontres d'auteurs. Guy Boivin et Hans-Jürgen Greif discuteront de l'écriture à quatre mains avec Barbël Reinke à CKRL, en direct du salon.
Suite
2017/03/17 au 2017/05/31
Pour réussir un poulet
La pièce, texte et mise en scène de Fabien Cloutier, est en tournée. Elle est à l'affiche à Québec, au Périscope, jusqu'au 25 mars. Il reste encore des billets. Faites vite !
La tournée se poursuivra le :
11 avril à Laval, Salle André-Mathieu,
15 avril à Salaberry-de-Valleyfield, Salle Albert-Dumouchel,
18 avril à Sherbrooke, Salle Maurice-O'Bready,
21 avril à Rimouski, Théâtre du Bic,
22 avril à Sainte-Marie-de-Beauce, Salle Méchatigan,
25 avril à Jonquière, Théâtre La Rubrique.
(Pour en savoir plus.)
Pour réussir un poulet a reçu le Prix du Gouverneur général en 2015 et a été finaliste au Prix Michel-Tremblay.
2017/03/17 au 2018/01/31
Dehors de Gilles Poulin-Denis
Dehors raconte avec brio une histoire intemporelle et universelle, celle de deux frères déchirés par le décès de leur père. Arnaud, l'aîné, a quitté dès qu'il l’a pu la ferme familiale pour devenir journaliste international. Resté seul avec son père, Armand a longuement mûri sa rancœur envers ce frère qui, estime-t-il, l'a abandonné. Convoqués par le notaire pour la lecture du testament paternel, les deux hommes s'affrontent là où tout a commencé, dans la forêt qui entoure la maison.
La pièce de Gilles Poulin-Denis, mise en scène par Philippe Ducros, est présentée au Théâtre d'Aujourd’hui jusqu'au 25 mars. Elle sera reprise à Ottawa, au Centre national des Arts, du 29 mars au 1er avril 2017.
« Ne laissant aucun répit tout en amplifiant la magnifique poésie et le sens du texte de Gilles Poulin-Denis, le travail de direction de Philippe Ducros est à la fois grandiose et respectueux des thématiques et des symboles présents dans la pièce. » (Alice Côté Dupuis, La bible urbaine)
2017/03/17 au 2017/05/31
Décès de Laurent Laplante
Nous apprenons avec tristesse la mort de Laurent Laplante, figure émérite du journalisme québécois. À la surprise générale, M. Laplante, dont on lisait encore récemment les critiques littéraires, avait, en 2001, publié à L'instant même un roman très remarqué, Des clés en trop, un doigt en moins (Prix Saint-Pacôme du roman policier) dans lequel un grand-père était prêt à tuer sa bru au nom du bonheur de son petit-fils. Derrière l'intrigue se profilait une lecture pleine d'acuité de notre société. En cela, Des clés aura été un livre typique de Laurent Laplante, penseur fier et indépendant.
2017/03/10 au 2017/04/30
Les rendez-vous littéraires du Centre de la francophonie des Amériques
« Les Rendez-vous littéraires, programme développé par le Centre et intimement lié à la Bibliothèque des Amériques, se donne comme mission de faire la promotion de la littérature francophone des Amériques. Explorant le potentiel des outils numériques, ce programme entend favoriser les échanges entre les auteurs des Amériques et les communautés étudiantes francophones. Les étudiants de niveau postsecondaire et universitaire ont une occasion inouïe de vivre une expérience mémorable en rencontrant une francophonie différente. » 
Trois de nos auteurs participent à la troisième édition des Rendez-vous littéraires. Leurs échanges se tiendront en mars pendant le Mois de la Francophonie 2017. Par le biais de vidéoconférences des étudiants de l'Université Widener en Pennsylvanie (États-Unis) pourront discuter avec Jean-Yves Fréchette (Ne sois pas effrayé par le pollen dans l'œil des filles), des étudiants de l'Université Webster au Missouri (États-Unis) avec Suzanne Lantagne (Dans un geste) et des étudiants de l'Université DePauw en Idiana (États-Unis) avec Sylvie Massicotte (Avant d'éteindre). (Pour en savoir plus.)
2017/03/09 au 2017/04/19
L'édition 2017 du Festival de théâtre de l'Université Laval débute le 10 mars.
« Par le biais de tables rondes, d'ateliers et de conférences, mais aussi de spectacles professionnels et étudiants suivis de périodes de discussions, le FTUL favorise la prise de contact entre les artistes émergents, les étudiants et les professionnels établis. »
Une lecture professionnelle de l'adaptation théâtrale du roman de Josée Marcotte, Hikikomori, sera présentée le mercredi 15 mars de 19 h à 20 h. (Pour en savoir plus.)
Robert Faguy, coauteur de Face à l'image, s'entretiendra avec Brigitte Haentjens le mardi 14 mars à 16 h 30. Comme mentor du groupe Théâtre Rude Ingénierie il participera à un entretien en leur compagnie le 18 mars à 14 h 30.
Aussi à noter que le jeudi 16 mars à 10 h la table ronde sur l'oralité et la traduction dans la dramaturgie québécoise contemporaine se déroulera dans le décor de Pour réussir un poulet, dans la grande salle du théâtre Périscope.
2017/03/07 au 2017/04/20
Un nouveau Blais en librairie le 21 mars
Les Rivières suivi de Les montagnes. Deux histoires de fantômes de François Blais.
Dans Les Rivières, une petite fille disparaît dans un centre commercial tôt le matin, alors que seules quelques personnes sont présentes. En esquissant le portrait des personnes susceptibles d'avoir commis le crime, François Blais joue le roman policier à sa manière, ne nous donnant à voir que ce qu'il veut bien nous montrer. On se prend au jeu, on cherche le coupable.
Dans Les montagnes, un romancier respecté — que personne ne lit — rend compte des phénomènes étranges dont il a été témoin lors d'une résidence d'écriture en rase campagne mauricienne. Illusions d'optique, hallucinations, manifestations paranormales ? Tiraillé, il raisonne, suit son instinct, résiste et cherche des explications. La peur s'insinue, irrationnelle et morbide.
Quand François Blais manipule les codes du roman noir et du roman fantastique, on peut s'attendre à des surprises. On découvre dans ces récits un François Blais plus sombre et plus dur que dans toutes ses œuvres précédentes. Si son sens de l'observation absolument implacable demeure le même, c'est avec un cynisme grinçant qu'il le met au service de son texte. Les récits offrent plusieurs degrés de lecture et le lecteur pourra simplement savourer un efficace polar fantastique, ou prolonger la réflexion en s'interrogeant sur ses propres a priori devant certains faits de société.
2017/03/07 au 2017/04/19
Lancement le 15 mars 2017
Le lancement de L'étranger dans la montagne de Roland Bourneuf aura lieu le mercredi 15 mars à la Librairie du Quartier (1120, rue Cartier, Québec) de 17 h à 19 h.
Bienvenue à tous !

La plume de Roland Bourneuf, qui s'est signalé notamment avec Pierres de touche en 2007 (Prix Victor-Barbeau de l'Académie des lettres du Québec 2008 et finaliste du Prix du Gouverneur général) se manifeste encore dans L'étranger dans la montagne avec force. Ses thèmes de prédilection sont l'histoire, l'errance, le rapport à une altérité supérieure, le passage du temps.
2017/03/06 au 2017/04/26
Le cinéma québécois au féminin / en librairie le 21 mars
Les femmes sont nombreuses à fréquenter les salles de cinéma ou les différentes formations préparant aux métiers du cinéma, mais elles sont pourtant encore rares à occuper les postes clés sur les plateaux de tournage.
Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo ont eu envie de rencontrer quelques observatrices privilégiées de notre cinématographie pour essayer de comprendre les raisons de cette faible représentativité. Leur choix s'est porté sur des réalisatrices d'horizons divers comme Chloé Robichaud (Sarah préfère la course), Sophie Deraspe (Le profil Amina), Isabelle Hayeur (La bête de foire) qui est également présidente de l'association Réalisatrices Équitables, ou Izabel Grondin (La table) qui prépare actuellement son premier long-métrage.
Ont également été conviées à la réflexion, Ségolène Roederer (Directrice générale de Québec Cinéma), la directrice photo Jessica Lee Gagné (Boris sans Béatrice) et la productrice Nicole Robert (Québec-Montréal).
Ces différents témoignages ont permis à Céline Gobert et Jean-Marie Lanlo de faire le point sur la situation actuelle tout en donnant au lecteur différents éléments lui permettant de mieux comprendre une réalité qui dépasse le seul milieu du cinéma québécois pour toucher notre société dans son ensemble.
Céline Gobert est journaliste et critique de cinéma. Membre de l'Association québécoise des critiques de Cinéma (AQCC), elle collabore notamment à la revue 24 images et au magazine VOIR.
Jean-Marie Lanlo est critique de cinéma pour la revue Séquences, rédacteur en chef du site internet cinefilic.com et vice-président du conseil d'administration de l'Association québécoise des critiques de cinéma (AQCC). Il dirige la collection L'instant ciné où il a publié en collaboration avec Martin Gignac Le cinéma québécois par ceux qui le font en 2016.
2017/02/23 au 2017/04/30
Dehors de Gilles Poulin-Denis / en librairie le 7 mars
La pièce de théâtre Dehors raconte avec brio une histoire intemporelle et universelle, celle de deux frères déchirés par le décès de leur père. Arnaud, l'aîné, a quitté dès qu'il l'a pu la ferme familiale pour devenir journaliste international. Resté seul avec son père, Armand a longuement mûri sa rancœur envers ce frère qui, estime-t-il, l'a abandonné. Convoqués par le notaire pour la lecture du testament paternel, les deux hommes s'affrontent là où tout a commencé, dans la forêt qui entoure la maison.
Très présente dans toute la pièce de Gilles Poulin-Denis, la forêt joue un rôle fondamental dans l'identité des personnages. Grâce à elle, on retrouve ce sentiment d'éternité et de mystère qui permet à l'auteur de prendre du recul et de créer des personnages complexes et convaincants. Dense et riche, le texte témoigne du talent de son auteur à évoquer des émotions fortes et violentes tout en maintenant un fil conducteur essentiel.
Dehors sera présenté au Théâtre d'Aujourd’hui du 7 au 25 mars 2017 dans une mise en scène de Philippe Ducros.
2017/02/23 au 2017/03/31
L'étranger dans la montagne / en librairie le 28 février
Nombreux sont les aventuriers dans l'œuvre de Roland Bourneuf, grand voyageur aussi passionné de paysages que de constructions humaines. Il invente, ou réinvente, l'odyssée d'hommes qui n'ont jamais peur de se mesurer à l'immensité de la terre, moine, poète, peintre ou pèlerin en quête du paradis, d'amour, de liberté ou d'absolu. Si ces rêveurs solitaires se nourrissent d'horizon ou s'égarent dans leurs labyrinthes, les femmes s'enracinent et cultivent leur jardin.
La plume de Roland Bourneuf, qui s'est signalé avec Pierres de touche en 2007 (Prix Victor-Barbeau de l'Académie des lettres du Québec 2008 et finaliste du Prix du Gouverneur général) et dont le plus récent Points de vue rappelait toute la délicatesse et la précision, se manifeste encore dans L'étranger dans la montagne avec force. Ses thèmes de prédilection sont l'histoire, l'errance, le rapport à une altérité supérieure, le passage du temps.
2017/02/02 au 2017/03/14
Cinq à sept de Fanny Britt / en librairie le 21 février
Trois comédiennes s'ouvrent le temps d'un cinq à sept où les tabous s'avalent aussi rapidement que les shooters. L'amour, le couple, le désir, la sexualité, les impératifs de performance, la morale sociale autour de l'utérus, les standards de beauté anxiogènes et l'insupportable pression qui comprime le corps dans un moule One size (must) fit all nourrissent les échanges de surface. Puis, l'ivresse aidant, les trois femmes plongent en des zones plus intimes, celles où sont enfouis les aspects inavouables de leur personnalité, leurs pulsions, leurs peurs, leurs angoisses et leurs drames, avant de regagner la surface et de trinquer de plus belle.
Fanny Britt compose une partition syncopée rythmée par un langage cru et franc où la frontière entre la réalité et la fiction demeure volontairement floue.
Cinq à sept est le deuxième volet de la TRILOGIE COCKTAIL amorcée avec Ils étaient quatre, de Mathieu Gosselin et Mani Soleymanlou, et close par Huit, de Mani Soleymanlou.
2017/01/23 au 2017/04/30
Les Rendez-vous littéraires
Le Centre de la francophonie des Amériques lance la 3e édition des Rendez-vous littéraires.
« Les Rendez-vous littéraires, programme développé par le Centre et intimement lié à la Bibliothèque des Amériques, se donne comme mission de faire la promotion de la littérature francophone des Amériques. Explorant le potentiel des outils numériques, ce programme entend favoriser les échanges entre les auteurs des Amériques et les communautés étudiantes francophones. »
Pour la 3e édition des Rendez-vous littéraires, seize ouvrages d'auteurs francophones de la Louisiane, de l'Ontario et du Québec ont été sélectionnés notamment Ne sois pas effrayé par le pollen dans l'œil des filles de Jean-Yves Fréchette et Patrick St-Hilaire, Le masque étrusque de Louis Jolicœur, Dans un geste de Suzanne Lantagne et Avant d'éteindre de Sylvie Massicotte.
« Expérience unique à ne pas manquer pour découvrir la littérature francophone des Amériques, c'est également une rencontre humaine inspirante pour les élèves qui échangeront avec ces auteurs lors des visioconférences prévues au printemps 2017. »
En savoir plus à propos des Rendez-vous littéraires.
2017/01/18 au 2017/02/15
Act of God en librairie le 31 janvier 2017
Un photographe de guerre, une enseignante, un biologiste, une bénévole à S.O.S Suicide et un vendeur d'assurances cherchent des interstices de vie pour se relever après la catastrophe qui a fragmenté leur amitié et anéanti un avenir rêvé. Coincés dans cette souffrance refoulée, ils ne voient pas qu'un nouveau drame se prépare... Pour se sentir vivants, une bande d'ados se tiennent en déséquilibre sur le mince fil tendu au-dessus du vide, là où la vie et la mort, dans un face-à-face extrême, se toisent et se disputent les destins. Les personnages se croisent et s'affrontent, jusqu'au déchirement, tandis que leurs racines s'entremêlent et fusionnent sous la surface, afin de tenir bon dans la tempête.
Avec Act of God, Marie-Josée Bastien et Michel Nadeau bâtissent une énigme en déstructurant la linéarité du temps. Les auteurs tissent des liens invisibles entre les personnages et mettent en lumière la force de la nature qui renaît après la catastrophe et les sources auxquelles l'humain puise le courage de redonner un sens à sa vie.
Act of God, une production du Théâtre Niveau Parking, sera présentée au Théâtre Prospero du 24 janvier au 11 février 2017.
2017/01/18 au 2017/05/31
Hiver-printemps 2017 de L'instant scène
En plus de Act of God qui sera en librairie le 31 janvier, deux nouvelles pièces de théâtre seront éditées en février 2017. Tout d'abord Cinq à sept de Fanny Britt, le deuxième volet de la TRILOGIE COCKTAIL, ouverte par le spectacle Ils étaient quatre de Mani Soleymanlou et Dehors de Gilles Poulin-Denis qui sera présentée au Théâtre d'Aujourd'hui du 7 au 25 mars 2017.
Les reprises :
Pour réussir un poulet de Fabien Cloutier au Théâtre Périscope du 14 au 25 mars 2017.
Un, Deux et Trois de Mani Soleymanlou à Paris, du 23 au 31 mars au Théâtre Gérard Philippe, du 18 au 22 avril au Théâtre national de la danse Chaillot et du 25 au 29 avril au Tarmac/La scène internationale francophone.

Et si on regarde plus loin... 887 de Robert Lepage sera repris à l'automne 2018 au Théâtre du Nouveau Monde.
À surveiller !
2016/11/25 au 2016/12/21
Lancement montréalais de Norge
La pièce Norge de Kevin McCoy est à l'affiche à l'Espace Go jusqu'au 10 décembre. Le livre paru début novembre a été lancé au Trident à Québec et le sera de nouveau à l'Espace Go le jeudi 1er décembre en formule 5 à 7.
Une discussion autour de la pièce se tiendra entre Sophie Faucher et l'auteur.
C'est une invitation pour tous.

« Norge est un spectacle multimédia à la fois empreint de sensibilité et érudit, intime et universel, d'une extrême beauté et d'une grande humanité. » (Luc Boulanger, La Presse.ca)
« La force de McCoy, c'est son charisme, son authenticité, et un sens certain du punch [...] la proposition de McCoy est à la fois singulière et sincèrement touchante. Une pièce qui [...] fait du bien à l'âme. » (Isabelle Houde, Le Soleil, 2015)
2016/11/24 au 2016/12/26
Steve Gagnon, finaliste des prix de la critique
L'Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT) a annoncé ses finalistes pour les Prix de la critique 2015-2016 dans six catégories à Québec.
Notons que Steve Gagnon est finaliste dans la catégorie « Meilleur texte original » pour Fendre les lacs. Les lauréats seront dévoilés lors d'un événement public qui aura lieu le 17 décembre 2016 à la Maison de la littérature (40, rue St-Stanislas, Québec) de 18 h à 21 h.
Steve Gagnon est également dans la liste proposée par Marie-Louise Arsenault, animatrice de l'émission de Plus on est de fous, plus on lit !, des 10 jeunes auteurs à surveiller en raison de leur talent et de leur originalité.
2016/11/24 au 2016/12/15
Mes enfants n'ont pas peur du noir
« ...le spectacle est porté par une histoire forte et troublante, aux allures de thriller psychologique, habilement parsemée de références au conte Hansel et Gretel. Il est également soutenu par une distribution solide. Dans le rôle du frère provocateur, malsain et même un peu cinglé, Steve Gagnon excelle et fait froid dans le dos. » (Aurélie Olivier, Jeu revue de théâtre)
« Au milieu de cette forêt impénétrable Mes enfants n’ont pas peur du noir nous entraîne avec force dans des zones troubles, entre réel et surnaturel, entre raison et folie. Impossible d'y résister. » (Daphné Bathalon, Mon(theatre).qc.ca)
La pièce est présentée à la salle Jean-Claude-Germain du Théâtre d'Aujourd’hui jusqu'au 3 décembre.
2016/11/18 au 2017/02/28
Hommage à Sylvain Lelièvre
Le très bel album Toi l'ami. Cent regards sur Sylvain Lelièvre est offert au prix promo 30 ans de L'instant même à 31,50 $ jusqu'en février 2017. Vous pourrez vous le procurer au Salon du livre de Montréal tout en discutant avec les auteures Élizabeth Gagnon et Monique Vaillancourt-Lelièvre qui seront au stand de L'instant même le dimanche 20 novembre de 11 à 12 heures. Le disque hommage Salut Sylvain en vente depuis octobre ferait un complément idéal au livre pour un magnifique cadeau de Noël.
2016/11/18 au 2017/03/31
Eden Motel
Eden Motel de Philippe Ducros fait partie de la présélection de la 30ème saison de lecture du réseau québécois du Festival du premier roman. Suite aux votes des lecteurs en mars 2017, un auteur québécois sera désigné comme lauréat et participera aux rencontres dans le cadre du Festival Metropolis Bleu de Montréal (du 24 au 30 avril 2017) et du Festival du premier roman de Chambéry (du 18  au 21 mai 2017).
2016/11/16 au 2016/12/06
Lancement de Mes enfants n'ont pas peur du noir
2016/11/11 au 2016/12/15
Salon du livre de Montréal
Cette année le salon du livre de Montréal se tiendra du 16 au 21 novembre. C'est de nouveau l'occasion de rencontrer nos auteurs. Les séances de dédicace offertes au stand de L'instant même (402) :
Jean-Denis Beaudoin (Mes enfants n'ont pas peur du noir)
samedi 19 novembre de 14 à 15 heures
dimanche 20 novembre de 14 à 16 heures.
Hugues Corriveau (Cartes postales et autre courrier
samedi 19 novembre de 15 à 17 heures.
Robert Faguy et Ludovic Fouquet (Face à l'image)
vendredi 18 novembre de 18 à 19 heures
samedi 19 novembre de 17 à 19 heures
dimanche 20 novembre de 16 à 17 heures.
Élizabeth Gagnon et Monique Vaillancourt-Lelièvre (Toi l'ami)
dimanche 20 novembre de 11 à 12 heures.
Steve Gagnon (Fendre les lacs)
dimanche 20 novembre de 14 à 16 heures.
Marcel Gaumond (Le cinéma du XXIe siècle)
vendredi 18 novembre de 19 à 20 heures
samedi 19 novembre de 15 à 16 heures.
Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo (Le cinéma québécois par ceux qui le font
samedi 19 novembre de 19 à 21 heures
dimanche 20 novembre de 13 à 14 heures.
Chantale Gingras (La vie est brève)
dimanche 20 novembre de 11 à 13 heures.
Jean Pierre Girard (J'espère que tout sera bleu)
samedi 19 novembre de 12 à 13 h et de 16 à 17 h.
Kevin McCoy (Norge)
dimanche 20 novembre de 11 à 13 heures.
2016/11/11 au 2016/12/22
Rappel représentations théâtrales
Après avoir rencontré Jean-Denis Beaudoin et Kevin McCoy au Salon du livre de Montréal et munis de leurs livres dédicacés pourquoi ne pas aller voir les pièces ?
Mes enfants n'ont pas peur du noir de Jean-Denis Beaudoin sera présentée à la salle Jean-Claude-Germain du Théâtre d'Aujourd’hui du 15 novembre au 3 décembre.
Norge de Kevin McCoy sera au théâtre Espace Go du 22 novembre au 10 décembre
.
2016/11/09 au 2016/12/21
Le cinéma québécois par ceux qui le font / en librairie le 15 novembre
Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo posent à six cinéastes représentatifs de la diversité du cinéma québécois actuel une même question : « Quel regard portez-vous sur le cinéma québécois ? » Érik Canuel, Catherine Martin, Charles-Olivier Michaud, Noël Mitrani, Kim Nguyen et Rafaël Ouellet s'expriment sincèrement et sans concessions sur un art et un milieu qu'ils connaissent parfaitement. Les discussions abordent plusieurs thèmes (forces, faiblesses, cinéphilie, formation, etc.) et montrent à quel point notre cinéma est plus complexe que ne le laissent croire les quelques échos qui filtrent dans les médias.
Grâce à ces échanges vivants et francs, Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo convient le lecteur à participer virtuellement au débat en lui donnant accès à des points de vue tour à tour complémentaires et contradictoires. Par-dessus tout, les auteurs espèrent que la lecture de leur ouvrage donnera envie au lecteur d'aller à la rencontre de films trop souvent désertés par le public.

Une table ronde animée par Daniel Racine réunira les deux auteurs du livre (Martin Gignac, Jean-Marie Lanlo) et deux des cinéastes ayant participé au projet (Noël Mitrani et Rafaël Ouellet) le samedi 19 novembre de 17 h 30 à 18 h 15 à la Place Confort TD dans le cadre du Salon du livre de Montréal.
Vous pourrez aussi rencontrer Martin Gignac et Jean-Marie Lanlo au stand de L'instant même (402) le samedi 19 novembre de 19 h à 20 h et le dimanche 20 novembre de 13 h à 14 h.

2016/11/09 au 2016/11/30
La vie est brève de Chantale Gingras.
Le lancement de La vie est brève aura lieu le dimanche 13 novembre de 14 à 16 h à la librairie Laliberté.
Bienvenue à tous.


Chantale Gingras offrira des séances de dédicaces au Salon du livre de Montréal le dimanche 20 novembre de 11 h à 13 h, au stand de L'instant même (402).
2016/11/02 au 2016/12/31
Norge de Kevin McCoy / en librairie le 8 novembre
Norge, c'est le récit d'un voyage vers les origines durant lequel Kevin tente de remplir les trous de son histoire familiale, de jeter une lumière sur les énigmes soulevées par la découverte du passeport de son aïeule, Herbjørg Hansen. Ses pérégrinations le feront marcher sur les pas de celle qui a quitté sa Norvège natale à l'âge de quatorze ans pour se construire une nouvelle vie de l'autre côté de l'océan. Elles seront aussi l'occasion pour lui de revenir sur sa propre migration, qui l'a conduit de Chicago à Québec.
La première de Norge a eu lieu en mars 2015 à la salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec. La coproduction Trident / Théâtre Humain a été un coup de cœur et a valu à Kevin McCoy le Prix des abonnés du Trident pour sa performance. Norge sera repris cet automne au théâtre Espace Go à Montréal du 22 novembre au 10 décembre.
Le lancement du livre de KevinMcCoy aura lieu le lundi 7 novembre à 17 h au foyer de la Salle Octave-Crémazie du Grand-Théâtre de Québec. La lecture de quelques extraits de la pièce sera suivie par une discussion avec l'auteur animée par Anne-Marie Olivier, directrice artistique du théâtre du Trident.
RSVP avant le vendredi 4 novembre auprès de genevieve_pigeon@videotron.ca. Il faut faire vite car le nombre de place est limité.

2016/11/02 au 2017/08/01
Mes enfants n'ont pas peur du noir de Jean-Denis Beaudoin / en librairie le 8 novembre
Créée au Théâtre Premier Acte en décembre 2014, la pièce de Jean-Denis Beaudoin a reçu un accueil très chaleureux tant de la part de la critique que de celle du public. Ce premier texte met en scène une famille dysfonctionnelle vivant en quasi autarcie au cœur de la forêt. Le père est parti depuis dix ans, la mère est au bord de la folie et les deux fils, Sam et Joe, se livrent à des joutes verbales perpétuelles, à qui blessera l'autre le plus profondément.
Mes enfants n'ont pas peur du noir sera reprise à la salle Jean-Claude-Germain du Théâtre d'Aujourd’hui du 15 novembre au 3 décembre.
Diplômé du Conservatoire d'art dramatique de Québec en 2013, Jean-Denis Beaudoin est acteur et auteur de théâtre. Il a reçu la bourse du meilleur spectacle de la relève 2014-2015 pour Mes enfants n'ont pas peur du noir. Le jeune dramaturge a également reçu le premier prix de l'édition 2014 du concours d'écriture dramatique du Carrefour international de Québec pour son deuxième texte, Épicerie.
2016/11/01 au 2017/07/31
La vie est brève / en librairie le 1er novembre
Chantale Gingras s'est imposé la contrainte des 140 caractères et moins pour décliner les diverses facettes de l'amour, dessiner des portraits incisifs, imaginer les répercussions des actions les plus banales, célébrer la vie et se rire de la fatalité. Des historiettes à savourer à petites doses pour s'accorder le plaisir de vagabonder dans les interstices du quotidien.
C'est bref. C'est percutant. Comme la vie.
2016/10/24 au 2016/12/30
Cartes postales et autre courrier /en librairie le 25 octobre
Les cartes postales nées de la plume d'Hugues Corriveau nous offrent un tour du monde plutôt insolite. Elles arrivent de Paris, de New York, du Vietnam, ou alors de l'Allemagne nazie, de la France occupée, ou de Lowell, Mass. Elles partent de Rome, du Maroc, de Gaspé, de la baie de Ha Long, voire du supermarché ou de la maison voisine. Qui les poste, qui les reçoit : globe-trotter, détenu, résistant, soldat, déportée, assassin, analphabète, cartophile, fétichiste ou monomaniaque en plein rituel d'adoration ou de destruction. Les cartes, fortes de leur double face, distribuent amour et haine, mensonges et secrets, tels des morceaux éparpillés du grand puzzle universel.
Fantaisiste et éclectique, Cartes postales et autre courrier cible le cœur d'un duel entre l'écrit et l'image. Hugues Corriveau relève le défi plus de soixante-dix fois, facteur gaillard ou sérieux qui sonne aux portes d'époques troublées, là où résident les émotions cachées.
2016/10/24 au 2016/12/30
J'espère que tout sera bleu / en libraire le 25 octobre
Ce recueil de nouvelles permet de retrouver avec plaisir la plume de Jean Pierre Girard, son style fluide, ses envolées parfaitement maîtrisées et ses thèmes de prédilection : l'amour, le désir, le temps qui passe, l'espoir... Avec des sources d'inspiration aussi variées que les chansons de Michel Louvain, de Joe Dassin ou de Jacques Brel, des décors à la fois contemporains (le centre-ville de Montréal, la Ronde) et familiers (des classes de cégep) avec son regard si particulier sur les relations humaines, Jean Pierre Girard nous offre une prose d'exception pour lecteurs consentants.
J'espère que tout sera bleu, d'abord paru aux éditions Québec Amérique, s'enrichit pour cette édition de poche de deux nouvelles inédites.
2016/10/20 au 2016/11/30
Nos félicitations à Claude La Charité
Le recueil de nouvelles de Claude La Charité, La pharmacie à livres et autres remèdes contre l'oubli est finaliste au Prix Jovette-Bernier.
« ...le narrateur multiplie les sauts dans le temps, rompant ainsi toute monotonie et conférant à son récit vivacité et piquant, tout en l'ouvrant sur de plus vastes perspectives... C'est avec une grande lucidité et une émouvante sincérité, mais aussi une drôlerie des plus réjouissantes que le narrateur conte ses désillusions, ses blessures et ses drames. (Charlène Deharbe, Le Mouton Noir.)
2016/10/12 au 2017/03/04
Hommage à Sylvain Lelièvre
L'album hommage aux chansons de Sylvain Lelièvre « Salut Sylvain ! » produit par GSI Musique sera en vente le 14 octobre 2016. La directrice artistique de l'album, Monique Giroux, a choisi 13 titres parmi ses classiques. Ils sont interprétés par 13 artistes dont Isabelle Boulay, Les Sœurs Bouley, Louis-Jean Cormier, Yves Duteil, Antoine Gratton, Daniel Lavoie, Ariane Moffatt et Michel Rivard.
Le lancement de l'album « Salut Sylvain ! » se tiendra le mercredi 19 octobre, dès 17 h au bar Le sacrilège (447, rue Saint-Jean, Québec).
RSVP et renseignements pour le lancement : Communications Paulette Dufour (pdufourcom@videotron.ca).

Les éditions de L'instant même et les Productions Basse-Ville désirent s'associer à cet hommage et l'enrichir en mettant en lumière d'autres facettes de l'immense talent de cet homme d'exception. Pour ce faire L'instant même a inclus dans sa promo anniversaire 30 titres à 30 % de rabais le roman Le troisième orchestre et le livre souvenir Toi l'ami.
N'hésitez pas à consulter votre libraire favori !
Magnifique travail de mémoire effectué par Élizabeth Gagnon et Monique Vaillancourt-Lelièvre, Toi l’ami. adopte la forme du collage. Il réunit une centaine de témoignages, une iconographie abondante et variée et des textes manuscrits de l'artiste. Amis, collègues, fans, musiciens, parents relatent des anecdotes et des souvenirs qui mettent en valeur des fragments de la biographie de Sylvain Lelièvre. Au fil des pages, le lecteur plonge dans l'intimité de l'auteur-compositeur-interprète et revit de grandes périodes de l'histoire de la chanson québécoise. 31,50 $ jusqu'à la fin février 2017.
À sa parution, Le troisième orchestre a reçu un accueil unanime et chaleureux, reconnaissant au roman de Sylvain Lelièvre son caractère original, achevé et touchant, au même titre que ses chansons. 10,50 $ (7,99 $ pour les versions PDF et ePub) jusqu'à la fin février 2017.
2016/10/03 au 2017/02/28
L'instant même fête ses trente ans
Il y a trente ans naissait le rêve fou d'éditer des nouvelles francophones au Québec. Aujourd'hui, le riche catalogue des éditions de L'instant même témoigne de la passion de ses créateurs, éditeurs, collaborateurs et amis !
Pour remercier son lectorat, L'instant même propose de découvrir ou de redécouvrir des titres représentatifs de la diversité et de l'excellence de son catalogue. La promo Trente titres à 30 % de rabais suivra son cours d'octobre 2016 à février 2017.
L'instant même fera la fête en compagnie des auteurs, collaborateurs, lecteurs et amis lors d'une soirée en musique, en littérature et en convivialité, à la Maison de la Littérature de Québec, le vendredi 28 octobre de 17 h 30 à 20 h.
Bienvenue à tous !
Suite
2016/09/07 au 2016/09/21
Lancement de 887
Ex Machina et Les éditions de L'instant même vous convient au lancement du livre
887 de Robert Lepage
dans le foyer du Théâtre du Trident
(269, boul. René-Lévesque Est, Québec)
le lundi 12 septembre, en formule 5 à 7.

Ouvert à tous, RSVP avant le 9 septembre.
L'auteur signera une quantité limitée d'ouvrages vers 18 h.
2016/08/31 au 2016/10/31
887 de Robert Lepage / en librairie le 13 septembre
D'un acteur qui peine à apprendre par cœur le célèbre poème Speak White de Michèle Lalonde, Robert Lepage tire le prétexte à une remontée dans la mémoire : la sienne, du temps de son enfance passée au 887 de l'avenue Murray à Québec, et celle du Québec de l'époque de la crise d'Octobre et de la Nuit de la poésie. Dans ce spectacle solo, Robert Lepage fait naître le théâtre au point de rencontre des souvenirs personnels et de la mémoire collective.
Le spectacle sera présenté au Théâtre du Trident du 13 septembre au 8 octobre.
Homme de théâtre de renommée mondiale, Robert Lepage n'a plus besoin de présentation. L'instant même, son premier éditeur, a publié les pièces La trilogie des dragons, La face cachée de la lune et Le projet Andersen, ainsi que des essais sur son œuvre et sa démarche artistique : Robert Lepage : l'horizon en images (Ludovic Fouquet), Ex Machina : chantiers d'écriture scénique (Patrick Caux et Bernard Gilbert en coll. avec Le Septentrion) et Le Ring de Robert Lepage : une aventure scénique au Metropolitan Opera (Bernard Gilbert).
2016/07/15 au 2016/10/28
Jean-Yves Fréchette à l'émission LGBT, avec vous
Arlet Fara et Danyel Turcotte recevront Jean-Yves Fréchette à leur émission LGBT, avec vous (AM980) le samedi 16 juillet à 18 h. Entre autres sujets, ils commenteront l'exposition « Mains libres » du Mouvement d'Art mobile présentée jusqu'au 12 août sur l'avenue Mont-Royal. Huit des photos de Patrick Saint-Hilaire (@BlacksmithPat) tirées de Ne sois pas effrayé par le pollen dans l'œil des filles font partie de l'exposition. Jean-Yves Fréchette (@pierrepaulpleau) est l'auteur du texte qui accompagnent les photos de ce livre.
Ce dernier a aussi été invité à discuter de l'art mobile, en compagnie des artistes visuels Isabelle Gagné et Sven, à l'émission Nouvelle vague du 20 juillet à Ici Radio-Canada.
2016/06/27 au 2016/09/07
À voir, l'exposition Mains libres
53 photos très grand format dont 8 tirées de Ne sois pas effrayé par le pollen dans l'œil des filles de Patrick St-Hilaire (@BlacksmithPat) et Jean-Yves Fréchette (@pierrepaulpleau) seront exposées sur l'avenue Mont-Royal à Montréal. L'exposition « Mains libres » du Mouvement d'Art mobile se tiendra du 17 juin au 12 août. (Pour en savoir plus.)
2016/06/14 au 2016/09/30
Chinoiseries
La nouvelle pièce d'Isabelle Hubert, Chinoiseries (recette du désordre), sera présentée au Petit Théâtre du Nord à partir du 17 juin jusqu'au 19 août. Le livre sera en librairie le 20 juin et la version numérique sera disponible à partir du 16 juin.
Au cours d'un souper pour le moins cahotique, anciennes jalousies et ressentiment mal camouflé surgissent entre Christian et sa sœur Josée. Les souvenirs affleurent dans la maison familiale, acquise par Christian et sa femme Maude pour y accueillir la petite Chinoise qu'ils ont adoptée. Maude souhaite faire place nette, mais elle constatera en faisant la connaissance de Rémi, le nouvel amoureux de Josée, qu'on ne se débarrasse pas si aisément du passé.
Révélations, malaises, fous rires se succèdent dans une comédie touchante où Isabelle Hubert dépeint les liens qui se tissent à l'intérieur d'une fratrie, entre le désir d'émancipation et le réconfort des rites familiaux.
« L'intérêt de la création 2016, signée Isabelle Hubert, est lié aux enjeux sociaux éminemment actuels qu'elle explore. Chinoiseries (recette du désordre) scrute la tension entre la modernité et le conservatisme, dans son sens premier, à travers plusieurs question notamment celle de la perpétuation des rites catholiques dans le Québec peu religieux d'aujourd’hui. » (Marie Labrecque, Le Devoir.)
2016/05/25 au 2016/11/30
Face à l'image. Exercices, explorations et expériences vidéoscéniques de Ludovic Fouquet et Robert Faguy
Né de la rencontre de deux parcours de créateurs et de pédagogues, Face à l'image vise à donner des outils à la fois techniques et conceptuels pour élaborer des stratégies de création singulières. Il présente des expériences permettant de renouveler les cadres dramaturgiques traditionnels des disciplines utilisant l'espace, le corps et l'image : performance, danse, concert, théâtre, installation, improvisation. Artiste, créateur, metteur en scène, interprète, enseignant, étudiant, technicien : autant de personnes à qui s'adresse ce livre, que ce soit pour monter un atelier ou réaliser une expérience scénique ou tout genre d'installation.
Avec une préface de Daniel Danis, l'ouvrage comporte des illustrations en couleurs et en noir et blanc. Le livre sera en librairie à partir du 7 juin.
Le lancement aura lieu le vendredi 3 juin à 17 h au Café-bar Le Zinc.
Un atelier-séminaire en recherche-création sera offert dans le cadre du Carrefour international de théâtre le jeudi 2 juin de 17 à 19 h. Sous la supervision de Robert Faguy, Ludovic Fouquet et Sabine Quiriconi, l'atelier est une présentation CréaTIC (Universités Paris-Ouest Nanterre et Paris VIII-Vincennes) et du LANTISS (Université Laval) L'activité, ouverte à tous, se tiendra à l'Université Laval, local 3655 du pavillon Louis-Jacques Casault.
2016/05/25 au 2016/07/31
Philippe Ducros au Carrefour international de théâtre
L'auteur de Dissidents, La porte du non-retour et Eden Motel, Philippe Ducros, a adapté et mis en scène le roman autobiographique de Marie-Louise Bibish Mumbu, Samantha à Kinshasa. La pièce Bibish de Kinshasa sera présentée au théâtre Périscope les 9, 10 et 11 juin avec Gisèle Kayembe. (Pour en savoir plus.)
2016/05/19 au 2016/07/31
Ils étaient quatre au Carrefour international de théâtre
La pièce Ils étaient quatre de Mathieu Gosselin et Mani Soleymanlou sera présentée au Théâtre Les Gros Becs,
à Québec, du 28 au 30 mai, dans une mise en scène de Mani Soleymanlou, avec Éric Bruneau, Guillaume Cyr, Jean-Moïse Martin et Mani Soleymanlou.
Quatre grands amis dans la trentaine se remémorent une soirée. À cette fête, ils l'on rencontrée, Elle, qui représente quelque chose de différent pour chacun d'eux, mais qui les pousse, implacablement, vers l'animal, voire le monstre qu'ils portent en eux. La soirée, qui ne promettait rien d'exceptionnel, va lentement chavirer dans l'excès.
La question de l'identité masculine est au centre de Ils étaient quatre. Dans cette pièce à quatre voix, où le récit des événements avance, revient sur lui-même, se contorsionne, se contredit, les auteurs abordent également au passage la question de l'engagement personnel et social.
La pièce a été favorablement accueillie lors de sa création en mars 2015 à la Petite Licorne.
« Plusieurs thèmes intéressants sont abordés dans Ils étaient quatre mais c'est surtout la façon dont ils ont été joués et mis en scène qui fait de cette pièce un incontournable du théâtre québécois de l'année. » (Camille Masbourian, La Bible urbaine.)
2016/04/27 au 2017/01/31
Les incontournables
L'équipe de Plus on est de fous, plus on lit propose sa deuxième édition des incontournables, une bibliothèque virtuelle de 100 livres bâtie par les animateurs de l'émission et le public.

Matthieu Dugal a choisi pour faire partie de cette liste Cataonie de François Blais tandis que Micheline Lanctôt a opté pour Le Rédempteur de Douglas Glover.
2016/04/11 au 2016/06/30
Fendre les lacs, à ne pas manquer.
Fendre les lacs de Steve Gagnon est à l'affiche au théâtre Périscope du 12 au 30 avril 2016. La pièce a reçu de très bonnes critiques lors des représentations aux Écuries en mars 2016. Dramaturgie : Jean-Michel Girouard et Chantal Poirier. Distribution : Marie-Josée Bastien, Pierre-Luc Brillant, Véronique Côté, Karine Gonthier-Hyndman, Renaud Lacelle-Bourdon, Frédéric Lemay, Guillaume Perreault et Claudiane Ruelland.
« Steve Gagnon, auteur et metteur en scène de Fendre les lacs, a su exprimer avec brio les rapports de l'humain avec les bêtes, mais surtout la part animale en chacun, chacune des protagonistes de sa pièce. Voilà une œuvre forte, intense, émouvante et poétique, portée par des comédiens totalement investis. » (Raymond Bertin, Revue Jeu.)
Steve Gagnon offrira des séances de signature au Salon international du livre de Québec. Il sera au stand des éditions de L'instant même (stand 227, espace Dimedia) : Jeudi 13 avril de 19 h à 21 h / Vendredi 15 avril de 16 h 30 à 17 h 30 / Samedi 16 avril de 17 h à 18 h / Dimanche 17 avril de 14 h à 15 h.
2016/04/11 au 2016/04/30
Salon international du livre de Québec 2016
Le Salon international du livre de Québec 2016 se déroulera du 13 au 17 avril. C'est l'occasion de venir rencontrer nos auteurs (stand 227, espace Dimedia).
MERCREDI 13 AVRIL
17 h -19 h; Hans-Jürgen Greif; Complots à la cour des papes
18 h - 20 h; Marcel Gaumond; Le cinéma du XXIe siècle
19 h - 21 h; Georges Desmeules; Les mythes littéraires : naissance et création
JEUDI 14 AVRIL
17 h - 19 h; Marcel Gaumond; Le cinéma du XXIe siècle
19 h - 21 h; Steve Gagnon; Fendre les lacs
19 h - 21 h; Alexandre Motulsky-Falardeau; Être artiste
VENDREDI 15 AVRIL
16 h - 18 h; Marcel Gaumond; Le cinéma du XXIe siècle
16 h 30 - 17 h 30; Steve Gagnon; Fendre les lacs
18 h - 20 h; Hans-Jürgen Greif; Complots à la cour des papes
18 h - 19 h; Gilles Pellerin; Un homme mesuré
19 h - 21 h; Cassie Bérard; Il n'y a que les fous
20 h - 21 h; David Bélanger; Métastases
SAMEDI 16 AVRIL
11 h - 12 h; Alexandre Motulsky-Falardeau; Être artiste
12 h - 13 h; Cassie Bérard; Il n'y a que les fous
12 h - 14 h; Michel Bois; Être artiste
13 h - 14 h; David Bélanger; Métastases
14 h - 16 h; Claude La Charité; La pharmacie à livres
14 h - 16 h; Gilles Pellerin; Un homme mesuré
16 h - 18 h; Alexandre Motulsky-Falardeau; Être artiste
16 h - 18 h; Hans-Jürgen Greif; Complots à la cour des papes
17 h - 18 h; Steve Gagnon; Fendre les lacs
DIMANCHE 17 AVRIL
12 h - 13 h; David Bélanger; Métastases
12 h - 13 h; Cassie Bérard; Il n'y a que les fous
12 h - 14 h ; Claude La Charité; La pharmacie à livres
13 h - 14 h; Michel Bois; Être artiste
14 h - 15 h; Steve Gagnon; Fendre les lacs
14 h - 15 h; Alexandre Motulsky-Falardeau; Être artiste
15 h - 17 h; Hans-Jürgen Greif; Complots à la cour des papes.
Dans le cadre des Rencontre d'auteurs Hans-Jürgen Greif sera reçu par Françoise Guénette le mercredi 13 avril à 15 h 45 (Scène des Rendez-vous littéraires) et Gisèle Gallichan s'entretiendra avec Gilles Pellerin le samedi 16 avril à 16 h 30 (Scène Radio-Canada).
L'instant même a trente ans. Pour souligner cet anniversaire, une table ronde animée par David Bélanger réunira les auteur(e)s Louise Cotnoir, Louis Joliœur, Sylvie Massicotte et Josée Marcotte et l'auteur et éditeur Gilles Pellerin.
De plus, Hans-Jürgen Greif et Gilles Pellerin accorderont à Bärbel Reinke des entrevues diffusées en direct sur les ondes de CKRL.
2016/04/07 au 2016/05/31
Hans-Jürgen Greif à l'honneur
Rappelons que le samedi 9 avril, de 17 h à 19 h, les amis, connaissances, collègues, anciens élèves et lecteurs de Hans-Jürgen Greif sont chaleureusement invités à lui rendre hommage à la Maison de la littérature de Québec.
À cette occasion, l'ouvrage Habiter la littérature : Mélanges offerts à Hans-Jürgen Greif lui sera remis officiellement, on lancera son tout récent livre, Complots à la cour de papes, et on soulignera l'attribution du Prix de création littéraire Bibliothèque de Québec / Salon international du livre de Québec à son roman Le photographe d'ombres.
Nous espérons vous y voir en très grand nombre.
Il sera possible d'entendre et de rencontrer Hans-Jürgen Greif au Salon international du livre de Québec. Il s'entretiendra avec Françoise Guénette le mercredi 13 avril à 15 h 45 sur la Scène des rendez-vous littéraires. Le vendredi 15 avril à 13 h, il accordera à Bärbel Reinke une entrevue diffusée en direct sur les ondes de CKRL.
Hans-Jürgen Greif offrira également des séances de signature au stand des éditions de L'instant même (stand 227, espace Dimedia) : Mercredi 13 avril de 17 h à 19 h / Vendredi 15 avril de 18 h à 20 h / Samedi 16 avril de 16 h à 18 h / Dimanche 17 avril de 15 h à 17 h.
2016/04/07 au 2016/04/30
Fenêtres sur deux nouvellistes
Les nouvellistes Sylvie Massicotte et Jean-Paul Beaumier seront à la Maison de la littérature (40, rue Saint-Stanislas, Québec) le samedi 9 avril à 14 h. Sylvie Massicotte lira des extraits de son recueil de nouvelles, Avant d'éteindre et Jean-Paul Beaumier des extraits de Fais pas cette tête. La lecture sera suivie par un échange avec le public. L'activité est gratuite.
2016/04/01 au 2016/07/31
Complots à la cour des papes / en librairie le 5 avril
Les trois complots que raconte ici Hans-Jürgen Greif se déroulent en Italie, dans l'entourage des grands papes de la Renaissance. Autour de Sixte IV, de Benoît XI, de Boniface VIII et de Léon X, entre autres, se dévoilent des tractations et jeux de couloirs qui mettent en scène les plus grands noms de l'histoire. Déchirée par la peste et les conflits familiaux, religieux et économiques, l'Europe apparaît ici comme un vaste territoire constamment redéfini par les Borgia, les Médicis, les Colonna et autres grandes familles, de même que par les enjeux engendrés par les croisades et le choc des conflits armés avec les Ottomans.
Ces trois novellas ouvrent une fenêtre fascinante sur une époque où tout semble se précipiter : les richesses changent de main, se créent et se dilapident en quelques mois, les vocations se décident en fonction des influences familiales, les collections d'art et de pièces archéologiques sont commanditées par des mécènes passionnés et la quête de savoir et de connaissances est alimentée par un retour aux textes anciens. Les tableaux historiques que construit Hans-Jürgen Greif relèvent ici de la virtuosité. Ivresse, désespoir, ambition, piété et curiosité se côtoient dans un ballet savoureux qui montre bien que, siècles après siècles, les hommes ont été habités des mêmes désirs et des mêmes doutes. Dans les hautes sphères du pouvoir, qu'il soit spirituel ou temporel, « les chuchotements deviennent vite des murmures, la rumeur se répand et s'amplifie. »
2016/03/30 au 2016/04/30
Hommage à Hans-Jürgen Greif
2016/03/23 au 2016/12/30
Hans-Jürgen Greif, lauréat
Les éditions de L'instant même félicitent chaleureusement Hans-Jürgen Greif, lauréat du Prix de création littéraire 2016 attribué par la Bibliothèque de Québec et le Salon international du livre de Québec pour son roman Le photographe d'ombres. Le jury a souligné l'écriture « tout en finesse, d'une grande richesse » de ce roman « qui ajoute à la vision du monde de l'auteur ».
Hans-Jurgen Greif participera au Salon international du livre de Québec où il s'entretiendra avec Françoise Guénette, le mercredi 13 avril à 15 h 45, sur la Scène des rendez-vous littéraires.
Il sera également présent au stand de L'instant même (espace 227) pour des séances de signature :
mercredi 13 avril de 17 h à 19 h,
vendredi 15 avril de 18 h à 20 h,
samedi 16 avril de 16 h à 18 h,
dimanche 17 avril de 15 h à 17 h.
2016/03/21 au 2016/06/30
Le cinéma du XXIe siècle
À l'émission « Épilogue » du 20 mars de CKIA, Valérie Gaudreau s'est entretenu avec Marcel Gaumond qui anime et encadre Ciné-psy, les rencontres qui ont donné lieu au livre Le cinéma du XXIe siècle. Des hommes et des femmes à la recherche de leur âme perdue et avec Gilles Carignan un des collaborateurs du livre. (Pour écouter cette entrevue.)
2016/03/21 au 2016/06/30
Jean St-Hilaire à CKIA
Jean St-Hilaire a été l'invité de Christine Borello à l'émission « Mondes musicaux » du 18 mars à CKIA. L'entrevue portait notamment sur son livre Théâtre Parminou, ton histoire en est une des pas pires.
2016/03/18 au 2016/05/31
Televizione de Sébastien Dodge / en librairie le 30 mars
Mike, bellâtre héros de la Seconde Guerre mondiale, est engagé par un producteur de télévision comme acteur principal de sa nouvelle série dédiée à la gloire italienne passée. Sur des plateaux de télévision situés en Éthiopie, Mike, une actrice pulpeuse et Arlequin, recruté dans la rue, auront pour mission de redonner confiance au peuple italien afin de reconstruire le pays. Arlequin découvre cependant que les visées du producteur ne sont pas aussi nobles qu'elles le paraissent. Sa lucidité le marginalise, contrairement à Mike, qui sera propulsé au rang de star.
Televizione relève de la mystification, avec décors et acteurs jouant en trompe-l'œil. Casting sauvage, héroïsme frauduleux, vedettes grotesques, talk-show guignol, scandale coup de poing, mort en direct : tous les artifices de la propagande médiatique sont dans la ligne de mire de Sébastien Dodge. Le dramaturge manie la satire sans la moindre retenue dans un réjouissant télescopage de burlesque et de commedia dell'arte.
Comédien, dramaturge et metteur en scène, Sébastien Dodge a tenu de nombreux rôles aussi bien au théâtre qu'à la télévision. Sa précédente pièce, Damnatio memoriæ, a été publiée par L'instant même en 2015.
La pièce sera jouée au Quat'sous du 11 au 28 avril 2016. Mise en scène : Sébastien Dodge. Distribution : David-Alexandre Després, Mathieu Gosselin, Louis-Olivier Maufette et Marie-Ève Trudel.
2016/03/15 au 2016/09/30
Fendre les lacs de Steve Gagnon
« ... je veux souligner cette production inspirante dans laquelle Steve se rapproche bellement de ce qu'il cherche depuis les dernières années : un théâtre de grand plateau qui raconte le collectif tout en développant les drames individuels, dans un souffle lyrique et tragique qui n'est jamais trop ampoulé, dans une langue perchée entre quotidien et poésie, entre dialogues hachurés et monologues déchirants, entre romantisme bien dosé et lucidité perçante. » (Philippe Couture)
« Voilà une œuvre forte, intense, émouvante et poétique, portée par des comédiens totalement investis [...] Les répliques dures et drues font place à des envolées d'une poésie viscérale qui magnifie les êtres qui la portent. » (Raymond Bertin, Jeu, revue de théâtre.)
La pièce de Steve Gagnon, Fendre les lacs est présentée aux Écuries jusqu'au 26 mars et sera au Périscope, à Québec, du 12 au 30 avril.
2016/03/07 au 2016/06/30
Révolution à Laval / en librairie le 15 mars
« L'action se passe principalement à Laval, c'est-à-dire Nulle Part, ou peut-être Partout », écrit Guillaume Lagarde, l'auteur de la pièce Révolution à Laval. Roméo Urbain, le maire corrompu et insatisfait de Mascouche, est poussé par sa femme Mercédès à ourdir un complot meurtrier contre le maire Veilleux pour prendre sa place, infiniment plus prestigieuse, à la tête de Laval.
Dans cette comédie de mœurs librement inspirée d'Ubu roi d'Alfred Jarry, Guillaume Lagarde s'amuse à charger à gros traits le petit monde de la politique municipale, en soulignant la complaisance généralisée devant la corruption ambiante.
La pièce sera présentée à l'Espace Go du 29 mars au 16 avril 2016 dans une mise en scène de Sébastien Dodge. Distribution : Marc Béland, Philippe Boutin, Kathleen Fortin, Myriam Fournier et Jacques L'Heureux.
Guillaume Lagarde a publié sa première pièce, Les champs pétrolifères, à L'instant même en 2014.
2016/03/04 au 2016/04/30
Nos félicitations à Hans-Jürgen Greif
Le photographe d'ombres est finaliste au Prix de création littéraire Bibliothèque de Québec / Salon international du livre de Québec.
La remise des prix aura lieu le mardi 22 mars 2016, à 11 h, à la Maison de la littérature.
2016/02/22 au 2016/09/30
Le photographe d'ombre de Hans-Jürgen Greif
« L'histoire se déroule en Allemagne, où l'auteur est né. La limpidité et la solidité de la narration en font toutefois un récit universel, qui rejoint immédiatement le lecteur et l'initie à des facettes de l'humain peu familières. » (André Brochu, Lettres québécoises, ✰✰✰ ½)
2016/02/22 au 2016/10/31
Habiter la littérature. Mélanges offerts à Hans-Jürgen Greif
La tradition des « mélanges », largement pratiquée dans les pays anglo-saxons, ne suscite pas autant d'initiatives du côté des francophones. Le très beau travail de sélection effectué par Patrick Bergeron et François Ouellet permet pourtant de constater combien l'hommage à un ou une intellectuel(le) est à la fois invitant et généreux. Anciens élèves, collègues et amis de Hans-Jürgen Greif livrent ici des textes d'une très grande qualité, à l'image de celui qui fut et demeure un modèle de rigueur, d'érudition et de curiosité.
Hans-Jürgen Greif a mené une fructueuse carrière de professeur, de chercheur, d'administrateur et d'écrivain à l'Université Laval avant d'être nommé professeur émérite. Depuis, il se consacre à son œuvre littéraire.
Sous la direction de Patrick Bergeron et François Ouellet, textes de Patrick Bergeron, Roland Bourneuf, André Desîlets, André Berthiaume, Jeanne Bovet,
Monique Moser-Verrey, Gilles Pellerin, Yan Hamel, Anne Pasquier, André Daviault, Sébastien Côté, Marie-Ève Sévigny, François Ouellet et Hans-Jürgen Greif.
En librairie le 1er mars 2016
Rappelons que monsieur Hans-Jürgen Greif a été décoré de l'insigne de Chevalier de l'ordre des Palmes académiques le 26 mars 2015.
Son prochain livre, Complots à la cour des papes, paraîtra au début d'avril.
2016/02/22 au 2016/09/30
Un homme mesuré de Gilles Pellerin
Un homme mesuré propose une joyeuse et singulière incursion dans la vie intime d'un quidam tout en s'émaillant d'allusions comiques à notre société du politique-spectacle. Voilà tout compte fait un roman miniature qui se lit avec grand plaisir. (Patrick Bergeron, Nuit blanche.)
2016/02/22 au 2016/09/30
Ce côté-ci des choses
« La prose de Bertrand Bergeron est particulière, unique et tend vers l'onirisme. Il lui arrive de bouder la ponctuation mais le résultat est toujours aussi fascinant et surprenant. » (Gaétan Bélanger, Nuit blanche.)
2016/02/16 au 2016/05/17
Fendre les lacs, la nouvelle pièce de Steve Gagnon
Autour d'un bassin d'eau claire vivent des hommes et des femmes à la fois tendres et violents, écorchés vifs et généreux. Entre ces huit personnages se tissent des liens marqués par le deuil, l'amour et la souffrance. Profondément liés au sol et à la forêt qui les entoure, ils tentent tant bien que mal de s'évader d'un espace qui les étouffe. C'est finalement par Élie qui souhaite aller travailler comme marin sur un bateau que pourra peut-être se vivre la libération.
Parce qu'il « faut absolument redevenir la race d'indomptés que nous sommes », Steve Gagnon nous offre ici un texte qui résonne comme un appel d'air, comme un désir de suivre le vent et de se libérer des dogmes.
Dans une mise en scène de Steve Gagnon, Fendre les lacs sera présentée au Théâtre aux Écuries (Montréal) du 8 au 26 mars 2016, et au Théâtre Périscope (Québec) du 12 au 30 avril 2016. Dramaturgie : Jean-Michel Girouard et Chantal Poirier. Distribution : Marie-Josée Bastien, Pierre-Luc Brillant, Véronique Côté, Karine Gonthier-Hyndman, Renaud Lacelle-Bourdon, Frédéric Lemay, Guillaume Perreault et Claudiane Ruelland.
Le livre sera en librairie à partir du 23 février 2016.
En allant acheter votre exemplaire de Fendre les lacs vous pourrez en profiter pour assister à la causerie que donnera Steve Gagnon le mardi 23 février de 18 h à 20 h à la Librairie Pantoute du Vieux-Québec. Cette rencontre portera sur son essai sur l'état de l’homme d'aujourd’hui, Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles.
2016/02/10 au 2016/04/30
La porte du non-retour à la Maison de la culture Mercier
Le déambulatoire théâtral et photographique de Philippe Ducros, La porte du non-retour, qui a été présenté à la Maison de la culture Notre-Dame-de-Grâce du 13 novembre au 7 janvier dernier, poursuit sa tournée à la Maison de la culture Mercier du 13 février au 13 mars 2016. Le vernissage aura lieu le 13 février.
2016/02/05 au 2016/02/29
Le Ring de Robert Lepage de Bernard Gilbert
Les lauréats du prix Opus seront dévoilés lors du gala qui aura lieu le 7 février 2016. L'essai de Bernard Gilbert, Le ring de Robert Lepage. Une aventure scénique au Metropolitan opera est finaliste dans la catégorie livre de l'année.
2016/01/19 au 2016/04/01
La 1ère rétrospective d'art mobile au Québec
« Mobilisations », la 1ère rétrospective d'art mobile au Québec se tiendra du 24 janvier au 20 mars 2016 à la Maison des arts et de la culture de Brompton. L'exposition réunie seize artistes québécois qui utilisent des appareils mobiles dans leur processus de création. Jean-Yves (@pierrepaulpleau) Fréchette et Patrick (@BlacksmithPat) St-Hilaire, les auteurs de Ne sois pas effrayé par le pollen dans l'œil des filles, sont parmi eux. On trouvera aussi : « Des tweets de @pierrepaulpleau suspendus aux cimaises. Des tweets imprimés sur Post-it. Des tweets à voler. À piquer. À piller. À relocaliser. Ailleurs. Surtout dans des endroits inappropriés. ».
Jean-Yves Fréchette a aussi signé l'un des cinq essais sur la notion de mobilité qui enrichissent le catalogue de l'événement. Le vernissage aura lieu le 24 janvier à 14 h.
Par ailleurs, les créateurs de tweets pourront exercer leurs talents en participant au concours « Rédigez une courte histoire », le volet twittérature de l'exposition « Tirées par les chevaux ! » présentée à partir du 24 mars au Musée canadien de l'histoire et à la 2e édition du concours de twittérature des Amériques dont le thème est Améripoésie.
2016/01/18 au 2016/04/30
Ne sois pas effrayé par le pollen dans l'œil des filles
« À couper le souffle ! C'est là la première impression ressentie quand on tourne les pages de ce livre d'images et de prose poétique tissée de 144 caractères. [...] Autant les photos de Patrick St-Hilaire sont saisissantes autant l'exercice de style de Jean-Yves Fréchette est remarquable.  » (Lettres québécoises.)
2016/01/18 au 2016/04/30
Cataonie de François Blais
« Jouissif ! Un recueil de nouvelles qui n'en est pas tout à fait un puisque ses six histoires mettent toutes en scène le même narrateur dont chaque mésaventure nourrit l'histoire subséquente. On a droit ici à un pur bonheur de lecture ! » (Sébastien Lavoie, Lettres québécoises.)
« On reconnaît là le ludisme propre à Blais, sa capacité à mêler les genres, les canons culturels, à brouiller les signes de distinction. Mais ce ludisme ne doit jamais faire oublier le travail important de relecture des codes culturels québécois, des références littéraires lues, des enjeux théoriques de l'écriture que le romancier distille dans ses récits, l'air de rien... » (Michel Nareau, Nuit blanche.)
L'habilité de François Blais à utiliser différents niveaux de langage a été plusieurs fois mentionnée, de même que son aisance à manier l'oralité dans un cadre narratif. William S. Messier auteur et doctorant à l'Université du Québec à Montréal s'intéresse à l'oralité dans la littérature américaine et présentera une conférence intitulée « Les usages de l'oralité québécoise contemporaine. L'exemple de François Blais » lors du Séminaire mensuel du Centre de recherche interuniversitaire en sociocritique des textes (CRIST) le vendredi 29 janvier à 14 h. au Pavillon Judith-Jasmin, UQAM, Salle J-4935.
2016/01/08 au 2016/04/30
Il n'y a que les fous
« Un thème, des auteurs, un recueil de nouvelles. N'y a-t-il pas un peu de folie derrière l'idée de ce projet littéraire ? Peut-être, mais c'est tout à fait normal lorsque le cadre thématique livré aux auteurs participants n'est nul autre que la folie. Et le diagnostic critique fait état de ceci : le recueil Il n'y a que les fous est atteint d'une grande originalité, met en évidence des plumes travaillées... » (David Bigonnesse, Bible urbaine.)
2016/01/08 au 2016/04/30
Ils étaient quatre de Mathieu Gosselin et Mani Soleymanlou
« Les dialogues sont absolument géniaux, et plusieurs thèmes intéressants sont abordés dans Ils étaient quatre, mais c'est surtout la façon dont ils ont été joués et mis en scène qui fait de cette pièce un incontournable du théâtre québécois de l'année. » (Bible urbaine.)
2016/01/08 au 2016/04/30
Métastases
« …un roman dont l'écriture virtuose engendre une expérience de lecture jubilatoire. »
Philippe St-Germain a publié dans Spirale une analyse intitulée « …Le cancer comme métaphore ou le roman contaminé » portant sur Métastases de David Bélanger. À lire !
2015/12/23 au 2016/04/30
Le père d'Usman de Pierre Yergeau
« Neuvième roman de Pierre Yergeau, Le père d'Usman ajoute une pierre modeste mais significative à un édifice romanesque marqué par le rêve et la mélancolie. Il y fait résonner délicatement le jeu des correspondances entre le ciel de la capitale anglaise et tout le gris des mines de l'Abitibi. L'auteur de L'écrivain public et de Tu attends la neige, Léonard ?, qui a lui-même vécu deux ans dans la capitale britannique au début des années 80, nous arrive avec un petit livre allusif sur l'incommunication, la rencontre impossible et l'usage modéré des paradis artificiels : « La littérature n’est jamais qu'une autre façon d'accepter le monde. » (Christian Desmeules, Le Devoir.)
2015/12/23 au 2016/04/30
Un homme mesuré de Gilles Pellerin
« Pour notre grand plaisir, l'ombre d’un Kafka grinçant flâne entre les pages de la fable de Gilles Pellerin, qu'on ne présente plus, son palmarès éditorial étant rempli de ses nombreuses activités littéraires, enchâssées des florilèges qui y sont rattachés. Cette fois, l'écrivain a suffisamment d'humilité pour nous offrir un premier roman, genre qu'il n'a pas encore abordé [...] Jeu aussi des non-dits, le lecteur se délecte d'un humour abrasif qui ne se dément jamais. Nous lisons une sorte de plaidoyer sur les êtres qui nous sont proches. » (Ma page littéraire Dominique Blondeau.)
2015/12/23 au 2016/02/29
Le cinéma du XXIe siècle / en librairie le 19 janvier 2016
Le cinéma du XXIe siècle. Des hommes et des femmes à la recherche de leur âme perdue. Essai sous la direction de Marcel Gaumond.
Partant de l'hypothèse que c'est principalement au cinéma que nous cherchons des modèles mythologiques de nature à éclairer ce que nous vivons et à guider nos actions, Marcel Gaumond a identifié les thèmes principaux du cinéma actuel réalisé en Amérique du Nord et en Europe. Il a ainsi retenu la sexualité, la spiritualité, la pulsion créatrice (Éros), la pulsion destructrice (Thanatos), ainsi que le couple et la famille.
Vingt films reliés à ces thèmes sont ici commentés par des auteurs provenant de disciplines diverses : Nadir Belkhiter, Gilles Carignan, Réjean Carrier, Thomas De Koninck, Silvie Delorme, Georges Desmeules, Marcel Gaumond, Martin Gauthier, Shelley-Rose Hyppolite, Christiane Lahaie, Anne Marrec, Jean Mercier, Louise Mercier, Mylène Moisan, Michel Nadeau, Gérald Nickner, Sylvie Nicolas, Geneviève Ousset, Florence Piron, Guy Pomerleau, Carole Ratté, Anne-Sophie Ruest-Paquette, Jean-Yves Uhel et Nicolas Vonarx.
Psychanalyste diplômé de l'Institut Jung de Zürich, Marcel Gaumond pratique à Québec. Il est cofondateur de l'Association des psychanalystes jungiens du Québec et de l'École québécoise d'eutonie Gerda-Alexander. Depuis vingt ans, il anime et encadre les rencontres du Ciné-psy, qui ont donné lieu à une première publication, Le Cinéma, âme sœur de la psychanalyse.

2015/12/03 au 2015/12/25
Lancement de La pharmacie à livres de Claude La Charité
La direction du Salon du livre de Rimouski et le personnel de la Librairie L'Alphabet vous invitent au lancement du recueil de nouvelles de l'auteur Claude La Charité, La pharmacie à livres et autres remèdes contre l'oubli, publié aux Éditions de L'instant même. L'évènement aura lieu le vendredi 11 décembre, dès 16 h 30, à la Librairie L'Alphabet (120, rue Saint Germain Ouest à Rimouski).
2015/12/03 au 2015/12/16
Lancement d'Eden Motel de Philippe Ducros
Amis, connaissances, fans ou curieux sont invités à venir célébrer la parution d'Eden Motel, le premier roman du dramaturge Philippe Ducros. La rencontre se tiendra le lundi 7 décembre, à 17 h 30, au bar Yïsst (901, Saint-Zotique Est, Montréal).
2015/12/02 au 2016/02/29
Être artiste
On peut lire dans l'avant-propos d'Être artiste :
« Se présentant sous la forme d'une compilation de témoignages, ce recueil propose une rencontre avec huit artistes ayant marqué par leur force de création l'histoire de l'art québécois depuis la signature du manifeste Refus global, à la fin des années 1940, jusqu'à maintenant.
Dire comment se vit de l'intérieur la passion, la pulsion de l'art. Définir ce puissant aiguillon qui pousse tant de gens à devenir artistes malgré tous les sacrifices que cela comporte. Voilà ce que nous voulons transmettre dans ce livre témoin. »
Cette présentation des auteurs, Michel Bois et Alexandre Motulsky-Falardeau, a été étoffée lors de l'entrevue qu'ils ont donnée à LeZarts.
On peut aussi entendre, à cette émission, Steve Gagnon parler de son essai sur la masculinité.
 Dernière page 1 2 3 4 Page suivante
Page 1 de 4

Nombre de résultats par page : 

Fermer